Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 3,49 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : MOBI - PDF - HTM

sans DRM

Tentatives de pourquoi, 12 tentatives courtes

De
32 pages

en savoir plus sur ce narrateur qui essaie de comprendre les différents événements et sensations qui le font ressembler à un homme

Thibault de Vivies

Écrit-on pour l’écran comme on écrivait pour le livre, le magazine ou la revue ?

La réponse est contenue dans la question. Mais pour nous tous, cela devient progressivement le front principal de travail. Non pas le portage de l’univers du livre à l’univers numérique, mais bien retrouver la fonction et l’urgence de la littérature, sa prise de distance aussi, sa mise en réflexion, au coeur même des nouveaux usages, indépendamment du livre, en parallèle de là où il continue ses chemins.

Raconter des histoires, bâtir fiction, c’est le fondement originel de la littérature symétrique de sa fonction poétique. Mais le temps du récit, dans la forme livre, est une séparation d’avec le monde qu’on représente. On a à charge de le reconstruire, d’en bâtir l’illusion.

Là, dans cette même lucarne où on installe l’écriture, qu’elle soit celle du vaste écran de bureau, de l’ordinateur portable, de la liseuse Sony ou Kindle, ou de l’iPhone, le même espace graphique sert à la documentation du monde, à l’information. On peut y glisser à tout instant, passer à travers du texte pour rejoindre les images les plus surprenantes ou les plus quotidiennes.

Alors, oui, l’enjeu devient progressivement : quelle langue installer ici, qui y résonne, y fasse sens, et abîme ?

Le texte de Thibault de Vivies, Tentative de pourquoi j’ai toujours si mal à la tête est symptomatique de cette recherche commune, il est un de ceux qui sont téléchargés les plus régulièrement sur le site.

C’est aussi qu’il s’articule avec la recherche de Thibault sur Internet, avec la mise en ligne sur son site des Tentatives de pourquoi, le site, qui n’est plus le blog de l’auteur, mais est devenu tentative fictionnelle en tant que tel...

Dans ce long texte, très construit, mis en ligne au tout début de publie.net, la langue part de multiples lieux sources pour converger vers la même interrogation placée en avant, au point de jonction de l’auteur et du lecteur, via l’écran.

Ici, on prend le même concept de variations, mais on l’applique à rebours : de quels points de mon expérience personnelle je peux faire surgir ces interrogations, qui deviendront une des nouvelles tentatives de pourquoi ?

En voilà alors le sommaire :

TENTATIVE DE POURQUOI EST-CE QU’ON M’APPELLE AU LOIN

TENTATIVE DE POURQUOI OUI FAUT QU’ON M’EXPLIQUE LE COMMENT C’EST ENTRE DANS MON CORPS

TENTATIVE DE POURQUOI J’AI UNE ANTENNE QUI M’EST POUSSEE AU CUL EN DEBUT DE NUIT

TENTATIVE DE POURQUOI J’AI ENCORE LA FATIGUE A LA TETE A NE PLUS POUVOIR TENIR DEBOUT

TENTATIVE DE POURQUOI J’AI LA NECESSITE DE DIRE OUI BIEN SUR J’AI L’ENVIE DE REVENIR VERS TOI

TENTATIVE DE POURQUOI JE ME REVEILLE AVEC LA SUEUR EN GROSSES GOUTTES

TENTATIVE DE POURQUOI JE REGARDE PAR LA FENETRE LE COUPLE ATTABLE ELLE ET LUI A SE DIRE LES CHOSES DE L’AMOUR

TENTATIVE DE POURQUOI ME RESTE-T-IL SI PEU A PRESENT A RECEVOIR DE LA CREATURE RENCONTREE SUR LES HAUTEURS DE LA CITE

TENTATIVE DE POURQUOI FAUT-IL QUE TU T’ADRESSES A MOI CE JOUR 24

TENTATIVE DE POURQUOI J’AI DU SANG SUR LES MAINS

TENTATIVE DE POURQUOI CE PETIT HOMME AU MANTEAU CLAIR CHANGE DE TROTTOIR DES QU’IL SENT QU’IL EST INDESIRABLE EN CETTE CONTREE

TENTATIVE DE POURQUOI CE JOUR UN HOMME DANS LA MAISON D’EN FACE RALLONGE LA CORDE EN MONTANT SUR LA CHAISE

FB


Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

T e n t a t i v e s d e p o u r q u o i , 1 2 t e n t a t i v e s c o u r t e s
Thibault de Vivies
S o m m a i r e
Page de titre Tentative de pourquoi est-ce qu’on m’appelle au loin Tentative de pourquoi oui faut qu’on m’explique le comment c’est entré dans mon corps Tentative de pourquoi j’ai une antenne qui m’est poussée au cul en début de nuit Tentative de pourquoi j’ai encore la fatigue à la tête à ne plus pouvoir tenir debout Tentative de pourquoi j’ai la nécessité de dire oui bien sûr j’ai l’envie de revenir vers toi Tentative de pourquoi je me réveille avec la sueur en grosses gouttes Tentative de pourquoi je regarde par la fenêtre le couple attablé elle et lui à se dire les choses de l’amour Tentative de pourquoi me reste-t-il si peu à présent à recevoir de la créature rencontrée sur les hauteurs de la cité Tentative de pourquoi faut-il que tu t’adresses à moi ce jour Tentative de pourquoi j’ai du sang sur les mains Tentative de pourquoi ce petit homme au manteau clair change de trottoir dès qu’il sent qu’il est indésirable en cette contrée Tentative de pourquoi ce jour un homme dans la maison d’en face rallonge la corde en montant sur la chaise Page de Copyright
T e n t a t i v eq u ’ o ne s t - c e p o u r q u o i  d e m ’ a p p e l l e a u l o i n
Tentative de pourquoi est-ce qu’on m’appelle au loin on me demande de ne surtout pas me retourner c’est que derrière moi une cohorte de petits hommes prêts à me tomber dessus le visage flou et la langue pendante mais peut-être malgré tout je décide de stopper ma course et d’affronter tout ça d’un seul bloc avec l’envie de tout envoyer par dessus bord pour passer enfin à autre chose, oui c’est du nouveau que je réclame pour les jours qui viennent on sait bien que ce ne sera pas que du tout facile mais je prends le risque de me cogner très fort ça ne fait pas de mal oh non et je décide de prendre note de tout ce qui m’arrive par petits bouts juxtaposés les uns derrière les autres, je sais bien qu’on m’attend au tournant avec les commentaires des biens pensants qui sauront comment faire pour me déséquilibrer à la moindre occasion alors je prends une grande respiration et m’en vais me fabriquer une cuirasse en peau de tortue pour que les coups ne m’atteignent pas ça non j’ai assez donné de ce côté-là avec le trop de patience qui me discrédite messieurs dames attention un nouvel héros est né et compte bien tirer dans le tas, je fais deux trois morts au passage qu’iront bien dire bonjour à ceux déjà aux côtés du Très-Haut à lui tricoter des pulls pour les grands hivers de grands froids sur la cité et dans le ciel qui la surmonte et ce Très-Haut il saura bien quoi leur dire aux deux trois malheureux sur qui sont tombés les coups, messieurs fallait pas se trouver là dans la mêlée générale on ne sait jamais sur qui ça va tomber la mort ça te prend quand ça lui prend et sans crier gare on dit et moi dans tout ça je ressors soulagé et apaisé d’avoir passé la première épreuve sur le chemin de la rémission y’aura des embûches et des embûches et des embûches messieurs dames ce ne sera pas de tout repos Dieu merci y’aura de l’événement rassurez-vous et du pas tout joyeux pour avoir le plaisir de se dire que ce n’est pas à nous que ça arrivera ça non, je poursuis à présent mon chemin dans la cité et laisse derrière moi tous les nains qui s’en retournent d’où ils viennent on ne les y reprendra pas à deux fois et peut-être j’ai encore la petite pensée pour eux qui ont donné leur vie en partie pour certains y’aura de la tristesse au cœur et ça me fait bien de la peine mais quand faut y aller faut y aller, messieurs dames je suis bien seul avec les pieds humides et la transpiration au corps qui donne l’envie d’un plus grand espace vital à conserver avec le monde de ceux qui sentent bons et te le font comprendre alors j’accepte l’isolement pour un temps je vais me recentrer on dit qu’il est bon parfois de s’occuper de soi avant de se rendre disponible dans la cité qu’a suffisamment à faire avec la misère obligatoire du quotidien eh oui, pense à moi petite madame comme j’envie ta présence dans cette cité avec tous ceux alentour qui te font les compliments qui remontent l’orgueil et évitent de sombrer alors attends qu’il vienne à toi le tout beau qui saura te fournir le bonheur au quotidien c’est pas si dur de te contenter, je sais bien que tu y arriveras un jour à te le choper pour la vie le bien chanceux qui t’emmènera en balade dans les beaux quartiers il y fait bon s’étendre sur l’herbe verte et regarder vers le haut l’ouverture dans la coupole qui laisse échapper le nécessaire de lumière sans brûler les yeux, on est combien à promener des pieds et des mains dans les rues sans que personne ne nous voit ou prenne soin de nous non c’est plutôt toujours les coups qui nous attendent si on s’écarte un peu alors fais gaffe bonhomme t’es à la limite du mal séant et va falloir t’amender auprès des autorités si tu veux pas qu’on t’enferme en lieu clos, ferme
les yeux une bonne fois pour toutes et longe les murs pour plus de discrétion en attendant les prochains événements faut te tenir à carreau oh oui.
Avertissement : les textes diffusés électroniquement...
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin