Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 0,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Tout doit disparaître suivi de Icare

De
12 pages



Tout doit disparaître


Une mère de famille éreintée emmène ses jumeaux à Ikea deux fois par semaine : la garderie est gratuite et les lits confortables !




Icare


Le père de Mickey est mourant. Malgré leurs relations tendues - le jeune homme se livre à des activités douteuses, ce qui déçoit beaucoup son père - Mickey tient à adoucir ses derniers jours. Contre toute attente, c'est une renaissance pour lui aussi...



Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

couverture
Belinda Bauer

Tout doit disparaître
suivi de
Icare

12-21

Tout doit disparaître

Deux fois par semaine, j’emmène les jumeaux chez Ikea et je les laisse là-bas. Si je pouvais le faire plus souvent, je ne m’en priverais pas, mais je crains que les dames de la crèche n’appellent les services sociaux si je le faisais aussi souvent que je le voulais. C’est-à-dire deux fois par jour, pour être honnête.

Je les lève, les change et les fais manger – puis, souvent, je les change à nouveau. Ces petits devraient recevoir la médaille du mérite pour leurs cacas. Je me rappelle m’être dit – à l’époque où j’étais jeune et bête – que lorsque j’aurais des enfants, moi, je me servirais comme nos mères de couches en éponge réutilisables et que je sauverais la planète. Mais quand ça vous arrive à vous, les couches sales, c’est si dégoûtant, si affreux, l’odeur est si intolérable, que la planète semble un prix bien dérisoire à payer comparé au luxe de pouvoir jeter tout ce tas de merde à la poubelle. La décharge communale est pavée de bonnes intentions.

Il me faut une demi-heure pour me préparer – en réussissant à avoir l’air aussi pimpante que possible alors que j’ai dormi trois heures – et une demi-heure de plus pour les installer dans la voiture. S’ils sont assis trop près l’un de l’autre, ils se mordent ; trop loin, ils hurlent. En général, j’alterne proximité et éloignement un jour sur deux, ignorant mes rétroviseurs et espérant qu’ils vont se rendre compte de l’inutilité de leurs jérémiades – mais non. Personnellement, j’ai connu des poissons rouges plus intelligents.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin