Un sale hiver

De
Publié par

" Sarcastique, sexy, dramatique et original. " Stern


Une enquête de Karl Kane


Il neige dru sur Belfast lorsque, tôt le matin, Karl Kane, allant chercher le lait devant sa porte, y trouve aussi une main sectionnée. La deuxième à se matérialiser dans la ville en quelques semaines. Que signifient ces macabres cartes de visite ? Attiré par la récompense substantielle qu'offre un homme d'affaires inquiet pour la réputation de la ville, Kane enquête. Un caïd local, brute impitoyable qui contrôle la drogue et la prostitution, retient son attention. De bars crapoteux, où des clients à la sexualité incertaine n'hésitent pas à sortir leur couteau, en bordels lamentables, Kane aborde une nouvelle descente en enfer. Son humour caustique et son code moral inaltérable ne seront pas de trop pour affronter l'épreuve.


Né à Belfast en 1958, Sam Millar a fait de la prison en Irlande du Nord comme activiste politique, et aux États-Unis comme droit-commun. Gracié, il rentre au pays et écrit : deux romans noirs, un récit autobiographique (On the Brinks), puis la série Karl Kane : Les Chiens de Belfast, Le Cannibale de Crumlin Road et, aujourd'hui, Un sale hiver, tous publiés au Seuil.


Traduit de l'anglais (Irlande) par Patrick Raynal


Publié le : jeudi 7 avril 2016
Lecture(s) : 31
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021135688
Nombre de pages : 288
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
DU MÊME AUTEUR
Poussière tu seras Fayard Noir, 2009 et « Points » n° P2992 Redemption Factory Fayard Noir, 2010 et « Points » n° P3166 sous le titreRouge est le sang On the Brinks Éditions du Seuil, 2013 et « Points » n° 3390 Les Chiens de Belfast Éditions du Seuil, 2014 et « Points » n° 4007 Le Cannibale de Crumlin Road Éditions du Seuil, 2015 et « Points » n° 4313
DANS LA MÊME COLLECTION
Brigitte Aubert La Ville des serpents d’eau La Mort au Festival de Cannes Parker Bilal Les Écailles d’or Meurtres rituels à Imbaba Lawrence Block Heureux au jeu Keller en cavale Cilla et Rolf Börjlind Marée d’équinoxe C.J. Box Zone de tir libre Le Prédateur Trois Semaines pour un adieu Piégés dans le Yellowstone Au bout de la route, l’enfer Jane Bradley Sept Pépins de grenade David Carkeet La Peau de l’autre Gianrico Carofiglio Les Raisons du doute Le Silence pour preuve Lee Child Sans douceur excessive La Faute à pas de chance L’espoir fait vivre Michael Connelly Deuil interdit La Défense Lincoln
Chroniques du crime Echo Park À genoux Le Verdict du plomb L’Épouvantail Les Neuf Dragons Thomas H. Cook Les Leçons du Mal Au lieu-dit Noir-Étang…
L’Étrange Destin de Katherine Carr Le Dernier Message de Sandrine Madison Le Crime de Julian Wells Arne Dahl Misterioso Qui sème le sang Europa Blues Torkil Damhaug La Mort dans les yeux La Vengeance par le feu John Gregory Dunne True Confessions Knut Faldbakken L’Athlète Frontière mouvante Gel nocturne Dan Fante Point Dume Gordon Ferris Les Justiciers de Glasgow Karin Fossum L’enfer commence maintenant Mimmo Gangemi La Revanche du petit juge Le Pacte du petit juge Kirby Gann Ghosting William Gay
La Demeure éternelle Sue Grafton T… comme Traîtrise Un cadavre pour un autre – U comme Usurpation Oliver Harris Sur le fil du rasoir Le Réseau fantôme Veit Heinichen À l’ombre de la mort La Danse de la mort La Raison du plus fort Charlie Huston Le Vampyre de New York Pour la place du mort Le Paradis (ou presque) Joseph Incardona Aller simple pour Nomad Island Viktor Arnar Ingólfsson L’Énigme de Flatey Thierry Jonquet Mon vieux 400 Coups de ciseaux et Autres Histoires Mons Kallentoft e La 5 Saison Les Anges aquatiques Joseph Kanon Le Passager d’Istanbul Berlin 49 Jonathan Kellerman Meurtre et Obsession
Habillé pour tuer
Jeux de vilains
Double Meurtre à Borodi Lane Les Tricheurs L’Inconnue du bar Un maniaque dans la ville Jonathan et Jesse Kellerman
Le Golem d’Hollywood Hesh Kestin Mon parrain de Brooklyn Natsuo Kirino Le Vrai Monde Intrusion Michael Koryta La Nuit de Tomahawk Une heure de silence Volker Kutscher Le Poisson mouillé La Mort muette Goldstein Clayton Lindemuth Une contrée paisible et froide Henning Mankell L’Homme qui souriait Avant le gel Le Retour du professeur de danse L’Homme inquiet Le Chinois La Faille souterraine et Autres Enquêtes Une main encombrante Petros Markaris Le Che s’est suicidé Actionnaire principal
L’Empoisonneuse d’Istanbul
Liquidations à la grecque
Le Justicier d’Athènes Pain, éducation, liberté Épilogue meurtrier Deon Meyer Jusqu’au dernier Les Soldats de l’aube L’Âme du chasseur Le Pic du diable Lemmer l’invisible 13 Heures À la trace 7 Jours
Kobra En vrille Sam Millar On the Brinks Les Chiens de Belfast Le Cannibale de Crumlin Road Kanae Minato e Les Assassins de la 5 B Dror Mishani Une disparition inquiétante La Violence en embuscade Håkan Nesser Le Mur du silence Funestes Carambolages Homme sans chien Mike Nicol Du sang sur l’arc-en-ciel George P. Pelecanos Hard Revolution Drama City Les Jardins de la mort Un jour en mai Mauvais Fils Rosa Ribas, Sabine Hofmann La Mort entre les lignes Louis Sanders La Chute de M. Fernand Ninni Schulman La Fille qui avait de la neige dans les cheveux Le Garçon qui ne pleurait plus James Scott Retour à Watersbridge Romain Slocombe Première Station avant l’abattoir Le Secret d’Igor Koliazine Peter Spiegelman
À qui se fier ? Carsten Stroud Niceville Retour à Niceville Joseph Wambaugh Flic à Hollywood Corbeau à Hollywood L’Envers du décor Don Winslow Cool Dernier Verre à Manhattan Missing : New York Austin Wright Tony et Susan
COLLECTION DIRIGÉE
PAR MARIE-CAROLINE AUBERT
Raymond Chandler, « Simple comme le crime », inLes Ennuis c’est mon problème, traduit par Jean Bailhache, © Omnibus, un département de Place des éditeurs, 2009, pour la traduction française. Raymond Chandler,Adieu ma jolie, traduction de Geneviève de Genevraye revue par Marcel Duhamel et René Vavasseur,La Grande Fenêtre, traduction par Marcel Duhamel et René Vavasseur,Le Grand Sommeil, traduction par Boris Vian,Playback (Charade pour écroulés), traduction par Chantal Wourgaft,La Petite Sœur (Fais pas ta rosière !), traduction par Simone Jacquemont et J.G. Marquet, © Éditions Gallimard, pour les traductions françaises. Sylvia Plath, « Appréhensions », inArbres d’hiver, traduit par Françoise Morvan et Valérie Rouzeau, © Éditions Gallimard, 1999, pour la traduction française. James Stephens,Le Pot d’or, traduit par A #x26; M Malblanc, © Éditions Terre de Brume, 1997, pour la traduction française. Tennessee Williams,La Descente d’Orphée, traduit par Patrick Couton, © Éditions L’Atalante, 1992, pour la traduction française. W.B. Yeats, « Mort », inL’Escalier en spirale, traduit par Jean-Yves Masson, © Verdier, 2008, pour la traduction française.
Titre original :Dead of Winter Éditeur original : Brandon, une marque de The O’Brien Press Ltd.
© Sam Millar, 2012 ISBN original : 978-1-84717-343-0
ISBN 978-2-02-113568-8
© Éditions du Seuil, avril 2016, pour la traduction française
www.seuil.com
Ce document numérique a été réalisé parNord Compo.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.