Ville sanguine

De
Publié par

Le narrateur, critique d’art et journaliste, se rend à Bordeaux afin de se documenter sur l’exil de Goya dans la capitale girondine,. Pendant son séjour, il noue une relation ambiguë avec la très distinguée Hélène Dubourg, commissaire adjointe de la future exposition Goya, hommage que rend la ville au peintre espagnol qui mourut en 1828. Ce retour dans la ville de son enfance coïncide avec la fugue inexplicable de son amie Natacha, qui, en le quittant sur les quais de la gare Montparnasse, lui a lâché ces mots énigmatiques : « Il ne faut jamais s’arrêter. »Hasard du calendrier, Bordeaux est alors le théâtre du dernier grand procès du siècle, celui de Maurice Papon, accusé de crimes contre l’humanité. Les rumeurs et les remous que provoque cet événement amènent le narrateur à revivre la passion impossible et tragique qu’il partagea ici même adolescent, avec Jenny, la très jeune compagne de son père.Les visions des désastres de la guerre qui avaient hanté Goya jusqu’à la fin de sa vie sont de nouveau d’actualité : en témoignent les récits insoutenables des survivants des camps. Entre ces deux faits apparemment fortuits – l’exposition Goya et le procès Papon -, le narrateur voit s’exprimer la pérennité de la violence et de la haine dans le monde.Cherchant à assumer enfin son passé, il croira avoir trouvé en l’insaisissable Linda, une photographe très mode originaire des iles Sous-le-Vent, ce que quelque chose de plus fort que le désespoir, une toute neuve et inexplicable émergence de l’amour.
Publié le : samedi 25 janvier 2014
Lecture(s) : 2
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782021158267
Nombre de pages : 240
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
V I L L E S A N G U I N E
D U
M Ê M E
A U T E U R
Arthur Adamov 19081970 essai biographique The French Rewiew, USA, 1971 La Poésie négroafricaine d’expression française Seghers, 1976 La Parole noire essai Poésie 1, 1976 Suite en jouïdire récit Christian Bourgois, 1978 Matière d’oubli suivid’Anamorphoses poésie Pierre Belfond, 1983 La Lettre du nom poésie In’Hui, 1990 Paul Delvaux essai Albin Michel, 1990 Pier Paolo Pasolini essai Marval, coll.« Les lieux de l’écrit », 1991 Miroirs de l’autre poésie In’Hui, 1995 Le Chat noir laqué roman Seuil, 1996 Ombres sur une piscine jaune roman Seuil, 2000
F i c t i o n & C i e
Marc Rombaut
V I L L E S A N G U I N E r o m a n
Seuil e 25, bd Romain-Rolland, Paris XIV
C O L L E C T I O N
« F i c t i o n & C i e » DI R I G É E P A RDE N I SRO C H E
ISBN9782021158250
©ÉDITIONS DU SEUIL,MARS2003
Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articlesL.3352 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.
www.seuil.com
La seule vérité authentique est celle où l’erreur devient, elle aussi, vérité, du fait que celleci, dans l’ensemble de son système, la place à l’époque et à l’endroit voulus. HÖLDERLIN
Première partie
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.