//img.uscri.be/pth/dc007e1011e87fa67c1916334eafccb473ccd6db
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Saint-John Perse, le poète en ses miroirs

De
360 pages
Cet essai se propose d'éclairer l'oeuvre et la personnalité d'Alexis Leger – Saint-John Perse par l'examen d'un motif à la fois thématique et psychologique : la tendance au dédoublement, qui apparaît partout, aussi bien dans les poèmes que dans les autres textes, majoritaires, composant l'édition des oeuvres complètes. Les poèmes mettent en scène des doubles spirituels gravitant autour de l'homme de songe et de l'homme d'action, dédoublement de personnalité que le poète diplomate revendique pour lui-même.
Voir plus Voir moins
Jean-Louis CLUSE
SaintJohn Perse, le poète en ses miroirsLe même, l’autre et le multiple
SAINT-JOHN PERSE,
LE POÈTE EN SES MIROIRS
Le même, l’autre et le multiple
Critiques Littéraires Collection dirigée par Maguy Albet Dernières parutions Mamadou KALIDOU BA,Nouvelles tendances du roman africain francophone contemporain (1990-2010). De la narration de la violence à la violence narrative,2012. S. SEZA-YILANCIOGLU (dir.),Nedim Gürsel. Fascination nomade, 2012.Myriam TSIMBIDY et Aurélie REZZOUK (sous la dir. de),La jeunesse au miroir. Les pouvoirs du personnage, 2012. Richard Laurent OMGBA et Désiré ATANGANA KOUNA (dir.),Utopies littéraires et création d’un monde nouveau, 2012. Jean-Louis CORNILLE,Les récits de Georges Bataille. Empreinte de Raymond Roussel, 2012. Samia SELMANI,Romans francophones et représentations du féminin, 2012. Laurence OLIVIER-MESSONNIER,Guerre et littérature de jeunesse (1913-1919). Analyse des dérives patriotiques dans les périodiques pour enfants, 2012. Ali CHIBANI,Tahar Djaout et Lounis Aït Menguellet. Temps clos et ruptures spatiales, 2012. Alexandru MATEI,Jean Echenoz et la distance intérieure, 2012. Mohammed-Salah ZELICHE,Mohammed Dib, L’homme épris de lumière, 2012. Claude Herzfeld, Stendhal, La Chartreuse de Parme. Héroïsme et intimité, 2012. Titaua Porcher-Wiart,Pierre Jean Jouve, Mystère et sens dans l’œuvre romanesque,2012. Georice Berthin MADEBE, Sylvère MBONDOBARI, Steeve Robert RENOMBO,Les chemins de la critique africaine, Actes du colloque international de Libreville, 2012. N’guettia Martin KOUADIO,Poétique africaine, rythme et oralité, L’exemple de la poésie ivoirienne, 2012. Nassurdine Ali MHOUMADI,:Littérature comorienne, Mohamed Toihiri fiction d’un témoignage et témoignage d’une fiction, 2012. Adama COULIBALY, Philip Amangoua ATCHA, Roger TRO DEHO,Le postmodernisme dans le roman africain. Formes, enjeux et perspectives, 2012. Denise BRAHIMI,Quelques idées reçues sur Maupassant, 2012. Ridha BOURKHIS,Lionel Ray. L’intarissable beauté de l’éphémère, 2012. Krzysztof A. Jeżewski,Cyprian Norwid et la pensée de l’Empire du milieu, 2011. Camille DAMEGO-MANDEU, Laisse-nous bâtir une Afrique debout de Benjamin Matip. Une épopée populaire, 2011.
Jean-Louis Cluse
SAINT-JOHN PERSE,
LE POÈTE EN SES MIROIRS
Le même, l’autre et le multiple
© L’Harmattan, 2012 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-336-00352-8 EAN : 9782336003528
AVANT-PROPOS Les numéros de page placés entre parenthèses sans autre indication renvoient à l’édition desŒuvres Complètes deSaint-John Perse chez Gallimard dans la « Bibliothèque de la Pléiade » (1982).
SOMMAIRE INTRODUCTION............................................................................................. 11CHAPITRE ILES ÊTRES RÉELS : LE MÊME DE L’AUTRE...............25
CHAPITRE IIL’ANIMAL COMME DOUBLE......................................... 63
CHAPITRE IIILE DÉDOUBLEMENT DANS LES POÈMES : LA MULTIPLICATION DES FIGURES ET DES VOIX.................................129
CHAPITRE IVLE DOUBLE ÉDITEUR................................................... 195
CHAPITRE VNARCISSE ET LES INCERTITUDES DU MOI ÉLÉMENTS POUR UNE INTERPRÉTATION PSYCHANALYTIQUE 257
CONCLUSION ...............................................................................................341
TABLE DES MATIÈRES.............................................................................. 351
7
« Quelle fin attendrais-je donc de me multiplier en « eux », si ce n’est, toujours, qu’en moi ? »  Leger