Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 4,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

Les frangines

de joelle-losfeld

couverture
Dave Lowe

image

Traduit de l’anglais par Catherine Nabokov

Illustré par Mark Chambers

image

À Maman et Papa,
qui m’ont emmené à la bibliothèque.

LA FAMILLE JINKS Moi, Lucy, Maman, Papa et Stinky
image

Mon hamster est du genre grognon quand il se réveille le matin. Ou quand il est fatigué. Ou quand il a faim.

En gros, Stinky est de mauvaise humeur à peu près tout le temps.

Stinky, c’est son nom. C’est une longue histoire… En vrai, il s’appelle Jasper Stinkybottom, mais comme il trouvait que c’était pas du tout un chouette prénom, il a préféré que je l’appelle Stinky.

Aujourd’hui, Stinky s’est mis à pester dès que je suis revenu de l’école.

— C’était comment, ta journée ? il m’a demandé au début, ce qui était plutôt gentil.

— Ennuyeux, j’ai répondu en m’écroulant sur mon lit.

— Ennuyeux ?! il a postillonné, ses petits yeux plissés derrière les barreaux de sa cage. Ennuyeux ?!

— Un peu, j’ai dit en haussant les épaules.

Il s’est mis à gigoter dans tous les sens.

— Moi, je suis coincé ici toute la journée, il s’est énervé. Dans cette prison pour hamster…

image

— Ça s’appelle une cage, Stinky.

— Toute la journée dans cette cage à ne rien faire. Rien de rien.

Il a respiré bien fort avec ses petits poumons de hamster avant de continuer :

— Et tu as le culot de me dire que ta journée était ennuyeuse !

— À vrai dire, elle n’a pas été totalement ennuyeuse. Pour une fois, il s’est passé quelque chose… mais quelque chose de pas terrible.

J’ai soupiré.

— C’est Pat Hackett. Il m’a encore poussé.

— Oh, mon pauvre, il a dit, beaucoup plus sympa tout d’un coup. Ça devient une habitude. Quel garçon épouvantable !

Stinky avait rencontré Pat Hackett pour de vrai. C’était à peu près là que mes problèmes avaient commencé. Quelques semaines plus tôt, j’avais emmené mon hamster à l’école, et il avait mordu Hackett au doigt.

Il a pas l’air, comme ça, mais il a des dents super pointues, Stinky.

Pat Hackett, c’est le caïd de l’école. Il a des poings énormes et un cerveau riquiqui.

— Tu ne dois pas te laisser faire, a dit Stinky. Il faut lui tenir tête. Les caïds n’aiment pas ça.

image

— Mais il est presque deux fois plus grand que moi, j’ai dit.

— Et dix-sept fois plus grand que moi, a dit Stinky. Ça ne m’a pas empêché de lui croquer le doigt, je te ferai remarquer.

— Mais si je lui tiens tête, il va m’envoyer ses frères. Ils sont au lycée. C’est des jumeaux, et ils sont encore plus grands et plus méchants que lui. Ils viennent souvent attendre Pat à la sortie de l’école et chercher des crosses aux autres. Tu crois vraiment que c’est une bonne idée de tenir tête à trois Hackett ?

Pile au moment où il a ouvert la bouche pour répondre, ma mère m’a appelé de la cuisine. Ma mère, en général, elle a une voix normale de mère de taille normale. Mais quand elle est en colère ou qu’elle a quelque chose de très important à dire, à moi ou à ma petite sœur Lucy, là, d’un coup, elle a une voix tellement forte que toute la maison tremble.

image

— … On part dans dix minutes !

Stinky a sursauté, puis il m’a regardé avec des gros yeux.

— Partir ? il a dit. Partir où ?

J’ai soupiré.

— Je dois encore aller voir danser ma sœur dans un spectacle. Ça s’appelle « Big Happy Feet » et tous les enfants seront déguisés en pingouins. On a des tickets gratuits parce que c’est ma mère qui a fait les costumes.

image

J’ai re-soupiré.

— Non mais t’imagines ? Regarder des tas d’enfants habillés en pingouins faire des claquettes ? Ça va être super ennuyeux…

Quand il a entendu ça, Stinky s’est encore fâché très fort.

— Ennuyeux ? Mais tu n’as donc que ce mot à la bouche ? On voit bien que tu ne sais pas ce que ça veut dire. Moi, je reste coincé ici, tout seul, sans rien à faire. En plus, il y a Le gang des espions qui passe ce soir, et si tu n’es pas là pour allumer la télévision, je vais le rater !

— Je rentrerai à temps, j’ai dit. Promis.

Et je suis rentré à temps.

Sauf que quand je suis arrivé à la maison, ma télé n’était plus là.

image
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin