Adieu vieux Nick...

De
Publié par

Jean a deux amours : Jeannette et son île, la Nouvelle-Calédonie. Et quand elles vont mal, il souffre. En 2080 il se retourne sur son passé et revit les événements qui ont émaillé sa longue vie, certains heureux, certains moins glorieux. L'île dans sa jeunesse a voulu s'émanciper, puis elle a vieilli, elle aussi... Mais que va-t-il advenir quand le pire des malheurs s'abattra sur elle, et qu'elle sera obligée de dire adieu à son vieux Nick moribond, l'ex-Roi Nickel ?
Publié le : mardi 1 février 2011
Lecture(s) : 30
EAN13 : 9782296457256
Nombre de pages : 204
Prix de location à la page : 0,0107€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Adieu vieux Nick… Nouvelle-Calédonie 2000-2080
Du même auteur :
Les quatre rues(Nouvelles) Editions Bénévent
La garde-malade(Roman), Editions Edilivre, Paris.
Les événements et les personnages calédoniens de ce roman sont fictifs, toute ressemblance serait fortuite. Les opinions exprimées dans ce livre n’engagent que son auteur. © L’Harmattan, 2011 5-7, rue de l’École-polytechnique ; 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-54438-3 EAN : 9782296544383
Michel d’Estrètefonds
Adieu vieux Nick… Nouvelle-Calédonie 2000-2080 Roman
Lettres du Pacifique _____35_____
Lettres du Pacifique Collection dirigée par Hélène Colombani Conservateur en chef des bibliothèques (AENSB), Chargée de mission pour le Livre en Nouvelle-Calédonie, Déléguée de la Société des Poètes Français, sociétaire de la SGDL. Cette collection a pour objet de publier ou rééditer des textes (romans, essais, théâtre ou poésie), d’auteurs contemporains ou classiques du Pacifique Sud, ainsi que des études sur les littératures modernes, les traditions orales océaniennes (mythologies, contes et chants), ou les Sciences humaines. Contact : helsav@mls.nc Déjà parus dans la collection N°1-Hélène SAVOIE,Les Terres de la demi-lune. Nouvelles, 2005. N°2 – Dany DALMAYRAC,L’Île monde. Nouvelles, 2005. N°3- LECERCLE DES AUTEURS DUPACIFIQUE,Du Rocher à la voile. Recueil de récits et nouvellesdes auteurs du CAP, 2006. N°4- Christian NAVIS,Civilisations du pacifique, Mystérieuses 2005. No 20,Eurasie-Pacifique, archéologies interdites,. N°5- Dominique CADILHAC,Les Montagnes du Pacifique, roman, préface d’Hélène Colombani, 2006. N°6 et 13 – Joël PAUL,Coup de soleil sur le Caillou.Nouvelles, 2006.Le «Calédonien », roman, 2008. N°7–Dr.Karin SPEEDY,Colons, créoles et coolies. L’immigration réunionnaise en Nouvelle-Calédonie (XIXe siècle)(Université de NSW), préface Dr Bernard Brou, 2007. N°8–Alain JAY,Quel ennui !Essai philosophique, 2007. N°9-Gilbert THONG,Show Pacifique. (Manou et nœud papillon), préface de Marie-Claude Tjibaou, 2007. N°10 – Nathalie MRGUDOVIC,La France dans le Pacifique Sud. Préface de Michel Rocard, 2008. N°11-Régine REYNE,L’œil en coulisses, préface Annie Cordy.N°12-Isabelle AUGUSTE,L’administration des affaires aborigènes en Australie.Université Canberra/Réunion, 2008.
N°14-Jerry DELATHIERE,Negropo rive gauche, roman des «colons du café», préface Hélène Colombani, 2008, No15-Camille COLDREY,l’irruption de la langue Tahitienne dans les Immémoriauxde Segalen,2008 No16 -Pr John DUNMORE,L’épopée tragique :le Voyage de Surville, 1769(traduit de l’anglais NZ) Best book prize. 2009 No17- Hélène SAVOIE,Half moon lands,Nouvelles traduites et commentées (Anglais) par le Dr Kare n Speedy, (Australie) préface du Pr. René Bourgeois, 2009 N°18-Annick Le BOURLOT,Chaque nuage est nimbé de lumière, roman, 2009. No19–Gérard DEVEZE,Histoires fantastiques de Nouvelle-Calédonie, Vol.1. Le boucan, Nouvelles, 2009. No 31-volume 2. Promenons nous au Koghi,2010. No 21- Julien ALI,Veriduria 2011, roman, 2009. No 22-Alexandre JUSTER, La Transgression verbale en Océanie: préface d’Emmanuel Tjibaou (ADCK), 2009. No 23-Frédéric MARIOTTI-Angleviel-,De la vendetta en Nouvelle-Calédonie (Paul Louis Mariotti), biographie,2010. No 24 – Agnès LOUISON,L’ami posthume,(voyage insolite dans la brousse calédonienne), récit, 2010. No 25 -DORA,Deuxième chance, roman fantastique, 2010. No 26-Florence FERMENT MEAR,Pour la défense de la langue tahitienne, bilan et perspectives, 2010. No 27 – Isabelle FLAMAND,Les Rescapés,roman, 2010. No 28 – Philippe GODARD,Le drame du Batavia, 2010. No 29-Pr John RAMSLAND,Les Gardiens de la terre (premiers contacts des européens et des aborigènes, 2010. No 32-APANA.Les Racines au bout de la branche, roman calédonien, préface de Fote Trolue et du RP Apikaoua, 2010. No 33- L.DEDRYVER,Neeminah, légende de Tasmanie,2010. Paru (Hors collection) Hélène SAVOIE,L’île aux étoiles (nocturne australien),roman, 2010.
Remerciements  A ma famille de Nouvelle-Calédonie et en particulier à mes petits enfants nés au début de ce millénaire.  Des remerciements sincères et toute ma reconnaissance à ceux qui ont contribué à la réalisation de ce livre et en particulier -le pied àLe Professeur Guy Agniel, pour m’avoir mis « l’étrier » et avoir recommandé mon manuscrit à cette collection. -Madame Hélène Colombani, directrice de cette collection, pour les conseils éditoriaux éclairés qu’elle m’a prodigués. -Laurent mon fils, pour sa photo de couverture.
Introduction « Les évènements ne sont que des agitations de surface, l’écume des grandes vagues de l’histoire». Métaphore de Braudel Le Zimbabwe, un Eden de contrastes. Et maintenant,30 ans après l’indépendance? Le Zimbabwe est une chanson qui une fois entendue ne s’oubliera jamais. Un sortilège qui unit tous ceux qui l’ont connu. Sa voix comporte plusieurs mélodies: le cri strident de l’aigle pêcheur au dessus de l’opalescente immensité d’une aube sur le lac Kariba. Les notespoignantes d’un marimba dans les cieux rougeoyants au dessus d’un calme village.Ses humeurs sontcelles d’une femme, aussi changeantes et captivantes. Elle peut-être sereine comme la verdoyante vallée Bromley, voluptueuse et exotique comme le Vumba avec ses orchidées et ses singes accrochés aux lianes, sauvage comme les plaines aux couleurs des lions du Hwange, solitaire et mystique comme le Chimanimani, un lieu de silence troublé seulement par le cri d’un aigle planant sous des nuages gris.villes Ses aussi ont des aspects différents. Harare (Salisbury) a été décrite comme la perle de l’Afrique, en fait elle en reste le diamant…/ Le saphir Kariba est le paradis des heureux chasseurs. On y trouve aussi la trace d’un dinosaure unique, leVulcanodon karibaensis.
9
Adieu vieux Nick…
Après la préhistoire, les évènements les plus récents se trouvent dans les livres d’histoire. Les fusils se sont tus en avril 1980, les mains se sont serrées et une nouvelle nation est née. L’impression immédiatement ressentie par un visiteur est une sincère bonne volonté, une chaude amitié…/… et la beauté est son héritage (1).  En 1987, le Zimbabwe a une population de prés de 8 millions d’habitants, de toutes les races, chacune avec son langage et sa culture.Depuis l’indépendance en 1980, tous ces peuples sont devenus une seule nation sous un gouvernement démocratique et avec une économie prospère (2). En résumé,si l’on en croit ces documents de «propagande » et comme aurait pu le dire Jean Yannes,en 1987, dans le joli pays de Zimbabwe, tout le monde il est beau, tout le monde il est gentil. D’une façonimprude bien nte un reporter d’une grande chaîne de télévision Française a annoncé simplement en ce lundi 30 juin 2008, que « Mr Mugabe avait été réélu président du Zimbabwe avec 90% des voix ». Il avait simplement omis de préciser qu’il s’agissait d’une «imposture incroyable », un simulacre d’élection et qu’il ne s’agissait au pire que de 90% des votants et non de l’ensemble des électeurs! L’auteur a voulu dresserparallèle entre deux histoires. un L’uneet hélas actuelle bien réelle, celle du Zimbabwe, l’autreplus abstraite parce que se déroulant dans le futur, celle de la Nouvelle-Calédonie. Pour la seconde il a voulu sous la forme d’un roman, retenir l’hypothèse la plus défavorable parmi toutes les solutions qui s’offrent à ce beaupays et à ses gentils habitants. Mais le Zimbabwe était aussi un beau pays que de gentils hommes sont arrivés à défigurer. Alors si l’histoire est un éternel recommencement comme le considèrent certains, pourquoi ce scénario catastrophe ne se reproduirait-il pas ailleurs? L’expérience des autres ne semble pas toujours profiter aux uns. Alors il faut tout faire pour éviter que cette fiction ne devienne réalité ici-bas et compter sur la sagesse humaine qui existe encore chez certains individusquoiqu’on en dise, pour éviter la concrétisation de cette absurde hypothèse. 10
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.