Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 7,88 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Adresse au Père

© L'HARMATTA,2007
5-7, rue de l'École-Polytechnique; 75005Paris

http://www.librairieharmattan.com
diffusion.harmattan@wanadoo.fr
harmattan1@wanadoo.fr

ISBN: 978-2-296-03488-4
EAN: 9782296034884

A.A.L. BINDI

Adresse au Père

Nouvelle édition

L’Harmattan

Ecritures
Collection dirigée par MaguyAlbet

Déjà parus

Alain LORE,À travers les orties,2007.
NicoleVictoireTRIVIDIC,Pleure,2007.
LilianeATLAN,Même les oiseauxne peuvent pas toujours
planer,2007.
LilianeATLAN,La bêteaux cheveux blancs,2007.
LilianeATLAN,Les portes,2007.
LilianeATLAN,Petit lexique rudimentaire et provisoiredes
maladies nouvelles,2007.
LilianeATLAN,Lesânes porteursde livres,2007.
HananiaAlainAMAR,Le livre inachevé et autres textes,2007.
ThomasKARSENTY-RICARD,Les poingsserrés,2007.
GenevièveCLANCYetPhilippeTANCELIN,Laquestionaux
pieds nus,2007.
MarieGUICHARD,Levindu souvenir,2006.
PaulineSEIGNEUR,Lesbonnes intentions,2006.
MichelleLABBÉ,Lebateau sous le figuier,2006.
GiovanniRUGGIERO,Tombeaude famille,2006.
JacquesBIOULÈS,La Petite Demoiselle& autres textes,2006.
PierreFRÉHA,Sahib,2006.
FrançoiseCLOAREC,Désorientée,2006.
LuigiAldinoDEPOLI,BelGolame,2006.
ManuelPEŇAMUŇOZ(trad. de l’espagnol (Chili) parJanine
PHILIPPSet RenatoPAVERI),Sudmagique,2006.
MauriceRIGUET,Un fuyardordinaire,2006.
EricRODRIGUEZ,Sur lescheminsduHonduras etde Bora
Bora,2006.
ElaineHASCOËT,Lafileusede temps,2006.
SergePAOLI,L’astredévoré,2006.
JanineCHIRPAZ,Laviolenceaucœur,2006.
LucetteMOULINE,Sylvain ou leboisd’œuvre,2006
PaulROBIN(†),Laguerrede mouvement,2006.
Jean-MarcGEIDEL,Levoyage inachevé,une fantaisie sur
Schubert,2006.
LéaBASILLE,La chutedeJosefShapiro,2006.
AICHETOU,L’Hymendes sables,2006.

À François BERRIOT

Couverture : Sète, février1945

C’ESTDESANNEESbienaprès ta
disparition quemes nuits ontconnul’agitation
des rêves nous opposant sans merci etdansla
plusgrande incompréhension.Et pourtant,
quantà l’essentiel,quotidiennement nos
rapportsfurent toutautres,mêmesi j’ai euaussi
àregretter toncomportementàmonégard,sans,
je crois,t’enavoir vraiment tenu rigueur.Dès
lors, l’écrit quevoicinesaurait se justifieret
s’expliqueràpartirde ces seuls rêves, etil est
vraiqueparcertainscôtés cequi est rapporté
pourraparaître exagérésinon surprenant.
Néanmoins, à la lecture,serait-ilpossible d’avoir
une idée de cequ’aurait puêtreun procès où,
tousdeux réunis,nousaurionseuà comparaître
devantdesjuges.

7