Arielle Queen, premier voyage vers l'Helheim

De
Publié par

Arielle Queen, une jeune orpheline, vit à Belle-de-Jour, une petite ville en apparence paisible. La nuit, deux groupes de démons s’y affrontent: les elfes noirs et les alters nocta. Arielle est possédée par un de ces alters, mais un médaillon lui permet de s’approprier l’apparence et les pouvoirs du démon qui vit en elle. Cela fait d’elle l’une des deux «élus» qui, selon une prophétie ancienne, vaincront un jour les elfes noirs et les alters.


Tome 2

Arielle Queen, une jeune orpheline, vit avec son oncle dans une petite ville en apparence paisible appelée Belle-de-Jour. La nuit, deux groupes de démons s’y affrontent: les elfes noirs, aussi désignés sous le nom de sylphors, et les alters nocta.


Un de ces alters prend possession du corps d’Arielle, mais un médaillon spécial permet à la jeune fille de s’approprier l’apparence et les pouvoirs du démon qui vit en elle. Ce médaillon fait d’elle l’une des deux « élus » qui, selon une prophétie ancienne, vaincront un jour les elfes noirs et les alters, puis se rendront dans l’Helheim, la citadelle du royaume des morts, pour y affronter Loki et Hel, les dieux du Mal.


Tout au long de cette série, qui comptera 12 tomes, plusieurs personnages se grefferont à la quête d’Arielle, et certains tenteront d’utiliser notre héroïne pour servir les sombres desseins des démons qu’elle est destinée à combattre.


En plus d’affronter ses ennemis, elle devra retrouver le second élu: un jeune garçon qui, comme elle, descend d’une longue lignée de guerriers. Amour, combats, pièges, trahisons, voilà ce qui attend Arielle Queen qui, aidée de son fidèle animalter et de ses nouveaux alliés, combattra les forces du mal pour notre salut… à tous.
Publié le : mercredi 11 avril 2007
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895494997
Nombre de pages : 248
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait


Ils sortent du placard secret, après s’être dépêchés de revêtir leur uniforme d’alter, et viennent rejoindre Arielle au milieu de la chambre. La jeune fille n’a aucun regard pour eux. Elle demeure figée devant l’oncle Yvan (ou Noah, elle ne sait plus trop…). Elle n’en croit toujours pas ses yeux.

— Oui, je suis bel et bien revenu de la mort, déclare l’homme.

Arielle ne comprend pas. Il y a quelques jours à peine, Noah mourait dans ses bras : « S’il y a un moyen de revenir de là-bas, lui avait-il dit, je te promets de tout faire pour le trouver. » Elle se souvient que sa grand-mère, Abigaël Queen, s’est ensuite adressée à elle en songe : « En ce monde, le corps n’est que l’ancre de l’âme… Une fois l’ancre levée, l’âme peut déployer ses voiles et parcourir tous les royaumes. »

L’adolescente avait senti à ce moment qu’elle devait transmettre ce message à Noah, et c’était ce qu’elle avait fait. « Je m’en souviendrai », avait-il répondu. Puis elle avait posé un doigt sur la cicatrice du jeune homme et l’avait caressée doucement.

— Un jour ou l’autre, j’aurais fini par tomber amoureuse de toi, Noah Davidoff, est-ce que tu le sais ?

— Oui, Vénus, je le sais.

Il avait souri, puis tout avait été terminé.

— Tu es revenu de la mort ? demande Arielle au « vieux » Noah qui est devant elle.

Pour Arielle, cet homme est bien un vieux Noah. Vieux dans le sens de « plus âgé », et non de « vieillard ». Il ressemble à Noah Davidoff, mais avec vingt-cinq ans de plus. Un Noah Davidoff dans la quarantaine, se dit-elle.

— Oui, fait l’homme, et tu m’as aidé.

Les animalters ne peuvent détacher leur regard de Noah.

— Voilà que les humains se mettent à ressusciter ! dit Brutal. Je pensais qu’il y avait juste les chats qui avaient neuf vies !

— Noah, c’est… c’est bien toi ? bredouille Geri, incapable de contenir sa joie.

L’oncle Yvan confirme d’un signe de tête.

— Mais qu’est-ce qui t’est arrivé ? lance Freki.

— Après ma mort, j’ai été envoyé dans l’Helheim, répond le vieux Noah.

Il s’est éveillé dans un cachot, explique-t-il. Il ignorait alors qu’il se trouvait dans le Galarif, la prison de l’Helheim. L’Helheim est la citadelle du mal, le domaine de Hel, la géante, et de Loki, son père. Ses hauts remparts sont érigés au centre du royaume des morts, au plus bas de l’univers connu. Le palais de Hel, l’Elvidnir, et sa prison de glace, le Galarif, sont situés au centre de la citadelle.

— C’est là-bas qu’ils m’ont gardé, jusqu’à ce qu’Arielle vienne me délivrer.

Arielle ne peut cacher son étonnement :

— Tu dis que je suis venue te délivrer ? Comment j’ai fait ça ? Je ne m’en souviens pas.

Le vieux Noah hésite avant de poursuivre :

— Tu étais là quand je me suis réveillé dans ce cachot.

Il précise que ces événements se sont déroulés dans son passé à lui, mais que, pour Arielle, ils ne se sont pas encore produits. Tout cela arrivera dans le futur de la jeune fille.


Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.