Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus
ou
Achetez pour : 12,99 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Atlantides

De
144 pages
Altantides, au fil de ses poèmes, offre une sorte d'exploration initiatique. La plongée au cœur des profondeurs marines d'impose d'abord avec ses ombres et ses tâtonnements inquiets. On y évolue dans un clair-obscur aux contours vagues où déjà vers et rimes se chantent dans une intériorité vivante. La découverte des Atlantides, parts de soi à recomposer, rend alors possible une éclosion de la lumière, clartés à vivre comme une renaissance. Un parcours de solitude et de richesse dont chacun peut identifier les jalons.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Atlantides, au fil de ses poèmes, offre une sorte d’exploration initiatique.
La plongée au cœur des profondeurs marines s’impose d’abord avec ses ombres et ses tâtonnements inquiets. On y évolue dans un clair-obscur aux contours vagues où déjà vers et rimes se chantent dans une intériorité vivante.
La découverte des Atlantides, parts de soi à recomposer, rend alors possible une éclosion de la lumière, clartés à vivre comme une renaissance. Un parcours de solitude et de richesse dont chacun peut identifier les jalons.
Au bord d’Elle
(Extrait du poème éponyme)
Illustration de couverture d’après un tableau original, « Atlantis », de Chantal Kwast-Greff© Portrait de l’auteur : photo de Debbie Walker-Morrisson Création du motif de couverture de la collection : Marc-Antoine Colombani ©
Sylvie Coquillard
ATLANTIDES Poèmes 2016
Préface Matthieu Solier
Collection Lettres du Pacifique 67
$7/$17,'(6
Collection Lettres du Pacifique
dirigée par Hélène Colombani
‘…–‡—” †ǯ–ƒ– ȋ Ȍ
Conservateur en chef principal des bibliothèques (ENSB Paris),
Déléguée de la Société des Poètes français,
Sociétaire de la SGDL.
‡––‡ …‘ŽŽ‡…–‹‘ …‘–”‹„—‡ǡ ƒ˜‡… •‘‹šƒ–‡ “—ƒ–”‡ –‹–”‡• †ǯƒ—–‡—”• …‘–‡’‘”ƒ‹• ‘— …Žƒ••‹“—‡• †— ƒ…‹ˆ‹“—‡ǡ ƒ‹•‹ “—‡ •‡• ±–—†‡• •—” Ž‡• Ž‹––±”ƒ–—”‡• ‘†‡”‡•ǡ Ž‡• •…‹‡…‡• Š—ƒ‹‡• ‡– Ž‡• –”ƒ†‹–‹‘• ‘”ƒŽ‡• ‘…±ƒ‹‡‡•ǡ  ˆƒ‹”‡ †‡ Žǯ ƒ”ƒ––ƒ — ±†‹–‡—” ƒŒ‡—” †‡ Žǯ…±ƒ‹‡Ǥ
ƒ ˜ƒ”‹±–± ‡– Žƒ ”‹…Š‡••‡ †‡ …‡• –‡š–‡•ǡ “—‹ ˜‘– †‡• à—˜”‡• †‡ ˆ‹…–‹‘  Žƒ ”‡…Š‡”…Š‡ ‡ •…‹‡…‡• Š—ƒ‹‡• ‘ˆˆ”‡ ƒ—š Ž‡…–‡—”• — ˜ƒ•–‡ …Š‘‹š “—‹ Ž‡—” ’‡”‡– †‡ †±…‘—˜”‹” Ž‡• ÁŽ‡• ‡– Ž‡• ’‡—’Ž‡• †— ƒ…‹ˆ‹“—‡ —†Ǥ
Contact : helsav@mls.nc
6\OYLH &248,//$5'
ATLANTIDES
3RqPHV 
3UpIDFH GH 0DWWKLHX 6ROLHU
Lettres du Pacifique
----- 67----
'X PrPH DXWHXU
Au bord d’Elle 5HFXHLO GH SRpVLH eGLWLRQV 3HUVpH 
/HV SKRWRV GH FH UHFXHLO VRQW O¶°XYUH RULJLQDOH GH -DQ/RX %,*27 7RXWH UHSURGXFWLRQ PrPH SDUWLHOOH HVW LQWHUGLWH
‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶(FROH3RO\WHFKQLTXH  3DULV KWWSZZZKDUPDWWDQIU GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
A mon frère, trop tôt parti
Préface
à ma mère et ma meilleure amie
« Alors, j’ai laissé mûrir / Ce qui sans doute couvait / Sous les cendres de la terre. / La VIE » (« Exil»).Nietzsche affirmait qu’il n’acceptait de lire « que ceux qui écrivent avec leur sang ». On lira précisément, dans le recueil qui suit, des poèmes écrits en lettres de sang : des poèmes authentiques, qui viennent du fond d’une intériorité vivante et dont les mots, les vers, les rythmes et les strophes sont chargés de pleurs, de joie, de chagrin, de tristesse, d’émerveillement, de gratitude, de peur, d’amour, d’espoir. Toute la vie y est contenue, de cette vie grosse d’elle-même, de ses souvenirs, de ses échecs et de ses promesses.
« Paysages tantôt clairs et vivants / Tantôt lourds de moires et d’ocres » (« Douceur en suspens »).La preuve en est que la tonalité dominante n’est pas prioritairement le chatoiement romantique des couleurs et la célébration de l’harmonie de tous les êtres mais une atmosphère de la demi-teinte, du clair-obscur, qui mime le vague à l’âme et la nostalgie tout autant que la gestation d’un monde non éclos encore mais qui commence à poindre. Toute la vie, dans sa concrescence et sa dimension tragique, pleine et chaotique, réside dans cet « entre-deux » où l’être et le non-être se chevauchent. Ce sont souvent dans les prémices des poèmes que s’illustre cette « puissance » vitale, prélude à toute actualisation, où l’indétermination
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin