Au coeur de ma plume

De
Publié par

D'aucuns, dans un impérieux besoin de création, se seraient voulus peintres, musiciens, ou sculpteurs. À défaut, tels des saltimbanques, ils s'essayent à mélanger les mots, jongler avec, les rattraper au vol, , afin d'en extraire couleur et musicalité et d'en déguster le divin suc. Quand ils y sont parvenus, ils se trouvent à leur tour riches d'une fortune que nul ne pourra jamais leur ravir et qu'ils aiment à partager avec autrui : le bonheur.
Publié le : vendredi 2 octobre 2015
Lecture(s) : 7
EAN13 : 9782336392523
Nombre de pages : 110
Prix de location à la page : 0,0071€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
qui nous enchantent. D’autres laissent leurs Ines
D’autres enIn, dont je suis, ne savent rien faire de tout
ils s’essayent à faire jongler les mots, les rattraper au vol, à en extraire la musicalité, aIn de créer eux aussi.
riches d’une fortune que nul ne pourra jamais leur ravir
personnelles Igure en priorité l’écriture. Se voulant
théâtre, scénarii, nouvelles ou contes. Plaisir qui, dit-il, « ne trouve sa plénitude que dans le partage avec les
Serge Bouchet de Fareins
Au cœur de ma plume
Nouvelles
Au cœur de ma plume
Photo de. couverture : coucher de soleil, Sables d’Or-les-Pins (Côtes d’Armor)
© Serge de Fareins
©L’Harmattan,20155Ȭ7,ruedel’Ecolepolytechnique,75005Parishttp://www.harmattan.frdiffusion.harmattan@wanadoo.frharmattan1@wanadoo.frISBN:978Ȭ2Ȭ343Ȭ07312Ȭ5EAN:9782343073125
Au cœur de ma plume
ÉcrituresCollectionfondéeparMaguyAlbetSereno(Y.),Lanuéeblanche,2015.Bourgouin(Sylvie),L’ordelamisère,2015.Winling(François),Laclefdesportescloses,2015.Lissorgues(Yvan),Cetempsdescerises,2015.DestombesȬDufermont(Michel),Lavilleauxremparts,2015.Mignot(Fabrice),HautetensionauLaos,2015.Michelson(Léda),Chapultepec,2015.Quentin(MarieȬChristine),Desbleusauciel,2015.AubertȬColombani(Eliane),Lechâteaudutempsperdu,2015.Lozac’h(Alain),Laclairièredumensonge,2015.Serrie(Gérard),J’aiuneâme,2014.Godet(Francia),Lamaisond’Elise,2014.Dauphin(Elsa),L’accident,2014.Palliano(Jean),LanaStern,2014.Gutwirth(Pierre),L’éclatdesténèbres,2014.***Cesquinzedernierstitresdelacollectionsontclassésparordrechronologiqueencommençantparleplusrécent.Lalistecomplètedesparutions,avecunecourteprésentationducontenudesouvrages,peutêtreconsultéesurlesitewww.harmattan.fr
Serge Bouchet de Fareins
Au cœur de ma plume
Nouvelles
L’Harmattan
Du même auteur Chez le même éditeur Journet de l’An II, la vie mouvementée du chef de bataillonClaudeJournet (1768-1861).; Préface de Franck Testart, historien ème dessins originaux d’Agnès du Bellay. 2 édition revue et augmentée, 2014. Avis de recherche ou le grognard introuvable,comédie en 3 actes. Collection Théâtre des Cinq continents, 2014. Le Diable dans le grenier, une enfance en Armorique(1943-1949),2014. Madagascar, île meurtrie, impressions de campagne d’uncapitaine(1947-1949).de Claude Vigoureux, historien. Préface Collection Mémoires du XXe siècle, 2013.De l’Ain au Danube, témoignages de vétérans de laPremière Armée Française (1944-1945).Préface du Général de Corps d’Armée (2S) André Sciard. Postface du Général d’Armée Pierre de Percin-Northumberland, contrôleur général des Armées. Collection Mémoires du XXème siècle, 2012. Aux éditions Au cœur de ma plume
Vous ne passerez pas !Essai historique, 2007. La résistance du département de l’Ain à l’invasion austro-prussienne (1814). Préface de Pierre Soubelet, Préfet de l’Ain
À la mémoire de mes chers parents, À Claude, Geoffroy et Olivier, avec tout mon amour, À mes fidèles amis lecteurs. affectueusement. À mes yeux, l’écriture ne peut trouver sa plénitude que dans le partage avec les lecteurs [interview par Annick Puvilland, Le Progrès, 2014]
PRÉAMBULE
'aucuns savent, munis de pastels, de brosses ou de ou eDncoremarier formes et couleurs dans des compositions fusains, nous emmener dans de délicieux paysages, retracer les expressions de visages hors du commun non figuratives qui néanmoins nous enchantent. D’autres laissent leurs fines mains glisser avec agilité sur les touches d’ivoire d’un clavecin, d’un orgue, pincent les cordes d’un luth, d’une cithare ou encore manient avec brio l’archet pour en tirer des harmonies qui nous ravissent. D’autres encore savent, à patients coups de ciseaux, extraire avec art la forme de la matière. D’autres enfin, dont hélas je suis, ne savent rien faire de tout cela : ni peintres, ni musiciens, ni sculpteurs, ils rêvent cependant d’être l’un et l’autre. Tels des saltimbanques, ils s’essayent à faire jongler les mots, à les malaxer, les étirer, les déformer, les rattraper au vol, les fiancer, les marier, à en extraire la musicalité, les couleurs, la forme, afin de créer à leur tour. Et, quand ils y sont parvenus, ils se trouvent eux aussi riches d’une fortune que nul ne pourra jamais leur ravir : le bonheur. Toutefois, ce bonheur-là ne peut, à mes yeux, trouver sa plénitude que dans le partage. C’est pourquoi j’ai rassemblé ici quelques petites histoires que j’ai la faiblesse d’aimer et qui, je crois, reflètent un peu ma façon d’appréhender la vie : il m’a paru sympathique de les partager avec ceux que j’aime. S.B.F
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.