Au fil des mots

De
Publié par

Bienvenu à ce recueil d'expression en quatre langues qui fait découvrir au lecteur des mots et des expressions de la vie quotidienne. Civilisations européennes et asiatiques se croisent et s'interpénètrent. Un courant d'idées emporte le lecteur, éveille ses perceptions. Une couleur, une odeur, un parfum offrent à chaque mot une sensibilité propre. Par cette étude, l'auteur vous invite à un voyage vers des horizons inédits. Laissez-vous guider dans son périple à travers les étymologies.
Publié le : dimanche 1 mai 2005
Lecture(s) : 96
EAN13 : 9782296399549
Nombre de pages : 224
Prix de location à la page : 0,0110€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Au fil des Mots

(Ç) L'Harmattan, 2005 ISBN: 2-7475-8452-6 EAN:9782747584524

François PIALA T

Au fil des Mots
Balade en quatre langues
(Allemand, anglais, chinois, français)

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris France

L'Harmattan Hongrie 1053 Budapest Kossuth L.u. 14-16

HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALlE

PRESENTATION

Voici un recueil d'expressions en quatre langues destiné à mieux faire comprendre l'intérêt que chacun peut retirer de l'étude de son voisin. Chaque civilisation imprime son caractère en fonction de son vécu. Les expressions comparées sont amusantes, déroutantes, imagées, sonores... Elles sont l'empreinte de la perception de gens de cultures différentes à la nôtre, en fonction de leur héritage de la vie. Etudier une langue ouvre des horizons sur une civilisation méconnue; cela permet d'enrichir ses connaissances générales et de mieux percevoir le monde qui nous entoure. Le recueil «Au Fil des Mots» commence par le mot plomb, venu de l'intérêt de mettre les choses, la pensée d'aplomb, c'est un outil pour sonder les cœurs... Au centre de l'ouvrage se trouve, de façon délibérée, le mot cœur... Et pour finir dans l'apothéose, le mot esprit qui renvoie dans les sphères du subconscient, de l'âme. Il comprend une centaine de mots dont certains ont une signification, une sonorité. Au-delà des mots s'exhalent une couleur, une odeur, un parfum qui leur donnent une sensibilité propre. Un mot à lui seul peut avoir une résonance particulière dans l'imaginaire ou le réel, comme dit Rabelais sachez rompre l'os et sucer la substantifique moelle. Le roman de W. Somerset Maugham Le Fil du Rasoir (The Razor '8 Edge), écrit en 1944, retrace la vie d'un jeune homme du monde qui se convertit à I'hindouisme et

abandonne

son

héritage au profit de la vie sainte.

Le roman chinois de Luo Guan-Zhong Au bord de l'eau (Shi Nai An ou encore Shui Hu Zhuan) décrit des épisodes de la vie. Les héros d'une folle variété se succèdent jusqu'à la formation d'une société idéale. Au fil des aventures, de méandre en méandre, des personnages hauts en couleur apparaissent toujours plus débordant de VIe. La théorie de la lumière et de la couleur écrite par Johann Wofgang Goethe, en 1810, dans Zur Farbenlehre (De l'Etude des Couleurs), s'appuie sur les mots pour leur donner une couleur, un sens autre. De même «Au Fil des Mots» souhaite refléter le convertissement des mots dans la perception des autres entités ethniques, abandonner son héritage au profit de la vie, selon Maugham. Les exemples sont étudiés au fil du rasoir, avec amour et ironie. Ils défilent comme le roman chinois au cours de toute une génération pour conserver un parfum authentique de termes anciens jusqu'à d'autres plus récents. Enfin à l'instar de Goethe chaque mot trouve une couleur, une sonorité qui doit nous permettre de continuer soi-même ce parcours initiatique. Goethe écrivait: Kennst Du das Land, wo die Zitronen blüht ? (Connais-tu le pays où fleurit le citronnier? ), en voulant nous faire découvrir l'Italie. A vous de découvrir ces mots choisis, de compléter, d'imaginer, de trouver leur équivalent dans d'autres langues: l'italien, l'espagnol, l'arabe, etc. Ces mots qui cimentent et différencient les êtres. Bonne perception et bonne saveur! 8

1- Plomb
Métal très dense d'un gris bleuâtre lead (angl.), das Blei (al1.). Les alchimistes l'appelait saturne, du nom d'un Dieu - père de Jupiter - , et d'une planète. N'avoir pas de plomb dans la tête, c'est-à-dire être léger, étourdi, se traduit en anglais par to lack ballast, en étant terre à terre, cela signifie bien manquer d'aplomb! Le plomb d'un compteur électrique se traduit en anglais par fuse. 2 - Tonnerre Jupiter, le fils de Saturne (voir plomb*) était le Dieu du tonnerre dans la mythologie romaine. Son équivalent chez les Scandinaves se nommait Thor. Nous parlons d'un tonnerre d'applaudissement, en anglais a fuse of applause (des applaudissements qui fusent, nous retrouvons notre plomb* ! ), ou encore a round, a salve of applause; mais nous lui préfèrerons a thunder of applause. En allemand, der Donner signifie tonnerre, mais quand il s'agit d'applaudir, cela devient un orage! avec der Sturm des Beifalls.

3 - Chinois
Nous évoquons souvent quelques chinoiseries en parlant de complications inutiles ou extravagantes. Soit dit en passant ce terme reste inconnu des Chinois eux-mêmes. Nos chers amis que nous appelons dans notre jargon des chinetongs ! Là, nous restons dans le domaine des métaux: après plomb*, nous voici au bronze*. En effet qingtong, en chinois s'applique au bronze. Mais revenons à nos chinoiseries que les Anglais considèrent être des singeries puisqu'ils disent que ce sont des monkey'tricks. En allemand nous retournons en Chine, 9

puisque eux parlent de die Zopfigkeit, nous dirions une sorte de natte, de queue aux cheveux, à la chinoise. Les Chinois se faisaient raser le crâne à l'exception d'une longue natte de cheveux qu'ils laissaient pousser au milieu du crâne pour être emportés au paradis. Pour suivre ce déroulement, il faut être agile comme un singe*, n'est-ce pas?

4 - Singe
Ce mammifère primate nous a laissé plusieurs expressions, comme celle que nous venons de rencontrer ou la locution proverbiale: on n'apprend pas à un vieux singe à faire la grimace. Mais tout compte fait, nous pourrions nous faire payer en monnaie de singe, c'est-àdire être récompensés par de belles paroles

-comme

ici

-.

Cette expression se traduit en anglais par to let s.o. whistle for his money, mot à mot laisser qn «siffler» son argent, mais aussi d'une manière plus proche de la nôtre: to pay in monkey's money. En ce qui me concerne, j'aimerais bien être payé de cette façon. Eh oui! un monkey, un singe dans la langue de Shakespeare correspond en argot à £ 500 ou à USD 500 aux EtatsUnis. Tout cela me diriez-vous est un vrai puzzle. Faîtes donc attention à votre langage car en anglais a monkey puzzle n'est autre que l'appellation vulgaire de l'araucaria, ce conifère de la région d' Arauco au Chili! que nous avons nous aussi vulgarisé en arbre aux singes, plus connu des botanistes sous le nom de désespoir des singes. Nos pauvres amis désespérés, les primates, ne pouvant y grimper en raison de leurs redoutables branches piquantes. Si le cœur* vous en dit, vous pourrez toujours vous grisez un peu en prenant un petit singe; car l'Allemand pour dire être un peu gris * ou avoir bu un coup, se voile 10

la face et dit einen kleinen Affen haben avoir un petit singe) ou alors n'en achetez einen AjJen kaufen veut dire prendre une mot, s'acheter un singe! ). Le singe est également considéré comme

(mot à mot, pas car, sich cuite (mot à un dieu chez
1.

les Indiens, connu sous le nom de Hanuman

C'est

d'ailleurs lui qui permit l'introduction du bouddhisme en Chine où l'on évoque souvent les aventures turpides du Singe pèlerin 2. 5 Bronze Cet alliage de cuivre et d'étain, également connu en littérature sous le nom d'airain, nous a montré combien la Chine en était fière (voir chinoiseries*). N'était-elle pas au cœur* du bronze? A ne pas confondre avec le cœur de bronze, cet organe vital dur et insensible... que nos amis d'Outre-Manche appellent heart ofsteel (cœur d'acier que nous traduisons par cœur de fer! ). Il faut savoir s'il s'agit d'acier, de bronze ou de fer? Dans le doute, nous pouvons toujours dire que la personne possédant un organe de la sorte est a man ofiron, un homme defer, c'est-à-dire un cœur de fer. En allemand, le bronze se dit das Erz (minerai) et non

-

das Herz (le cœur*) - Amis Français, sachez aspirer au
risque de ne pas vous faire comprendre! Par contre les Allemands sont plus proches de la nature que nous puisqu'ils prétendent avoir un cœur de pierre, ein Felsenherz pour cœur de bronze. C'est à en tomber les quatre fers en l'air, voire à la renverse. Tout ça ne correspondrait-il pas à l'expression britannique to have too many irons in the fire que l'on pourrait traduire par avoir trop de marrons aufeu, alors qu'en fait elle signifie plutôt courir trop de lièvres* à lafois. Si nous restons avec les animaux, il faut alors penser au Il

cochon defer, angl. pig-iron qui n'est autre que de la fonte en saumon, ou en gueuse. Existe-t-il vraiment une telle différence entre cochon et saumon? Pas vraiment puisqu'ils se veulent être roses tous les deux.

6 - Lièvre
Mais que devient notre lièvre dans tout ça? En Allemand der Hase, vous savez bien la femelle du lièvre ou du lapin de garenne, c'est la hase. Vous ne devez plus acheter le lièvre dans le sac, si vous préférez il faut voir la marchandise avant d'acheter. Et voilà notre lièvre qui se transforme en chat* germanique, puisque les Germains disent man mufJ keine Katze im Sack kaufen. Mais lorsque nous achetons sans connaître, sans examiner l'objet, nous disons aussi acheter chat en poche. Il faudrait savoir s'il s'agit d'un chat ou d'un lièvre? Après tout, les Chinois ne désignent-ils pas le chat de montagne comme étant un lièvre? Alors qu'usuellement ch. shanmao est un ocelot.

7 - Chat
De lièvre à chat, il n'y a qu'un bond - de même qu'entre l'Allemagne et la France - Quand donc pourronsnous appeler un chat un chat, en aIl. das Kind bei rechten Namen nennen, c'est-à-dire appeler l'enfant par son nom! C'est ce que nous faisons nous, Français, puisque nous nous adressons en terme d'affection en disant: mon chat, mon petit chat, voire ma petite chatte, là où les Anglais parlent de darling. La réplique vaut bien l'attaque dirions nous alors en utilisant la locution A bon chat, bon rat, all. Wurst wider Wurst, andouille contre andouille ou plutôt dupe contre dupe, bref donnant-donnant. Les Anglais eux avec leur tit for tat sont davantage 12

pour coup pour coup dans cette expression. Mais quand ils ont un chat dans la gorge, ils pensent d'abord à nous, ces Français mangeurs de grenouilles*, puisqu'ils disent to have a frog in one's throat. A tout bien compter ils mangeraient bien du Français faute de grenouille! Et, c'est bien nous qui leur clouerons le bec. 8 - Grenouille Cependant, les Allemands disent aussi er hat einen Frosch im Halse, en parlant de quelqu'un qui a subitement du mal à parler ou à chanter. Mais ne faisons pas de manière! En aIl. Sei kein Frosch l (mot à mot: ne sois pas grenouille). Soit la grenouille est dans la gorge, soit elle est mangée! C'est le caissier qui a mangé la grenouille, c'est bien lui qui s'est approprié les fonds déposés. Angl. to make off with the cash, aIl. mit der Kasse durch-brennen. En anglais une grenouille se dit frog, les Anglais nous appellent froggies car nous sommes des mangeurs de grenouilles. Mais ils la nomment aussi Dutch nightingale (rossignol hollandais) probablement à cause de ses coassements semblables à l'infernal refrain de l'oiseau. En chinois, grenouille se dit wa; les paysans l'appellent souvent tian-j i (coq céleste) signifiant aussi perdrix, parce qu'ils croyaient que la semence de la grenouille tombait du ciel. Jusqu'au Moyen-Âge ils ont cru que la grenouille pouvait se changer en caille. C'est une créature de la lune comme le crapaud. A Taiwan, le mot grenouille verte est tabou pour la gente féminine car cette créature est supposée ressembler au corps d'une jeune fille. Chez nous aussi apparemment, puisque nous parlons d'elles en utilisant ce mot. Et les Allemands d'adorer les Froschschenken, les cuisses de grenouilles. .. celles des humains pas des batraciens! 13

9 Rat

-

Les Egyptiens et les Phrygiens déifiaient les rats. En Egypte, le rat symbolisait la complète destruction, mais également, le jugement sage. En effet, les rats choisissaient toujours le meilleur morceau de pain. Nous sommes loin des Anglais, qui eux, pensent le contraire quand ils utilisent le mot rats! pour désigner le non sens! En terme affectif, tout comme chat*, nous utilisons le mot mon petit rat! que les Allemands préfèrent au chat pour ce genre de relations, mein Mtiuschen! reste de loin bien plus sentimental. Le rat, ch. shu, est également le premier signe zodiacal chinois, et il est associé à l'argent. Tout comme chez nous dans l'expression c'est un rat, il est avare, aIl. der Geizhals (gorge assoiffée! Tiens les Allemands aiment bien le mot gorge comme pour la grenouille* ! ) . En Angleterre aussi ils faisaient la chasse au rat, to take a rat by the tail (mot à mot: prendre un rat par la queue) signifiait couper la bourse d'un voyageur. Dans le métro parisien il existe une prime pour queue de rat destinée aux employés et égoutiers qui assainissent les sous-sols de la capitale. D'où vient peut-être l'expression être fait comme un rat, être pris au piège. Mais il existe plusieurs sortes de rats, les plus connus sont les Petits Rats de l'Opéra ( le t a dû resté dans les oubliettes? - Opérat - ) ~les rats de bibliothèque, aIl. der Bücherwurm, comme son nom l'indique il s'agit de ver dévorant les livres ~ puis les rats d'église. Tiens encore une relation avec nos chers batraciens puisque nous parlons de grenouilles de bénitier! A chacun son sexe et sa représentation, n'est-ce pas? Tout comme les rats quittent le navire quand il fait eau, aIl. die Ratten verlassen das sinkende Schiff, je crois qu'il vaudrait mieux s'en aller avant qu'il ne soit trop tard. 14

Allons-nous en à petits pas de sénateur ou de... tortue.
10

-Tortue

Il faut mentionner la fable mondialement connu de La Fontaine Le lièvre* et la tortue, dans laquelle la tortue représente la lenteur et la détermination: lentement mais sûrement. Nous en avons tiré des expressions: marcher d'un pas de tortue, avancer comme une tortue, là nos amis anglo-saxons ignorent la tortue, ils lui préfèrent l'escargot. Angl. to go at a snail '8pace. Petite parenthèse: un clou en angl. se traduit par nail, mais un clou de girofle simplement par clove; par contre snail-clover désigne une sorte de trèfle qui forme des spirales, des snails, loin du giroflier. Les Allemands suivent les Anglais avec: wie eine Schnecke gehen (aller comme un escargot), ou der Schneckengang (allure d'escargot). Pour les Chinois ce reptile, appelé gui, est la représentation du ciel et de la terre. En effet le dessus de la carapace est comparé à la voûte céleste et le dessus plat et arrondi au disque terrestre. Elle est le symbole de la longévité et une créature immortelle, héroïne de nombreuses légendes. D'ailleurs le mot guitou (tête de tortue) désigne le gland du pénis. L'image est très séduisante non?.. Tout comme quand la tortue sort ou rentre la tête. Dans le mythe indien, elle a bon dos notre tortue Chukwa qui supporte l'éléphant* Maha-pudma qui, luimême, soutient le monde. Soit dit en passant le mot swahili chukwa veut dire porter. Bref la tortue incarne le principe féminin, l'éléphant le principe masculin, et à eux deux ils sont le symbole de la vie. Au fait comment dit-on tortue en allemand? Die Schildkrote (le crapaud à carapace)! Eh oui, un crapaud, 15

et j'en connais beaucoup qui aimerait s'en mettre plein les poches puisque l'expression argotique allemande ein paar Kroten in der Tasche (quelques crapauds en poche) désigne le pognon! Il - Eléphant Ce pachyderme désigne lui aussi par sa lourde et imposante masse une façon de marcher. Nous appelons éléphant une personne très grosse à la démarche pesante. C'est sûrement l'animal le plus intéressant de notre civilisation. Nous pensons immédiatement à l'Afrique, à l'Asie et à l'ivoire, aIl. das Elfenbein. En Mrique c'est la Côte d'Ivoire, angl. Ivory Coast,
all. die Elfenbeinküste Inde, mais les autres

.
pays, la Chine, la Thaïlande

En Asie, nous avons déjà rencontré Maha-pudma en

-

anciennement Siam, le Laos vénéraient aussi cet animal. En chinois, le mot xiang signifie à la fois éléphant et ressembler. C'est le symbole de la force et de la ruse, tout comme le lion, le léopard et le tigre. Mais plus que tout c'est un signe de bon augure souvent représenté par un enfant tenant un sceptre à la main, monté à dos d'éléphant. D'ailleurs les idéogrammes qi xiang (monter à dos d'éléphant) et Ji xiang (la joie, le bon augure) sont phonétiquement très proches. Aux échecs le fou est désigné par le mot éléphant. Le Laos dit le Pays au Million d'éléphants (le Royaume de lân-xang) conserve aussi une grande image de l'éléphant. Nous avons tous déjà entendu parler de la vénération que les Thaïs ont de l'éléphant blanc. Seuls les Anglais considèrent le white elephant comme un bien encombrant et ennuyeux car ils font allusion à l'histoire d'un roi du Siam qui offrit un éléphant blanc aux courtisans dont ils souhaitaient acquérir de la popularité. 16

Mais le titre de Roi de l'Eléphant Blanc reste dans le Royaume de l'Ava (l'actuel Myanmar et l'ancienne Binnanie) ainsi qu'en Thaïlande l'apogée du pouvoir. Rares sont les personnes décorées de la fameuse médaille de l'éléphant blanc. Les Américains, quant à eux, quand ils voient l'éléphant, to see the elephant, ils expriment qu'ils ont tout vu ! Vous me direz qu'ils en font une montagne. Si l'Anglais conserve une expression voisine to make mountains out of molehills (mot à mot: faire des montagnes à partir de taupinières), l'Allemand, lui, dit qu'il fait un éléphant à partir d'une mouche, GUSder Mücke einen Elefanten machen ! On pourrait dire aussi faire d'un œuf un bœuf*! Il faut noter également l'expression un éléphant dans un magasin de porcelaine, en parlant d'un lourdaud qui intervient dans une affaire délicate. AlI. er betrug sich wie ein Elefant im Porzellanladen. Pour retenir toutes ces expressions il nous faut, bien entendu, avoir une mémoire d'éléphant, sans être rancunier, puisque c'est une des significations de l'expression... 12 Boeuf Nous disons aussi qui vole un œuf, vole un bœuf! Ce mammifère ruminant est également un signe de grandeur, de puissance, il est fort comme un bœuf, telle une bête de somme, d'où c'est un bœuf pour le travail, angl. he 's a gluttonfor work, all. er ist ein rechtes Arbeitspferd (c'est un vrai cheval* au travail). Voilà que notre bœuf devient cheval! Quand les Anglais parlent d'ox-bow (mot à mot, collier de bœuf), ils désignent en fait le horseshoe bend in a river (le fer à cheval fait par une rivière, c'est-à-dire le bras mort d'un cours d'eau.). Nous voyons bien qu'eux aussi hésitent entre le bœuf et 17

-

le cheval... Cependant en parlant du bœuf ils se réfèrent aux Invasions Normandes, pendant lesquelles les gardiens de troupeaux saxons le désignaient par ox, alors que les Anglo-Nonnands utilisaient le mot proche du français beef pour la viande cuite. On ne pourrait citer le bœuf, ou le taureau, sans évoquer l'Egypte. Les Egyptiens vénéraient Apis, le taureau sacré portant parfois entre ses cornes le disque solaire lorsqu'il était assimilé à Rê - le dieu solaire -. En Chine le terme générique pour bœuf est niu, c'est l'animal qui tire la charrue, la bête de somme. Aujourd'hui encore, de nombreux Chinois ne mangent pas de bœuf car ils considèrent anormal de tuer et de manger une créature au service de 1'homme lors des récoltes. Ce tabou remonterait aux origines du bouddhisme qui bannissait la viande, notamment la viande de bœuf. Assimilé au bœuf, il faut nommer le buffle, symbole du printemps et des labours. Savez-vous que la plus vieille pièce frappée à l'effigie du bœuf vient de Grèce? Il s'agissait de l'argent servant à la corruption, en quelque sorte le pot-de-vin pour lequel il fallait bien entendu garder le plus grand mutisme. D'où notre expression mettre un bœuf sur la langue, les Anglais disent comme nous he has an ox on his tongue, l'Allemand dit hait Rand! soit bouche cousue. Enfin l'œil-de-bœuf qui désigne une lucarne ronde ou ovale se traduit en anglais par bull 's eye et non pas par ox-eye qui désigne une grande marguerite! Mais c'est aussi Ie centre d'une cible, to make a bull's eye ou to score a bull, signifie faire mouche, mettre dans le mille. Je vous prie de m'excuser de passer ainsi du coq-à-l'âne*, mais il en est ainsi avec les Britanniques qui parlent de taureau irlandais, Irish-bull? Et puis, il faut bien qu'ils se distinguent en utilisant des mots différents des 18

nôtres, n'est-ce pas? Nous avons vu que notre éléphant* se déplaçait dans un magasin de porcelaine, eux veulent absolument que ce soit un taureau, a bull in a china shop! Remarque le français restant une langue très riche, nous pouvons leur répliquer qu'il est comme un taureau en rupture d'étable! Et, vlan! Pour suivre, il faudra prendre le taureau par les cornes.

13 - Aue
Je l'attendais celui-ci avec ses grandes oreilles que nous appelons encore bardot, baudet, bourricot, bourrique, grison, mulet... Nous avons notre bon vieux bonnet d'âne, bien connu des écoliers, angl. dunce 's cap (casquette de cancre), aIl. die Eselmütze. Même les Asiatiques traitent leurs moines bouddhistes d'ânes chauves en raison de leurs crânes rasés et probablement de leur ignorance des affaires de ce bas monde? Pauvre animal qui représente l'entêtement, l'idiotie! Avec nos comparaisons désenchanteresses, nous disons têtu comme un âne que les Anglais reprennent sous les expressions stubborn as a mule, pig-headed (à tête de cochon), to ride the black donkey (monter l'âne noir), là où l'Allemand ne voit qu'un grand idiot, ein grofter Dummkopf Mais parfois l'âne n'est pas aussi stupide qu'il y paraît, car comme disent les Anglais asses as weIl as pitchers have ears (les pichets tout comme les ânes ont des oreilles) pour dire que les murs ont des oreilles (walls have ears). Parfois ils Ie trouvent parfait, he is a perfect ass ce qui signifie tout simplement qu'il est bête à manger du foin! D'une personne qui jacasse, ils disent she would talk the hind-leg off a donkey (elle parlerait à la patte arrière d'un âne), parfois ils remplaceront le mot donkey par cow, vache, horse, cheval et même jackass une autre appellation pour âne! Là où nous préférons la 19

pie*, elle J.ase comme une pie borgne. Mais peut-être ya-til quelques relations lointaines entre notre pie qui jacasse et le terme anglais jackass? (Jack qui fait l'âne, tout comme Pierre, Paul, etc.). Mais notre âne est parfois intelligent puisqu'il sait se mettre dans la peau d'un autre, an ass in a lion 's skin (un âne dans la peau d'un lion), en fait c'est lorsqu'un fou mime un sage! Les sages devraient être les étudiants d'Oxford et Cambridge couramment appelés Oxbridge - que
j'appellerai pourquoi pas pont aux bœufs

-,

mais encore

faut-il qu'ils traversent le pont aux ânes, une difficulté qui ne peut arrêter que les ignorants! Et ceci dit, à pas d'âne! Cela devient compliqué car le pas-d'âne, c'est le nom d'une plante herbacée vivace également appelée tussilage; mais c'est aussi l'instrument qu'utilisent les vétérinaires pour maintenir ouverte la bouche d'un cheval- et pas d'un âne! lors d'un examen médical. 14 - Pie Pour les Chinois, c'est l'oiseau de bon augure ch. xique, (la pie joyeuse), à la différence du corbeau. Deux pies symbolisent le souhait «Puissiez-vous vous rencontrer dans la joie», c'est-à-dire, vous marier ou avoir des rapports sexuels conjuguaux harmonieux. Disons vérité dans les Pyrénées, erreur au-delà. En effet, en Angleterre, la pie, angl magpie, est considérée comme un oiseau mystérieux; en Ecosse, les pies qui s'approchent des fenêtres d'une maison annoncent la mort. Mais au fait pourquoi magpie? Il s'agirait d'une contraction de maggot-pie, pour Margaret, le pays des pies et des marguerites (marguerite voulant dire perle, et par conséquent: blanche, et fleur). L'anglais pie remonterait au temps de l'écriture où la couleur des lettres (pie) noire tranchait sur la blancheur du papier. Et voilà 20

comment l'on peut dire communément noir et blanc... façon magpie. Mais la pie est surtout connue pour ses larcins, il est voleur comme une pie, angl. as thievish as a magpie, all. er stiehlt wie ein Rabe, la pie devient corbeau. Ce qui prouve que la pie reste un oiseau sympathique, non? Quand nous disons trouver la pie au nid, nous entendons faire une découverte importante. Ne serait-ce pas dû au fait que nous retrouvons les objets volés chez elle? Par contre le nid-de-pie dans la marine correspondait autrefois au filet dans lequel les ouvriers qui travaillaient au gréement des bateaux rangeaient leurs outils. Il est devenu plus récemment le poste d'observation placé en haut du mât, la vigie. Ce que les Anglais appellent crow 's net (filet de corneille). Quant à l'appellation cheval pie, le cheval* la doit à sa robe noire et blanche. 15 - Cheval Voilà l'animal le plus attachant pour I'homme, à tel point qu'un vocabulaire bien spécifique et très riche lui est attribué. Nous nous en tiendrons à quelques particularités. Nous pensons ainsi à Poséidon, le Dieu grec des mers et de l'élément liquide qui commande les flots à l'aide de son trident. En effet, il est connu comme le maitre des chevaux. Dans l'art chrétien, le cheval est signe de courage et de générosité. De nombreux saints, St Martin, St George, etc. sont représentés à cheval. Dans le Yi-Jing (Livre des Changements), le cheval représente le principe féminin et le dragon le principe masculin. Plus tard le cheval devient le mâle, tandis que la femelle est représentée par la vache (voir bœuf*). Tout comme l'éléphant* blanc*, le cheval blanc dans les textes 21

bouddhiques est le symbole de la pureté et de la loyauté. C'était aussi l'emblème de l'étendard des anciens Saxons. En poésie et au pluriel, par contre, les white horses sont la représentation de l'écume blanche sur la crête des vagues, nos moutons en somme... Décidément, il est difficile de s'entendre sur les animaux avec nos

confrères britanniques - qui, nous le savons, sont des
adeptes passionnés du cheval. C'est la raison pour laquelle ils disent ta put the cart before the horse, là où nous disons mettre la charrue avant les bœufs* ! C'est à en avoir une fièvre de cheval pour y remédier, angl. drastic remedy, aIl. die Pferdekur. Par exemple du raifort, cette racine forte, à goût de moutarde que les Anglais appellent «naturellement» horse-radish (radis de cheval). De toute façon, chez eux, c'est une vraie manie, tout tourne autour du cheval: nous avons . iron-horse (le cheval de fer) pour désigner la locomotive à vapeur, qui serait plutôt chez nous d'acier? Notons notre cheval vapeur, CV devenu puissant avec HP, Horse-Power . towel-horse pour Ie porte-serviette(s) . clothes-horse pour le séchoir; à ne pas

. .

confondre avec horse-cloth, la couverture de cheval
horse-leech pour la sangsue
horse-chestnut pour marron d'Inde! Ils

l'appelleraient ainsi car le cheval est très friand de l'écorce du marronnier. Il en faut pour tous les goûts.. . Mais rien ne sert de s'emporter, de monter sur ses grands chevaux, angl. to ride on the high horse, all. sich aufs hohe Pferd setzen ou auf hohem Rosse sitzen (la rosse). Attention, chez nous un grand cheval, c'est une grande femme au type masculin! Alors quand on monte 22

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.