Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 7,45 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Bahamati
D enis Leroy
Bahamati
Sciencefiction
Édition Le Manuscrit
© É ditions Le Manuscrit, 2006 www.manuscrit.com ISBN : 2748178858 (livre numérique) ISBN 13 : 9782748178852 (livre numérique) ISBN : 274817884X (livre imprimé) ISBN 13 : 9782748178845 (livre imprimé)
« L ’hésitation est le propre de l’intelligence » Henry de Montherlant
7
8
CHAPITRE1 L ’ultime intuition – E t toi tu le connais Glenn ? – Ne prononce jamais ce nom malheureux ! Il y va de notre vie, tu m’entends personne ne doit prononcer ce nom. Les murs ont des oreilles, ou du moins ils sont susceptibles d’entendre tout ce qui se passe. Déjà nous prenons des risques avec notre petite réunion illicite, si en plus tu nommes nos lucidités, alors là, le pire nous attend ! – E xcusemoi, mais jamais personne n’en parle, tout reste dans le silence absolu. Il suffit, de rester terrés dans ces grottes infâmes, il faudra bien un jour porter notre vérité au travers de l’univers qui se restreint de jour en jour ! – Il est trop tôt pour cela ! Un jour viendra où tous ensemble nous pourrons montrer au monde entier, l’image d’une autre pensée. Mais pour cela il faut convaincre ; et nous, sommesnous prêts ? Beaucoup de gens ont le même entendement ! Mais
9
il reste à ouvrir leurs yeux. C’est pour cela que tu es là Vérone, mais il faut agir en douceur. Comment te dire ! Toi tu as compris, tu as ouvert ton esprit, le Maître t’a donné cette chance il ne faut pas la gâcher. – Je suis désolé, mais il nous faut agir, avant qu’il ne soit trop tard ! Regarde autour de toi ! Il n’y a plus rien ! Nous sommes comme eux, nous ne réfléchissons plus, nous suivons cette logique implacable ! Cette numérisation sordide qui annihile la moindre réflexion. – Je sais, je sais ! Je te le répète ! Soyons discrets ! C’est de notre survie dont il s’agit, et par conséquent, la survie de la pensée humaine. E lle est entre nos mains si je puis dire et c’est à nous de défendre les valeurs qu’elle nous a données, de garder intact la pensée primaire, et de colporter par la suite la raison, monde de demain. Tenter de conserver « la porte », de la maintenir ouverte afin que notre esprit puisse à nouveau vagabonder dans l’immensité de l’imaginaire, est capital pour la pérennité de notre race. La race originelle, celle qui n’aurait jamais dû fuir. E t si le maître et ses disciples n’avaient pas été là, notre pensée serait à l’image de ceux que nous combattons. Alors je vous en prie, soyons vigilants. Du doigté mes amis, du doigté ; nous sommes autre chose que des machines. Mettons toute notre intelligence au service de l’humanité. Plus d’asservissement, plus
10