Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Achetez pour : 13,50 €

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Regard à l'ouest

de Mon-Petit-Editeur

Le Trouble-vie

de Mon-Petit-Editeur

suivant
Jérôme Citerne
BIENVENUE AU ST KLAUS ASYLUM
 
Mon Petit Éditeur
Retrouvez notre catalogue sur le site de Mon Petit Éditeur :
http://www.monpetitediteur.com Ce texte publié par Mon Petit Éditeur est protégé par les lois et traités internationaux relatifs aux droits dauteur. Son impression sur papier est strictement réservée à lacquéreur et limitée à son usage personnel. Toute autre reproduction ou copie, par quelque procédé que ce soit, constituerait une contrefaçon et serait passible des sanctions prévues par les textes susvisés et notamment le Code français de la propriété intellectuelle et les conventions internationales en vigueur sur la protection des droits dauteur. Mon Petit Éditeur 14, rue des Volontaires 75015 PARIS  France
IDDN.FR.010.0116003.000.R.P.2011.030.31500
Cet ouvrage a fait lobjet dune première publication par Mon Petit Éditeur en 2011
Un grand merci à Maman, Thomas, Jean, Pistol, Maich, Pépé et Papa, pour leur soutien, leur aide et surtout leur patience à mon égard Mais aussi à Elsa pour sa superbe couverture.
Livre 1
 
: Genèse du mal
Des cris résonnaient dans le couloir central du bloc D. De longues plaintes déchirantes sentrecoupaient de ricanements malsains et des jurons crachés par les différents détenus du St Klaus Asylum. Lun deux se jeta sur la vitre de sa cellule lorsque Candace Harmon passa à sa hauteur. La jeune femme sursauta, serrant nerveusement son bloc-notes contre sa poitrine, puis reprit sa route, tentant de rester aussi calme que possible devant cet homme aux bras scarifiés, hurlant tel un dément derrière sa vitre. Lun des gardes portant luniforme du Régime activa alors le courant électrique parcourant la barrière. Ceci projeta le jeune homme plusieurs mètres en arrière, le laissant sur le sol, agité de spasmes musculaires. La jeune femme sefforça de garder son calme malgré la scène se déroulant sous ses yeux mais elle restait choquée face à cette cellule. Finalement, ce fut la voix rauque du garde qui la ramena à la réalité :  Êtes-vous prête, Docteur ?  Oui Heu, oui Allons-y. La psychiatre se remit à marcher vers la cellule disolement. Léclairage défaillant ainsi que la vétusté des murs rajoutaient un peu plus dangoisse à lambiance déjà oppressante du bâtiment. Candace ne se sentait pas franchement en sûreté ici malgré limpressionnant système de sécurité du St Klaus Asylum. Se retrouver en présence des plus dangereux criminels et opposants politiques du monde en effraierait plus dun et Candace nallait pas rencontrer nimporte lequel dentre eux.
9
BIENVENUE AU ST KLAUS ASYLUM
Un vieux néon, datant de plusieurs dizaines dannées, clignota au-dessus du docteur, qui continua à avancer jusquà la lourde porte métallique de la chambre disolement. Le garde composa alors le code permettant louverture de la cellule. Un long grincement provenant des gonds de la porte retentit, jusquà ce que celle-ci se bloque contre le mur. Une horrible odeur de soufre mêlée à de la sueur fit froncer les sourcils de la jeune femme qui pénétra à présent seule dans le sas. Derrière les barreaux se tenait un homme plutôt grand et à la musculature développée. Il était penché au-dessus dun lavabo, sans doute en train de saffairer à sa toilette, sans toutefois que Candace ne puisse savoir exactement ce quil faisait, car le visage de lhomme se trouvait dissimulé dans lombre. Il semblait être en train de se nettoyer, une serviette sur lépaule et leau du robinet coulant abondamment. Elle sentit langoisse lenvahir petit à petit. Elle se trouvait face à lhomme le plus dangereux de ces dix dernières années, peut-être plus. Candace tentait de se contrôler du mieux quelle le pouvait. Prenant sur elle, elle se risqua à interrompre lhomme dans sa toilette.  Excusez-moi, je suis le docteur Candace Harmon, experte en psychiatrie criminelle. Lhomme ne bougea pas dun pouce, continuant à saffairer face au lavabo. La jeune femme fut quelque peu vexée dêtre ainsi ignorée, mais ravalant sa fierté, elle tenta de nouveau dobtenir son écoute. À son grand regret, ce fut une fois encore sans succès. Souhaitant ardemment en finir au plus vite, elle interpella lhomme avec plus dautorité.  Je suis le médecin en charge de votre évaluation psychologique avant votre jugement, monsieur Jox Me  Vous nêtes pas très patiente mademoiselle Harmon. Lhomme sétait redressé dans sa cellule et cherchait à présent en tâtonnant sur le rebord du lavabo un masque pour le
10