BLUES BLANC

De
Publié par

Fin de carrière pour le docteur MarcelBerdin. Généraliste usé et désenchanté. Trente années auprès des malades. Le système et les hypocondriaques ont eu raison de sa vocation. Il décide d’une dernière consultation singulière. Ultime choc avec six atrabilaires redoutables. Six calamités émérites triées sur le volet . Il espère confesser sa vérié à chacun des six anges déchus.
Publié le : mardi 1 janvier 2002
Lecture(s) : 55
EAN13 : 9782296301504
Nombre de pages : 106
Prix de location à la page : 0,0056€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

BLUES BLANC

@

L'Harmattan, 2002

ISBN: 2-7475-3175-9

Patrice Lagrange

BLUES BLANC

L'Harmattan 5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris FRANCE

L'Harmattan

Hongrie

Hargitau. 3
1026 Budapest HONGRIE

L'Harmattan Italia Via Bava, 37 10214 Torino ITALIE

CHAPITRE

1

MARCEL
Les vampires l'avaient consumé. Le «Docteur» sacrifiait beaucoup moins aux malades. Jeune homme, il chérissait l'humanité. Le commerce quotidien de ses semblables égrotants fissura sa certitude. Geignards, ils grouillaient jour et nuit autour de lui, avides de sa chair, jusque dans ses cauchemars, ils entraient par les fenêtres. Son dévouement s'altéra. Sa vocation s'étiola. Seule une lueur indécise de compassion vacillait encore au fond de lui. T out bascula. Le cœur du «Docteur» décréta de battre la breloque dans les escaliers. Il ne supporta plus les jérémiades de ses congénères soi-disant cacochymes. Le plus souvent, au-delà du corps, seule leur âme fragile souffrait. Comment leur révéler cette étrange connexion entre corps et esprit? Ses tentatives s'enlisaient. - Docteur, vous me prenez pour un cinglé, j'ai mal au ventre, pas à la tête! Il sonna le repli, devint guérisseur d'organes symptômes, d'organes fantômes... Il soignait de vigoureux corps sains sous des cervelles délabrées. 5

Le Docteur Marcel Berdin entra à deux heures. Ponctuel, il voulait éviter toute marinade intempestive du malade en salle d'attente. Il y rumine sa bile noire, et fourbit sa hargne. Cette exactitude, louée des clients, les eût offusqués s'ils en avaient tenu la finalité. Marcel craint beaucoup ce passage en cellule silencieuse, propice en diable à l'introspection. La réclusion offre au captif éphémère l'opportunité de peaufiner son discours des lamentations, elle l'exhorte à s'apitoyer sur lui-même, l'angoisse s'insinue, l'insurrection menace. Et d'évidence, la télévision installée dans cette antichambre ne remplit pas son office de diversion. Elle n'éloigne en rien le spectre malin maître des lieux. Elle capte d'ordinaire l'imagination des masses bien portantes, elle échoue sur cette population sous influence. Même la série enregistrée des clips de pub ne remonte pas le moral des troupes. Bondir sur le client dès son arrivée, sans lui permettre de ruminer ses maux, seule stratégie pertinente. Cueillir son monde à froid, plonger aussitôt dans le happening du colloque singulier. Désarmer au plus vite le grincheux potentiel, prévenir toute offensive sournoise, ne pas réveiller les neurones hypocondriaques engourdis, réduire le patraque à l'indifférence, jusqu'à l'oubli pur et simple de son mal, comme s'il devisait gentiment sur l'asthme du voisin, ou les varices de la belle-mère. Gare aux truqueurs! Ils déjouent toutes les manœuvres. Armés de leur tirade soigneusement recopiée sur un tas de «paperoles », ils le pilonneront du feu nourri de leur diatribe menaçante jusqu'à épuisement des cartouches. 6

Des cabots à la petite semaine, ils entrent en scène notes en main. D'autant plus toxiques qu'ils réveillent chez lui sa paranoïa. Ils viennent l'accabler et le rendre responsable de leur souffrance. Triste paradoxe, le Docteur observe une défiance viscérale et craintive envers le malade. Mystérieux caprice incurable, pour le mains nuisible à l'art médical. Il a le culte de l'homme, l'altérité ne l'a jamais enfiévré. Dès le jardin d'enfant, il soupçonna cette singularité. Ses congénères sollicitaient avidement la compagnie de leurs répliques morveuses, ou cherchaient querelle aux plus grands, et même tenaient tête à l'énorme maîtresse; lui se préoccupait seulement d'éviter le contact avec ces jeunes belliqueux et cette monstrueuse femme qui l'obligeait à poinçonner des bouts de carton en forme de coq ou de cochon. Un de ces matamores en barboteuse conçut un jour de l'agresser; animal en danger, Marcel riposta avec violence, l'assaillant s'effondra en sang sur le carreau. Tous comptes réglés avec la hiérarchie pour cette baston sauvage, ses condisciples le bombardèrent chef de bande. Fonction opposée à ses vœux. Il s'acquitta de sa tâche avec vaillance. . . Au seuil du secondaire, on avait oublié ce fait de guerre. Nu dans la fourmilière, il rentra dans le rang. Il dut gesticuler avec ses semblables, se mêler à leurs ébats badins, et même bourdonner autour de ces étranges libellules fragiles, si habiles à vous séduire, expertes à vous rendre niais. Le désir lancinant de les toucher, leva les dernières inhibitions.

7

Fausse béatitude. Extase mutilée. Les grands inquisiteurs rodaient. Toujours à l'épier) à l'évaluer sans cesse. La crainte de les décevoir ruinait son existence. Son dernier maître ès purge salué, il quitta la Faculté, enfin libre. Aussitôt, hallucinés, surgi de nulle part, horde effrayante, ils fondent sur lui. En dix ans d'études, il n'avait rien vu venir. Ils étaient là pourtant, tapis dans l'ombre, prêts à charger toute hargne dehors. Sur leurs lits d'hôpital, ils avaient abandonné leurs cuirasses barbares. Fœtus, ils régressaient dans la moiteur amniotique de la matrice géante, dissimulant leur vraie nature, attendant des jours meilleurs. Se redressèrent tels qu'en eux-mêmes dans son cabinet, féroces guerriers sanguinaires décidés à l'anéantir. Balayèrent sa vocation comme fétu. Vocation molle sans aucun doute... inclination absurde... Aurait-il d'aventure reçu cinq sur cinq l'appel angoissé de son prochain, le soir au fond des bildinges ? Il ne l'entend plus depuis belle lurette. L'humanité ne lui semble plus aussi digne d'intérêt. L'assaut quotidien des malades l'avait prématurément usé. S'il l'a jamais su, il a oublié la genèse exacte de cette vocation insensée. A-t-elle seulement existé? Insensiblement il ne considéra plus certains geignards comme créatures souffrantes. Ils affleuraient sa cervelle en écueils d'angoisse. Leurs grimaces de douleur sans support étiopathogénique concret, émanation de leur extravagante imagination, le frappaient comme une offense devant l'inefficacité de ses drogues. La présence de ces monstres incurables devenait insupportable. Ils souffraient certes... il sait de longue date toute jérémiade fondée. Il ne lui suffit pas de nommer le génie délétère de leurs mimiques de 8

martyrs pour se rassurer. Hystérie ou non, il les redoute. Qu'un hypocondriaque de cet acabit débarque, à coup sûr il empoisonne la consultation. Emblèmes de ses échecs, cas désespérants, ils remettent sans cesse en cause l'insuffisance de ses clystères face à une humanité quinteuse. Il se confina en hypocrisie. Il applaudit toutes lamentations. Jeune carabin, il refusait d'accéder au chantage névrotique des malades, il les guérirait tous. Avec le temps, il se résigna aux compromis: « Vous endurez tous les maux de la terre! N'ayez crainte, on va enfoncer le clou où ça fait mal! Je vous accompagnerai en enfer au cœur de vos chimères ». Masochistes, ils en redemandaient. Plus il s'attachait et s'apitoyait au récit de leurs symptômes étranges, plus ils triomphaient. Leurs grands yeux condescendants lui disaient: «Ça te surprend, hein toubib! Tu en verras peu comme moi, je suis un cas remarquable, ça valait la peine de m'écouter! ». Il n'a pas eu le culot ou la bassesse de crier son désarroi. - Foutez le camp, je ne peux plus rien pour vous! Improbable médecin, obnubilé par l'éviction des clients si péniblement apprivoisés. Sa conscience amère le déplore... A qui la faute? Chaque colloque singulier lui arrache la chair, les vampires avides se transfusent sa sève, il sort exsangue de ces empoignades. La carte plastique « VITALE» glissée sur le bureau ne saurait tempérer cette succion mortelle. La plupart des malades, en vérité, arborent de solides symptômes francs et univoques, volontiers amendés 9

par ses potions magiques. Mais un seul de ces geignards incurables sur le carnet lui donne le blues jusqu'au dénouement de la confrontation.

Le combat va changer d'âme. Aujourd'hui! Dernière consultation!

Garez-vous hypocondriaques de tout poil! Importuns atrabilaires, remisez votre acrimonie! Repentez-vous sans broncher en ce jour de fins dernières! Le Berdin nouveau descend de la montagne. Exorciser d'un coup les années infernales relève de l'inconscience. Tâche illusoire... ultime chance de se retirer vidé du venin, l'âme en paix. « Absous-moi Hippocrate, ils souffrent tous! » Et si les confrères flairaient son hérésie, son enthousiasme perdu? Eux mêmes, tout autant usés de cautionner sans relâche les vices originels de la machine humaine, n'oseraient pas cependant confesser cette lassitude face à l'injonction de miracle permanent. On ne se déculotte pas devant ses pairs! Cadenassé entre les assurés sociaux et les «crates» des ministères, les uns persuadés de recouvrer la joie de vivre à coups de scanner, les autres imaginant la distribution du bien-être comme un fourgue de saucisses, le toubib a tendance à broyer du noir.

10

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.