Bonus Track

De
Publié par

Une jeune femme, Irèna, critique cinéma, refusant toute implication émotionnelle, accepte de faire un stage de comédienne avec son amie de toujours, Zoé. Dès son arrivée sur l'île d'Yeu (lieu du stage), elle ressent des choses étranges. Ce endroit semble lui parler comme aucun autre auparavant. Progressivement, elle se laissera envahir par ces sensations, qui ne lui laisseront bientôt plus un seul instant de répit. Le "maître" du stage, les éléments naturels et un esprit puissant l'amèneront à devenir une autre.
Publié le : lundi 20 juin 2011
Lecture(s) : 189
EAN13 : 9782748158984
Nombre de pages : 115
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Bonus Track


Maud Mérinis
Bonus Track




ROMAN











Le Manuscrit
www.manuscrit.com













© Éditions Le Manuscrit, 2006
20, rue des Petits Champs
75002 Paris
Téléphone : 08 90 71 10 18
Télécopie : 01 48 07 50 10
www.manuscrit.com
contact@manuscrit.com

ISBN : 2-7481-5899-7 (fichier numérique)
ISBN : 2-7481-5898-9 (livre imprimé)

MAUD MÉRINIS







LA MOUETTE


Sur les vagues née, sur les vagues meurt –
Amour des mers – la mouette.
De passion, les vagues se lèvent en fracas,
Et fût-ce pour nouer ses songes, l’oiseau n’a de repos.

Les sombres marées s’étonnent,
S’écoulent, s’en vont. Et sur la mer
Ton sillage, oiseau, disparaît aux yeux, –
Toi qui sur les vagues ne dors que ballottée, ô mouette !

Shimazaki Tôson
9 BONUS TRACK
10 MAUD MÉRINIS







1

« MENTIR IL NE FAUT POINT»


Mais qu’est-ce que ?!… Qu’est-ce que c’est que ce
bordel ?! Mais qu’est-ce qu’il brandouille ?!… Besoin de
faire autant de boucan pour prendre un café ?!
Hallucinant, cette capacité à réveiller la terre entière !!
Merde !
Ouvrir un œil, commencer par le droit, il pèse moins
lourd… Evaluation du territoire de la chambre et de la
situation matinale. Mais où est passé le… ?! Quel bazar !

Elle va finir par se lever ; d’abord, il faut penser à la
journée qui arrive,…

Assise sur le bord du lit, et l’autre qui démonte les
portes de placard ! Elle prend le premier bout de post-it
de la table de chevet qui lui tombe sous la main et note :
« penser à lui dire de prendre le café ailleurs les
lendemains de fête ». Elle est debout, slalome entre des
obstacles imaginaires, se prend le chambranle de la
porte ; salut, l’ami ! Elle se dirige vers le salon et, en
passant « Bonjour, mon cœur, bien dormi ? », lui colle le
post-it sur le front.
11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.