Brazza, capitale de la force libre

De
Publié par

. A travers ces six nouvelles denses et fortes, Auguy Makey revient sur le conflit qui a embrasé Brazzaville, la capitale du Congo. L'auteur évoque la plongée dans l'horreur de la guerre civile. Ni réquisitoire. Ni plaidoirie. Auguy Makey, qui a suivi de près ce conflit meurtrier jette un regard froid sur la bêtise humaine.
Publié le : jeudi 1 avril 2004
Lecture(s) : 51
EAN13 : 9782296341395
Nombre de pages : 110
Prix de location à la page : 0,0063€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Brazza, capitale de la Force libre
Nouvelles

Encres Noires Collection dirigée par Maguy A/bet
N° 248 Christian MAMBOU, La gazelle et les exciseuses, 2004. N°247 Régine NGUINI DANG, L'envers du décor, 2004. N°246 Gideon PRINSLER OMOLU, Deux Gorée, une île, 2004. N°245 Abdoulaye Garmbo TAPO, L 'héritage empoisonné, 2003. N° 244 Justine MINTSA, Un seul tournant Makôsu, 2003. N° 243 Jean ELOKA, Iny, 2003. N° 242 Césaire GBAGUIDI, Le rhume de la moralisation, 2003. N° 241 Daouda NDIA YE, L'exil, 2003. N° 240 Richard M. KEUKO, Une vie pour rien, 2003. N° 239 Benoît KONGBO, Balenguidi, 2003. N° 238 Amadou DIAO NDIAYB,Le diable est-ilnoir ou blanc ?, 2003. N° 237 Georges NGAL, Giambatista Viko ou Le viol du discours africain,2003. W 236 Marie-Ange SOMDAH, Un soleil de plomb, 2003. N° 235 Justin Kpakpo AKUE, John Tula, le magnifique, 2003. N° 234 Auguy MAKEY, Tiroir 45,2003. N° 233 Jean-JusteNGOMO, Nouvellesd'ivoire et d'outre-tombe, 2003. N° 232 Nestor SIANHODE, Embuscades, 2003. N° 231 Fidèle PAWINDBE ROUAMBA, Pouvoir deplume, 2003. N° 230 IHonoré WOUGLY, Unevie de chien à SAMVILLE, 2003. N°229 Ownaou SANDARY ALBETI,Agagar, ange ou démon ?, 2002. N°228 Adelaide FASSINOU, Toute une vie ne suffirait pas pour en parler, 2002. N°227 Fanga-Taga TEMBEL Y, Dakan, 2002. N°226 Isaac TEDAMBE, République à vendre, 2002. N°225 Dave WILSON, La vie des autres et autres nouvelles,2002. N°224 Charles MUNGO SHI, Et ainsi passent les jours, 2002. W223 Gabriel KUlTCHE FONKOU, Moi taximan, 2002. N°222 Cibaka CIKONGO, La maison du Nègre, 2002. N°22l Sylvestre Simon SAMB, Humanité misérable, 2002. N°220 Alexis ALLAH, L'enfant-palmier, 2002. N°2l9 Ch. DJUNGU SIMBA, On a échoué, 2002. N°2l8 OKOUMBA-NKOGHE, Le chemin de la mémoire, 2002. N°2l7 Nicolas OUWEHAND, Le monument sur la colline, 2002. N°2l6 Zassi GORO, Le dernier Sîm-Bon, 2002. N°2IS Salim HATUBOU, Le sang de l'obéissance, 2002. N°214 M.Mahmoud N'Dongo, L'errance de Sidiki Bâ, 2002. N°213 J-Michel Mabeko Tali, L'exil et l'interdit, 2002. N°212 Ouaga-Ballé DANAI, Mon amour l'autre, 2002. N°211 G. Opely Gadji, Le champ des peines, 2002.

Auguy

Makey

Brazza, capitale de la Force libre
Nouvelles

L'HarmattIID 5.7, rue de l'École-Polyteclmique 75005 Paris FRANCE

L'HarmattaD

HODgrie

Hargitau. 3
1026 Budapest HONGRIE

L 'HarmattaD ltalia Via Bava, 37 10214 Toriuo ITALIE

DU MEME AUTEUR
L 'harmr, k sub/inT zéro, essai philosophique, Paris, 1992. 1993.

FrancofOle, nouvelles, Paris, éditions L'Harmattan,

Sur les pas d'Emmanuel, nouvelles, Paris, éditions L'Harmattan, 1995. Hypertension, nouvelle, 1cr prix du Concours littéraire" Amie des Arts et des Lettres", Libreville, 1996. B.I.C.I.G.

Carnet secretde Judas Iscariote,roman, Paris, éditions L'Harmattan, 1998. Tiroir45, nouvelles, Paris, éditions L'Harmattan, 2003.

@ L'Harmattan, 2004 ISBN: 2-7475-5455-4

A mon père,Jean Pierre MAKAY A, anden combattant,
héros de la guerre d'!1lflochine et d'Algérie. S e'l!l'It-chif datls j'al7?lée française, il vénérait le gétJéral de GA VILE, adorait les films de guerre, détestait la politique...

PELICAN

PELICAN

Brazzaville. Quartier M'Pila. Trois militaires rasent les murs. Ils rampent. Très lentement. Trois mètres par minute. Silencieux. L'œil mauvais. Mitraillette sur le dos. Les branches des haies brossent leur uniforme poussiéreux. Soudain, ils s'arrêtent. Le chef, un capitaine, demande aux deux autres de se positionner de part et d'autre du portail. 10 heures du matin. Le soleil, bien réveillé, regarde méchamment le sol. Quelques habitants se terrent chez eux, font le mort. Barricadés à triple tour, ils attendent l'accalmie. Les plus chanceux ont fui vers le Nord. Certains ont traversé le majestueux fleuve Congo pour trouver asile dans le pays voisin. D'autres ont pu gagner Bacongo, là où, curieusement, les armes ne tonnent point. Quelques chiens insouciants errent ici et là, aux abords des cadavres en décomposition. Pas âme qui vive. Une rafale de mitraillette. La serrure du portail vole en éclats. Le petit commando fait irruption dans la cour. Les brodequins écrasent la pelouse bien coiffée. La villa semble abandonnée. Dans le garage, une automobile, objet de leur convoitise. Il leur faut cambrioler daredare un véhicule, foncer droit vers les quartiers Ouenzé ou Tala Ngaï. 11

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.