Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 5,95 € Lire un extrait

Lecture en ligne + Téléchargement

Format(s) : PDF

sans DRM

BULLE

De
109 pages
Qui n'a jamais rêvé d'échapper à la réalité ? Connaître le bonheur de se laisser glisser dans un monde doux et agréable,un monde où les évènements trouvent un sens, un monde qui ne se régale pas d'illusions mais qui garde l'Humanité et ses plus belles créations dans un écrin, à l'abri de ses excès. Après la lecture de cet ouvrage, vous vous sentirez plus léger... Pourquoi plus léger? Tout simplement parce que vous saurez que le monde des bulles existe, que rien n'est impossible et qu'il ne tient qu'à vous de réaliser vos rêves.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

2 Titre
BULLE

3Titre
Cécile Petit
BULLE
Un nouveau voyage
Roman
5Éditions Le Manuscrit























© Éditions Le Manuscrit, 2007
www.manuscrit.com

ISBN : 2-7481-9088-2 (livre imprimé)
ISBN 13 : 9782748190885 (livre imprimé)
ISBN : 2-7481-9089-0 (livre numérique)
ISBN 13 : 9782748190892 (livre numérique)

6 .
. BULLE
CHAPITRE 1 – DE TERRE A BULLE
Au creux d’un lit, les courbes d’un corps, le
balancement d’un souffle. Tout est calme, un
hémisphère s’accoude face au sommeil. Les
rêves défilent à vive allure, comme des vapeurs
de filaments mêlées les unes aux autres pour
former une extraordinaire et complète unité.
Une unité qui se manifeste autrement que par la
matière.

Je dormais, comme ces millions d’êtres
humains, je marchais dans les pas de certains de
mes désirs inavoués… quand soudain une
sensation étrange me sortit partiellement de
mon sommeil. Une inexplicable force me tirait
de mon corps, j’étais littéralement aspirée par
une chose inconnue.

– Je meurs-

La matière physique de mon corps était
froide, gelée, alors que ce qui paraissait être mon
essence vitale, une sorte de gaz, se détachait de
9 BULLE
mon enveloppe charnelle et montait à
destination de je ne sais quel champ céleste.
J’avais peur, très peur, mais jamais encore la
peur n’avait eu raison de ma curiosité.

– Étonnement - des conversations, des
milliers de conversations, s’infiltrèrent dans mes
oreilles. J’avais l’impression de naviguer sur les
ondes d’une radio mondiale, toutes sortes de
langues s’imposaient, s’entrechoquaient,
certaines plus perceptibles que d’autres. Je
ressentais autour de mon corps figé et
désagréablement froid, comme une sorte de
halo décuplant mes sens de manière
invraisemblable. Le moindre bruit retentissait
en moi si fort que je devenais une onde de choc
à moi toute seule.

Puis sa voix se fit entendre… cette voix
que je connaissais si bien, cette voix qui
m’appartenait dans une autre dimension et me
permettait d’évoluer… le Grand Orateur se
trouvait près de moi. J’avais peine à le croire,
mais il était bien là, parlant avec cette matière
vitale, vaporeuse qui s’était séparée de moi. Il
était de même consistance. J’avais l’impression
que nous illuminions la chambre à nous deux.


10