Comment je suis né deux fois

De
Publié par

Profitant de son incorporation dans les Forces Françaises de l'Intérieur, un jeune homme était arrivé à La Rochelle, bien décidé à y faire sa vie. Il voulait changer, devenir si possible quelqu'un et profita de son mariage pour se faire un nom. Malgré sa réussite dans son métier, son passé violent ne s'effaçait pas. Il prit, à la retraite, une place redoutable. Cet homme en souffrance attendait de son fils aîné qu'il le libère. Cet homme était mon père. Il s'est pendu un 29 septembre, jour de la Saint-Michel.
Publié le : mardi 5 avril 2016
Lecture(s) : 0
EAN13 : 9782140006777
Nombre de pages : 262
Prix de location à la page : 0,0127€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Michel Chaigneau
Comment je suis né deux fois Roman
Comment je suis né deux fois
Michel Chaigneau Comment je suis né deux fois
Du même auteur, aux éditions L’Harmattan Madeleine, 2011. Borderline, 2012. Le verre de vin. 1945, jour de fête, 2014. © L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-08543-2 EAN : 9782343085432
AVERTISSEMENT
L'histoire pourra vous paraître impossible, incroyable, excessive, peut-être même indécente. Pourtant vous n'y rencontrerez pas l'impudeur. De bout en bout il s'agit d'une tragédie authentique : de la fin au début et du début à la fin. Le roman s'est nourri de faits réels, vécus, la fiction mise au service d'une vérité souvent indéchiffrable, en-fouie dans la dureté des rapports entre tous les acteurs. La violence et l'amour y tissent une toile rêche aux fils serrés dont la mémoire s'est souvent revêtue à ses dépens et s'en trouva déformée - l'auteur obligé d'en écarter les pans pour affronter sa propre histoire.
Les paroles y sont souvent prononcées sans mesure et hors de l'entendement. Toujours éloignées d'une recherche de dialogue elles servent aux impuissants d'armes sidérantes. Et le chemin de crête d'où plongent les versants du bien et du mal s'étrécit un peu plus quand les circonstances vien-nent y semer des obstacles, faisant trébucher les moins avertis qui dévalent sur la mauvaise pente. S'en suivent les dégringolades et les gestes tragiques.
Au-delà de son caractère autobiographique, le véritable sujet de ce roman demeure la fragilité humaine. Fragilité que peuvent exacerber les ambitions dont se nourrissent les trajectoires personnelles, les déracinements qui en sont la trame comme les mouvements de la grande Histoire.
7
Héraklès: Je te dis ce que tu dois faire. Sinon, sois le fils d'un autre, au lieu d'être appelé le mien.
HyllosLà ! hélas ! à quoi me convies-tu ? À : devenir ton meurtrier, ton assassin.
 Sophocle,Les Trachiniennes, cité par René Girard,La violence et le sacré.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.