Cet ouvrage et des milliers d'autres font partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour les lire en ligne
On lit avec un ordinateur, une tablette ou son smartphone (streaming)
En savoir plus
ou
Achetez pour : 19,99 €

Lecture en ligne (cet ouvrage ne se télécharge pas)

Partagez cette publication

Youenn Cóic
Complot en basse lice Polar d’époque
Les impliqués É d i t e u r
Les Impliqués Éditeur
Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire.
Déjà parus
Mbemba (Rudy),Le Mbongi et le devenir de l’être ou du Muuntu chez les Koôgo, 2015.
Fayol Marie-Claude),Sur la route de Ouégoa en Nouvelle-Calédonie, récit, ( 2015.
Doucet (Sonia),Assistantes maternelles, assistants maternels, essai, 2015.
Toh Bi (Emmanuel),Africanités, poésie, 2015.
Sotteau (Christine), Meissonnier (Florence) et André (Michèle), Handicap et fratrie dans un centre d’action médico-sociale précoce, récit, 2015
Marquez-Velasco (Adrien),Nuit orange, roman, 2015.
Bardin (Jacques),Sur mes deux oreilles, récit, 2015.
Piecyk (Maryse),Troubles sexuels et mariages arrangés, récits, 2015.
Guetta (David),Raid sur l’Afrique, roman, 2015.
Nguedam (Christophe),Pour un monde nouveau, poésie, 2015.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
COMPLOT EN BASSE LICE
© Les impliqués Éditeur, 2016 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris
www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr
ISBN : 978-2-343-08256-1 EAN : 9782343082561
Youenn Cóic
Complot en basse lice
Polar d’époque
Les impliqués Éditeur
Remerciements
L’auteur tient à exprimer sa profonde gratitude aux proches qui lui ont apporté leur aide morale et matérielle :
Marie-Claire Mathieu Solenn et Sébastien, et depuis peu (mais avec quelle énergie !) Maëllys.
L’écriture obstinée d’un seul pénalise longtempsvie familiale. la Merci à eux de m’avoir supporté toutes ces années.
Du même auteur
Aux Éditions Pierre Jean Oswald, puis L’Harmattan: - Les Ploucs - Hebken - Britannicon - Le cheval décapité -L’abbé de Penarbed
Aux Éditions Bretagnes:- Kamalad
Aux Éditions Mouladurioù Hor Yez : - Ar Blouked(Les Ploucs, traduction bretonne de Paskal Hervio)
6
Quand la Couronne ne tient qu’à un fil,le bouffon se prend les pieds dans le tapis…
7
CHAPITRE 1
Commanderie Hospitalière de Saint-Gilles, siège du Grand Prieuré de Provence, au bord du Petit-Rhône (dit Brassiero), entre Arles et Aigues-Mortes, juin 1510.
Permettez que nous nous présentions : Giovanni-Battista Ramusio… – Et Antonio Pigafetta… Secrétaires particuliers du Cardinal Mélitone Biloba, de la Curie romaine, que le Pape vient de dépêcher dans son enclaved’Avignon…Pour vous servir, Grand Prieur !  Les deux mignonspontificaux, avec leurs cheveux coupés mi-longs et leurs joues rasées de près, avaient une physionomie avenante et un langage châtié. Des courtisans, pas des guerriers, voilà qui sautait aux yeux autant qu’aux oreilles… Frère Charles, soixante-dix ans sonnés,un grand sac d’osau décharné profil d’oiseau de proie, pourvud’un cœur sec comme on n’en fait plus et calfeutré à l’abri de sa soubreveste noire réglementaire à grande croix blanche octopointée,se demanda ce qu’uneÉminence missionnée par Rome pouvait bien vouloir à sa Commanderie. Parce que la formule « pour vous servir» n’étaitpas à prendre au pied de la lettre. Vous êtes ici chez vous, Messieurs les Secrétaires. Posez vos bagagesOn va s’en occuper...Etqu’est-ce qui me vaut l’honneur? Sa Sainteté JulesII réclame les services d’Abnégat de Psalmodi. Voici nos accréditations. ? Vous ne vous êtes pasIci ? Et au nom du Pape, en plus Abnégat ? trompés, jeunes gens ?s’exclamaCommandeur de Saint-Gilles et Grand le Prieur de Provence,pendant que l’écuyer Sexon L’Omégasque, pâmé d’extase, leur servait un vin de Chypre sorti tout droit des caves de la forteresse.  Deux beaux gosses aussi bien nippés, ici, ça ne courait pas les rues : l’agglomération deétait le territoire ecclésiastiquement très Saint-Gilles surveillé de l’Abbaye du même nom, située juste un peu plus haut que la citadelle des Chevaliers de Rhodes. Le Tombeau du Saint étant le quatrième lieu de pèlerinage en Occident, plus sévère de mœurs que Saint-Gillesintra-murosn’existait pas à des lieues à la ronde.Inutile d’y chercher une maison close, une salle de bal, un théâtre, un terrain de pétanque, encore moins un estaminet…Les pèlerinss’habillaient couleur de muraille, sauf bien sûr les cortèges royaux astreints autechnicolor.
9