Contes d'Adolphine Nzonza

De
Publié par

Ces contes nous présentent un univers merveilleux où les bêtes et les choses, l'esprit aussi bien que la matière inerte, agissent et triomphent... Pour tout dire, la ruse, la méchanceté, l'injustice, et tous les défauts humains s'y donnent libre cours, c'est afin que nous apprenions à les détester. Avec les contes, nous entrons à l'école du Sage...
Publié le : jeudi 1 mars 2012
Lecture(s) : 28
Tags :
EAN13 : 9782296486133
Nombre de pages : 146
Prix de location à la page : 0,0084€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Contes
d’Adolphine
Nzonza
Fulbert Kimina-Makumbu
Soixante-Neuf pluies, Fulbert Kimina-Makumbu, dit Pilote, a animé sans interruption et pendant plus de quatre décennies, le service des sports du bi-hebdomadaire congolais La Semaine Africaine . En 2000, plébiscité, il reçoit l’oscar du Journaliste sportif Congolais du siècle , décerné par le Comité National Olympique et Sportif Congolais. Les Contes d’Adolphine Nzonza sont le fruit de la traduction des contes racontées autour du feu par sa mère Alphonsine Nzonza-Mawidikila, ses tantes maternelles Kifuemi Mawidikila et Marie-Claire Lunguedi-Mawidikila, là-bas, au sud de Brazzaville dans le village de Ndimba-Voka dans le district de Boko, terroir du clan Kahunga-Mambu.
Image couverture : Le Clan Marco Brazzaville 2003 acrylique sur toile sablée détail). © Allan Geordy. © Éditions Acoria 2011 - 2012 Caya Makhélé, É direur acoriadiffusion@free.fr www.acoria.net ISBN 978-2-35572-021-5
Tous droits de traduction, de reproduction, d’adaptation et de représentation, réservés pour tous pays.
Fulbert Kimina-Makumbu
Contes d’Adolphine Nzonza
Ill u strations de Ray M’
Recueil de Contes Kongo Congo Brazzaville
Sommaire
A v antPropos9 Introd u ctionL’égoïsme de Kôsi 7 Po u rsq u oi le singe a le ne z épaté ? 20 Mf u l u (la tort u e) fit le mort 2 Le chasse u r ses chiens et les diables 2 6 La femme l’enfant le fe u et le bal des diables 2 8 L’homme séché q u i parlait  2 Mort po u r a v oir trahi  Bông w a v ole u r d’arachides 8 L û bas u  la fille q u i épo u sa le diable  Mbo y a la pea u q u i chantait et stim u lait Hônda 6 L’argent n’a pas de taille 9 Vole u r et sorciermange u r d’âmes  Sita la stérile 7 L’in v incible M u d u mângo6La fin de M u d u mângo66 Une antilope so u rce de discorde 7 La femme q u i de v int éc u re u il7Nd û nd u  la fille a v e u glenée76 Le mariage de L u ng w ênia le caméléon et ZêngaZênga 79 L’Ordre de M’Tin u Mbêmba8 2 Ngo t u e sa mère afin de se régaler de ses dents 8 Mb w a (le chien) sèche donc ton m u sea u 87 Tel est pris q u i cro y ait prendre 9 0 Nk u mbi t u é sans a u tre forme de procès 9 Une amitié q u i to u rna a u drame98 Mariage insolite à Nkând u Yalala02 Po u rq u oi Mb w a et Mp u k u s’é v itentils ?  0 Po u rq u oi Mf u l u (la tort u e) trainetelle u ne carapace ?  0 7 Nsiésié (la ga z elle) pl u s malin q u elecaméléon?Mb w a (le chien) roi des anima ux Po u rq u oi le chien po u rchassetil le renard ? 7
7
La farce de Ngo (la panthère)  20 Mbêmba l’instable roi des anima ux   2 Ngêmbo (la ro u ssette) regarde le soleil  2 7 Le bélier q u i mit bas  2 9 Ngo de v en u c u lti v ate u r  La trahison de Mpâdi l’éc u re u il  Le pari fo u de Nkokot uv i et Ntiétié 7 Une bonne action mal récompensée 9 Nsiésié l’héritier de Ngo (la panthère)  2 Notes
8
Avant-Propos
Mon ami F u lbert Kimina Mak u mb u  conte u r à ses he u res  Je ne sais pl u s q u i disait : On ne connaît v raiment bien q u elq u u n q u e si on connaît son v iolon d’Ingres Po u r mon ami F u lbert KiminaMak u mb u  je dois a v o u er q u ’il m’a v ait bien caché son je u  L u i conte u r à ses he u res perd u es v o u s v o u s rende z  compte  No u s formions u n trio de reporters sportifs de la première he u re : Fe u S y l v ain NtariMBemba alias Martial Malinda Fa u st et 2 e Homme po u r le sport l u i FKM Pilote et moi Clément Massengo Doktor F û Manch u (q u i n’était pas mon pse u don y me de reporter mais de footballe u r) Dans ces fonctions q u i de v iendront u n métier po u r F u lbert et moi il fa u t u ne certaine dose d’h u mo u r po u r en accepter les m u ltiples contraintes et faire accepter le conten u de nos reportages Et bien entend u  po u r v oir et entendre ce q u e les a u tres en permanence so u s le co u p des émotions ne v oient et n’entendent pas S u r ce point no u s no u s entendions comme larrons en foire et cela d u re j u sq u ’à ce jo u r C’est po u r cela q u e je demande à son relecte u r des contes de ne pas trop les cisailler : je ne m’ y retro uv erai pl u s FKM Pilote doit rester tel q u ’il a été et q u ’il est enfin tel q u e je l’aime : incisif u n pe u ca u stiq u e a v ec to u jo u rs ce petit z este d’h u mo u r q u i v ient attén u er la sécheresse de certaines v érités q u i paraît il ne sont pas to u tes bonnes à… écrire et certainement pas à lire par to u t le monde FKM je te remercie po u r n’a v oir pas changé Après to u t on ne change pas u ne éq u ipe q u i gagne Ni ses reporters Clément Massengo Doktor Fû Manchu
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.