Coup de foudre à Bouraka

De
Publié par

Une histoire d'IVG, qui aurait pu être banale, entraîne la très séduisante Mawedi dans un inextricable labyrinthe. Abandonnée de tous et plongée dans l'obscurité d'une existence dans laquelle elle ne se reconnaît pas, elle décide de mettre fin à ses jours. Sa tentative échoue, et elle change de vie pour trouver la paix et la quiétude dans les ordres religieux. Mais un matin, son passé refait surface et bouleverse dangereusement tout ce qu'elle croyait être des certitudes...
Publié le : vendredi 1 février 2013
Lecture(s) : 15
EAN13 : 9782296517011
Nombre de pages : 150
Prix de location à la page : 0,0087€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
                                                                                                                                       f uo pedCuoaGréurakà Bodre tse idéugN eriogn oueram Caué  né seedutnu srevi 1en6.97pr A dèscnseé oconm-qieusitaires en sciene te étnoitseg con  es,libitamp ruasiettnd c a ne , il réspeutAp. s rèriécretud sel es senèrit Voyaealiaa eén eed ad seitoe  dupo, reert te leic ertne ièmeroison tst sae uoarà  duerSEAIUNROGU_NPFS_PUOC_IDEDUOF-ED-an.H romEROU-CAMELTT_N_SACEMER-S:317
Lettres camerounaises
Grégoire Nguédi
9
Coup de foudre à Bouraka
RE-A-BOURAKA.ind d  11/7101/ 3  
      
 
 
Coup de foudre
à Bouraka
Lettres camerounaises Collection dirigée par Gérard-Marie Messina    La collection Lettres camerounaises  présente lavantage du positionnement international dune parole autochtone camerounaise miraculeusement entendue de tous, par le moyen dun dialogue dynamique entre la culture regardante  celle du Nord  et la culture regardée  celle du Sud, qui devient de plus en plus regardante. Pour une meilleure perception et une gestion plus efficace des richesses culturelles du terroir véhiculées dans un rendu littéraire propre, la collection Lettres camerounaises  sintéresse particulièrement à tout ce qui relève des uvres de lesprit en matière de littérature. Il sagit de la fiction littéraire dans ses multiples formes : poésie, roman, théâtre, nouvelles, etc. Parce que la littérature se veut le reflet de lidentité des peuples, elle alimente la conception de la vision stratégique.    Careen PILO, Quand lespoir se réveille, 2013. Josué Delamour FOUMANE FOUMANE, La récompense dun arriviste , 2013. Benoît NDI, La Rose de Jérusalem , 2013. Martial ATEBA NOMO, Ladopté , 2013. Larmahi ZAMEDJO, Les hommes rompent le silence , 2012. Camille NKOA ATENGA, Jalousie de femmes et complicités coupables , 2012. Raviel KARMADY, Chasse-mouches , 2012. Moïse FEUNKAM TALLA, Lettres à une génération sacrifiée , 2012. Joseph Franck BONNY, Nébuleuse de larmes , 2012. Émile ESSONO TSIMI, Le métier daimer , 2012. Émile NGUIMFACK, Morts mystérieuses à Poulàh , 2012. Gilbert DOHO, Désastre à Fodong , 2012.  
 
Déjà parus
 
  
 
Grégoire Nguédi        
Coup de foudre
à Bouraka  
  
                     
 
                              
 
© LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00171-5 EAN : 9782343001715  
 
 
Dédicace
 
A ma fille Line-Mary et mon fils Gregory Junior
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
Première partie
  
Chapitre 1
Le soleil sortait petit à petit de sa tanière réveillant les rires et les rancurs camouflés par le silence quimposait la nuit. Tout doucement, éclairé par le puissant soleil tropical, Oufumbékadé basculait dans un vacarme récurrent et essentiel, qui permettait de savoir comment les uns et les autres avaient passé la nuit. Comme dans tous les bidonvilles du monde, à Oufumbékadé,  les habitations étaient spontanées et ne respectaient aucune règle durbanisme. Les maisons étaient entassées pratiquement les unes sur les autres. Cette promiscuité permettait à Tony douïr aisément tous les bruits provenant du voisinage. Cétait loin dêtre banal. Par exemple, ce matin, la voisine de droite criait sur son époux parce quil était rentré tard et complètement ivre la nuit dernière. Et, facteur aggravant pour lui, il avait des emballages vides de préservatifs dans les poches. Elle était dans une colère sombre la voisine, et elle le faisait savoir non seulement à son très cher époux, mais aussi à tout le voisinage. La foule qui commençait à sagglutiner dans sa cour la galvanisait et elle criait encore plus fort afin que personne ne manque une miette de sa vie privée. Pendant que la voisine de droite criait sur son époux, celle de gauche le faisait sur ses enfants. Elle semblait au bout du rouleau, noyée dans un océan de bambins, quelle essayait déduquer toute seule. Les cinq enfants étaient hystériques, complètement déchaînés. Ils se battaient entre eux, hurlaient pour avoir leur petit déjeuner avant lécole. Et, leur mère, pour les recadrer, essayait de crier encore plus fort queux. Elle tentait de mater cette mini rébellion par des rugissements, mais, déjà usée, cette méthode ne marchait pas. Elle changea de stratégie et employa la manière forte : méthodiquement, elle distribuait une fessée à chacun de ses enfants pour rétablir lordre. À la place des cris, elle obtenait des pleurs.
 
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.