Coup de vieux

De
Publié par

Dans un pays où l'on voue un culte aux ancêtres, où l'on vénère les aînés, comment Mamabe, l'octogénaire, a-t-elle fait pour atterrir dans cet hospice sans âme, un mouroir où la vieillesse ne fait pas bon ménage avec la pauvreté, où la décrépitude de l'homme rivalise avec celle des murs ? Mue par un instinct de conservation, Mamabe va tenter d'échapper à cet endroit lugubre pour rejoindre son village natal.
Publié le : jeudi 1 février 2007
Lecture(s) : 266
EAN13 : 9782296162372
Nombre de pages : 86
Prix de location à la page : 0,0062€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

COUP DE VIEUX

Lettres de l'océan indien Collection dirigée par Maguy Albet Déjà parus
HA TUBOU Salim, Les démons de l'aube, 2006. ATTOUMANI Nassur, Les aventures d'un adolescent mahorais, 2006. GOZILLON Roland, Une fille providentielle, 2006. ARIA Jacqueline, Le magasin de la vigie, 2006. MUSSARD Fred, Le retour du Buisson ardent, 2006. HA TUBOU Salim, Hamouro, 2005. ROUKHADZE Tchito, Le retour du mort, 2005. CALLY J. William, Kapali.La légende du Chien des cannes et autres nouvelles fantastiques créoles, 2005. ARIA Jacqueline, L'île de Zai'mouna, 2004. TURGIS Patrick, Tanahéli - chroniques mahoraises, 2003. TURGIS Patrick, Maoré, 2001. FOURRIER Janine et Jean-Claude, Un M'zoungou à Mamoudzou,2001. HATUBOU Salim, L'odeur du béton, 1999. BALCOU Maryvette, Entrée libre, 1999. FIDJI Nadine, Case en tôle, 1999. COMTE Jean-Maurice, Les rizières du bon Dieu, 1998. DEVI Ananda, L'Arbre-fouet, 1997. DAMBREVILLE Danielle, L 'Ilette-Solitude, 1997. MUSSARD Firmin, De lave et d'écume, 1997. TALL Marie-Andrée, La vie en loques, 1996. BECKETT Carole, Anthologie d'introduction à la poésie comorienne d'expression française, 1995. DAMBREVILLE Danielle, L'écho du silence, 1995. BLANCHARD-GLASS Pascale, Correspondance du Nouveau Monde, 1995. SOILHABOUD Hamza, Un coin de voile sur les Comores, 1994. GUENEAU Agnès, Le chant des Kayanms, 1993. RAFENOMANJA Ta Charlotte-Arrisoa, Le Cinquième Sceau, 1993. AGENOR Monique, L'aïeule de l'isle Bourbon, 1993.

BaYER Monique, Métisse, 1992.

Alexandra Malala

COUP DE VIEUX

L'Harmattan

@

L'HARMATTAN,

2006 75005
s.r.l.

5--7, rue de l'École-Polytechnique;
L'HARMATTAN, ITALIA

Paris

Via Degli Artisti 15 ; 10124 Torino L'HARMATTAN HONGRIE Kônyvesbolt ; Kossuth L. u. 14-16 ; 1053 Budapest L'HARMATTAN BURKINA FASO 1200 logements villa 96 ; 12B2260 ; Ouagadougou 12 ESPACE L'HARMATTAN KINSHASA Faculté des Sciences Sociales, Po1itiques et Administratives BP243, KIN XI ; Université de Kinshasa - RDC

http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan 1@wanadoo.fr

ISBN: 2-296-02279-0 EAN: 978-2-296-02279-9 9782296022799

A mon Oncle Andriamaso qui, le premier a encouragé ma plume.

Avertissement Hormis quelques noms de villes, de localités et sites, les héros et héroïnes de ce roman sont pur fruit de l'imagination et toute ressemblance avec des lieux, des personnes existant ou ayant existé serait purement fortuite.

-I La porte entrouverte laissait passer un léger courant d'air tout en faisant voltiger les bouts de tissus rapiécés qui servaient de rideaux. Une couverture bleue dans laquelle s'incrustaient de fins cheveux blancs pendait des deux côtés du lit. Une tête blanche émergeait de l'amas de draps qui recouvrait un corps décharné. Mamabe se reposait, tranquille dans la pénombre de la chambre de cet hospice, retiré à une vingtaine de kilomètres d'Antananarivo. Près d'elle, dans un autre lit, le même spectacle. Sa voisine, Rafotsy, la camarade de ses vieux jours, semblait vouloir prolonger sa sieste sous une moustiquaire qui la protégeait de l'assaut des mouches le jour et de l'attaque des moustiques la nuit. Mamabe lui sourit. Cette femme était devenue au fil du temps, sa confidente, l'âme charitable qui prêtait une oreille attentive à ses joies et ses peines, dans ce lieu hostile et si peu accueillant.

La vieille femme soupira. Finir ses jours dans un tel endroit ne lui était jamais venu à l'esprit! Croupir dans un hospice, dans un pays où l'on voue un culte aux Ancêtres, où l'on vénère les aînés, était impensable à une certaine époque. Mais cette époque semblait pourtant bien révolue: aujourd'hui, même si le culte des Ancêtres paraissait plus vivace que jamais, même si l'on criait haut et fort que l'on respectait les aînés, que l'on éprouvait un attachement profond pour eux, l'air du temps les avait plongés dans l'abîme de l'indifférence, avant de les faire tomber dans le gouffre de l'oubli, pour les faire renaître le temps d'un enterrement, et les ressusciter le temps d'une exhumation. Mamabe était tout à ses tristes pensées quand l'éternuement de sa voisine la fit sursauter. Elle la regarda. Rafotsy tentait de sortir de son état de léthargie. Malgré son âge, la vieille dame n'avait pas de rides; ses joues retombaient, flasques des deux côtés de sa figure. Elle était encore relativement robuste. Le petit sourire qu'elle esquissa à l'endroit de Mamabe décou\Trit deux petites dents cassées. - As-tu bien dormi? lui souffla Mamabe.

- Mmm...
Apparemment, Rafotsy ne voulait pas parler. "Bah! pensa Mamabe, elle sera plus causante à l'heure du goûter." L'heure du goûter? Le goûter? Quel goûter? Ah oui, un petit morceau de pain sec que l'on s'efforçait d'avaler en le trempant dans une tisane à peine sucrée par souci d'économie. Cette perspective répugnait Mamabe. Après son attaque, elle était devenue hémiplégique et avait donc perdu l'usage de l'une de ses mains. Par conséquent, manger était

8

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.