Demain, Fukushima...

De
Publié par

Comment persévérer dans le nucléaire après Tchernobyl et Fukushima ? A l'annonce de la catastrophe, une soudaine prise de conscience taraude Stéphane, jeune ingénieur français. Il entreprend un pèlerinage absurde dans la zone interdite. Il y rencontrera la figure prémonitoire de la tragédie annoncée, sous les traits d'un samouraï un peu fou.
Publié le : samedi 2 mai 2015
Lecture(s) : 15
EAN13 : 9782336380667
Nombre de pages : 216
Prix de location à la page : 0,0112€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Michèle Sis
DEMAIN, FUKUSHIMA… roman
Demain, Fukushima…
Michèle SISDemain, Fukushima…
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique, 75005 Paris www. harmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06049-1 EAN : 9782343060491
SOMMAIRESommaire ...........................................................................5Onkalo, la Cachette ............................................................7Dans un avenir indiscernable… .........................................9Chapitre 1 - Tokyo, juillet 2011.......................................11Chapitre 2 - Dominique ...................................................25Chapitre 3 – Rupture ........................................................35Chapitre 4 - Prémices de la solitude ................................47Chapitre 5 – Dissension ...................................................61Chapitre 6 - Exil...............................................................73Chapitre 7 – Blessure .......................................................85
Chapitre 8 - Racines.......................................................105Chapitre 9 - Errance .......................................................123Chapitre 10 – Déroute ....................................................141Chapitre 11 - La mécanique des corps ...........................159Chapitre 12 - Les Sœurs de Charité ...............................177Chapitre 13 – Requiem ..................................................193
Mai 2013 ........................................................................209Quelques sources documentaires ...................................211
5
ONKALO,LACACHETTE" Cent mille ans: c’est la durée de radioactivité des déchets qui sortent de nos centrales nucléaires. En Finlande, se construit le premier lieu de stockage permanent. Tombeau-dédale de milliers de kilomètres souterrains, creusé dans le granit jusqu’à cinq cents mètres de fond, il prétend à une technologie, une sécurité et une durée de vie sur des milliers de générations. Les pyramides d’Égypte n’ont que quatre mille cinq cents ans. Onkalo – la Cachette en finnois– est censée être garantie cent mille ans contre tout aléa: séismes, tsunamis, guerres, changements de civilisations, accidents nucléaires compris! Ce type de site va se multiplier, étant donné la trentaine de pays nucléarisés. La Belgique a son site d’enfouissement. La France aussi, prépare le sien, à Bure, dans l’est de la France."
7
Extrait de Slate.fr au sujet du film Into Eternity de Michael Madsen
8
DANS UN AVENIR INDISCERNABLELà où le feu du ciel a oublié la terre, un deuxième soleil s’est levé. Alors les montagnes ont tremblé, la terre a grondé et s’est agitée, terrifiée comme un animal pris au piège. Les fleuves ont remonté leur lit qui s’est asséché, les océans se sont contractés en masses liquides énormes pour déferler ensuite et engloutir les plaines, venir lécher les roches immenses, se réfugier dans les vallées, grimper les sommets qui ont craqué, se sont fendus. Des terres que les hommes n’avaient jamais contemplées ont été mises à nu émergeant des eaux qui ont fui. Le feu du ciel lui-même s’est déplacé, le monde vacille. Une vague invisible et rampante s’est propagée lentement. Les terres les plus proches du nouveau soleil se sont immédiatement dépeuplées. La vie a brûlé, incandescente, la cendre a étalé son épais tapis gris et ardent. La vague invisible a continué son chemin, inexorable, les chairs s’enflammaient soudain. Elle s’est insinuée dans les grottes, dans les vallées, dans les forêts où les grands arbres s’effondraient sur eux-mêmes. Le dernier homme a contemplé l’horizon vert flamboyant, d’un dernier regard avant que ses yeux se liquéfient. La conscience du monde venait de s’éteindre définitivement. Après des siècles de spasmes et de contractions, la terre avait expulsé de ses entrailles les déchets radioactifs que des hommes avaient sournoisement enfouis, dans leur inconscience tragique.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.