Dernier espoir

De
Publié par

L'Humanité est perdue et seul l'espace peut être la clé de la survie…

Publié le : vendredi 25 mars 2016
Lecture(s) : 8
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782373830064
Nombre de pages : 14
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait

— ALLEZ ! Allez, dépêchez-vous ! Courez plus vite, bon sang ! PLUS VITE !

La voix puissante de John-Ramesh ne parvenait pas à couvrir le bruit assourdissant des sirènes hurlantes, mais cela n’avait en réalité que peu d’importance. Tous ceux qui étaient là, massés dans le hangar, savaient parfaitement que leur vie ne tenait qu’à la force qu’ils sauraient mettre dans leurs jambes, à l’occasion d’une course qui s’annonçait comme l’étape décisive d’une fuite désespérée.

Depuis la gueule grande ouverte de la navette, John-R ne pouvait s’empêcher de lancer des encouragements en direction de ces silhouettes qui n’avaient pas encore de visages. Des silhouettes d’hommes, de femmes, de quelques trop rares enfants, de ceux qui avaient réussi à atteindre le point de rendez-vous – il préférait ne pas savoir comment.

Une série de détonations retentit soudain, en provenance de la porte d’entrée de l’immense hangar qui protégeait le pas de tir.

— Merde ! rugit John-R.

Il échangea un bref regard avec Yasmina-Ling et la jeune femme quitta la passerelle d’accès pour aller prendre sa place dans la cabine de pilotage.

Les coups de feu avaient augmenté la panique dans les rangs des fuyards. Ils s’engouffraient sur la passerelle en se bousculant, en trébuchant les uns sur les autres, au mépris de toute efficacité.

— Dix secondes avant la fermeture des portes, grinça John-R entre ses dents, à l’intention du micro invisible glissé dans le col de son uniforme.

Avec une vigueur renouvelée, il empoigna des bras, des épaules, des nuques, n’importe quel membre qui passait à sa portée, pour donner à son propriétaire épuisé une dernière impulsion vers sa seule chance de salut.

Au niveau de l’entrée du hangar, des hurlements avaient succédé aux coups de feu.

Ils sont trop nombreux, songea John-R dans un accès de désespoir, trop nombreux, et c’est pourtant loin d’être assez…
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.