Des amours sans-papiers

De
Publié par

L'amour est en crise de déviance. Sentiment en pleine révolution aujourd'hui, serait-il aveuglé par les pulsiosn sexuelles ? A-t-il jamais été la chasse gardée d'une génération qui, seule, en aurait eu le savoir-faire ? Mais si les vieux pouvaient et si les jeunes savaient, les images que véhicule le sexe seraient-elles aussi délirantes, qui disent tout et son contraire ?
Publié le : lundi 1 février 2010
Lecture(s) : 264
EAN13 : 9782296696532
Nombre de pages : 193
Prix de location à la page : 0,0104€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
A
BayéroFadil etlaFamilleFadil,
EtPetit-Pays Rabba Rabbi,
Avec mes amitiés les plus affables.
Préface
Les sentiments sont, depuis longtemps, la chose la mieux convoitée. Mais combien, de nos jours, sont ceux qui les vivent paisiblement, sincèrement et durablement ? Sujet de mille controverses, d’interdits et de tabous, l’amour est en crise de déviances. La jeunesse, agitée et sans maîtrise, subit la pression, le contrôle acerbe et le diktat des aînés ou des parents, qui pourtant ne sont pas, eux-mêmes pour la plupart, de bons exemples en matière d’amour. L’amour serait-il la chasse gardée des aînés ou parents ? Et comment éduquer, conduire et responsabiliser la jeunesse à la chose sentimentale ? Des femmes ambitieuses iront jusqu’à utiliser le sexe et leurs charmes pour séduire et rechercher l’égalité humaine, tordre le cou aux grandeurs et titres superflus. L’amour est aveugle, dit-on, et les pulsions sexuelles méconnaissent parfois les titres et les castes sociales. Le sexe règlerait-il ou favoriserait-il l’égalité sociale et humaine ? Surgissent donc des questions et réflexions sur le sexe, la sexualité et la fonction du sexe. Un sexe et une sexualité en perte de valeurs au travers le commerce du sexe, la pédophilie, la sodomie, le lesbianisme, le vagabondage sexuel, l’adultère… Un sexe devenu dangereux pour l’espèce humaine, divisant les couples et familles, causant des maladies graves, déterminant l’existence. Le sexe qui nous mène à la vie devrait-il nous mener à la mort ou nous exposer aux tourments amers et aux maladies graves ? Alors, qu’est le sexe ? A quoi sert-il ? Comment et quand l’utiliser et le gérer positivement ? Les relations amoureuses deviennent de plus en plus des relations érotiques et d’intérêts matérialistes. L’amour ne respectant plus les âges, l’argent et la pauvreté tenant le gouvernail. Même des couples les plus vieux et matures perdent parfois le fil de l’expérience maritale et sentimentale et subissent la fragilité et la corruption de l’amour intéressé. La vie amoureuse semble alors, ou est devenue, complexe, insaisissable et aléatoire. Les coups bas y sont nombreux ; les trahisons la hantent ! Il faut parfois se méfier de nos plus grands amis et nos proches, qui peuvent,
9
soit par zèle, soit par jalousie, soit par convoitise, soit par amour du mal, nous ravir notre conjoint ou conjointe, notre bien-aimé ou bien-aimée. Les sentiments les plus vieux ou les plus profonds se voient parfois séduire ou corrompre par d’intérêts multiples, obscurs et matérialistes. On semble ne plus aimer par amour ; on semble viser des intérêts avant d’aimer ! Et l’argent a su se hisser, à grands pas, au centre de toutes les affaires mondiales et des relations humaines. Nombreux sont ceux qui préfèreraient, au lieu du prochain, aimer l’argent à tous les coups et à tous les prix, car il ouvrirait toutes les portes et permettrait de tout obtenir. Autant d’amours… mais pour lesquels on hésiterait certainement à leur accorder droit de cité. Des amours que l’autorité sociale, l’éthique et la bonne conscience du progrès social et du développement humain hésiteraient à leur délivrer des papiers. Des amours que Dieu et même nombre de ses adeptes préféreraient qu’ils soient sans-papiers, j’allais dire bannis de la terre humaine ! Pourtant, les êtres humains ont soif d’amour. Pourtant, l’homme et la femme voudraient vivre véritablement l’amour. Pourtant, l’homme voudrait être vraiment aimé par la femme. Pourtant, la femme voudrait être vraiment aimée par l’homme. Pourtant, le monde a besoin d’amour sincère et non déguisé pour vivre la paix, la stabilité, la tranquillité et la prospérité. Et tous, pourtant, diront à toute allure ou sont prêts à le dire spontanément face à toute demande ou pour convaincre, « je t’aime », « j’ai de l’amour pour toi », « mon cœur bat fort pour toi », « je ne respire que pour toi », « je n’aime que toi », « je veux passer le restant de ma vie à tes côtés »… Que de jolies paroles ! Mais pourquoi, généralement, l’amour ou l’affection qui y naît ne tient pas le coup des turbulences, s’essouffle, crée des larmes ou devient une vie de division, de désunion et les pauvres amoureux deviennent leurs pires ennemis ? Alors s’impose le défi urgent et cardinal duone man, one woman and one true love,d’une sexualité positive et éthique ! A chacun donc de bien soigner et de bien tenir son amour et son sexe ! Léopold TCHOUMI
1
0
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.