//img.uscri.be/pth/d2ecf653f165823fb213509808be21db1845d431
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Des contes en partage

De
284 pages
Que sont les contes, les légendes, les mythes ? Faut-il les lire ou les conter ? À ces questions, l'auteure, psychologue clinicienne et conteuse, répond en s'appuyant sur son expérience, entrecroisant exemples et analyses de fond. De grands conteurs nous montrent le chemin de la découverte du conte, c'est ce chemin que l'auteur emprunte et que les lecteurs sont invités à suivre. Par quelles voies conscientes et inconscientes nous permettent-ils de mieux nous comprendre ?
Voir plus Voir moins
   elgéneedms slcsel les lireythes ? an aerute?  l ts? y devce  d tcesua c ?xun m eisti  que cest ?Àesylana temexe cévn  ust e fdes nemreln lc al àlleir euesdsu n ldnsee ex mmiga n à la narratiiel ed tnd n iuqçsat  eésmeex nnseul niqhueeratuestu ccchem ce suà reiveuct srsel eel seme uq t Elle aiicienne.se tlcniÉ.idht  an dseliti ues lte setnoc sel em ellans, rom des.le vaia nrt sosteaitri ntcou  dese ne etiar ed t le esure aute tvéede  ,uqie lctlen iote: nochigoled eal oitcer la vic, tous edxud na salc loiavart te tiv el97: N SB Iene llxué ,ea icla nos. Eltanons diti9220-924-8-233-68 e
DES CONTES EN PARTAGE
Que sont les contes, à qui les dire, comment les dire ?
Technologie de l’action sociale
Édith LOMBARDI
   
 
 
     DES CONTES EN PARTAGE
Que sont les contes, à qui les dire, comment les dire ?
TECHNOLOGIE DE L'ACTION SOCIALE Collection dirigée par Jean-Marc DUTRENIT Professeur Honoraire des Universités  Les pays francophones, européens notamment, sont très dépourvus doutils scientifiques et techniques dans l'intervention sociale. Il importe de combler ce retard. "Technologie de l'Action Sociale" met à la disposition des organismes, des praticiens, des étudiants, des professeurs et des gestionnaires les ouvertures et les réalisations les plus récentes. Dans cette perspective, la collection présente divers aspects des questions sociales du moment, rassemble des informations précises, garanties par une démarche scientifique de référence, permettant au lecteur d'opérationnaliser sa pratique. Chaque volume présente des méthodes et techniques immédiatement applicables. Au delà, la collection demeure ouverte à des ouvrages moins techniques, mais rendant compte d'expériences originales, pouvant servir de modèles d'inspiration. Méthodes de diagnostic social, individuel ou collectif, modalités efficaces de laccompagnement social, de la rééducation et de l'insertion, techniques danalyse et de prévision dans le domaine de lAction sociale, modèles d'évaluation et d'organisation des services et établissements du secteur sanitaire et social, en milieu ouvert ou fermé sont les principaux centres d'intérêt de cette collection. Améliorer l'expertise sociale pour faciliter lintégration des handicapés de tous ordres à la vie quotidienne, tel est en résumé l'objectif visé.  C EUX QUI PENSENT QUE LEURS TRAVAUX PEUVENT TROUVER PLACE DANS CETTE COLLECTION SONT INVITES A NOUS CONTACTER .
  
 
Édith LOMBARDI          E
N PARTAG
D ES CONTES Que sont les contes, à qui les dire, comment les dire ?            
  LHarmattan
E  
' 8 0(0( $87(85  Contes et Éveil psychique, /¶+DUPDWWDQ  Lépopée de Gilgamesh  %HVDQoRQ /HV &KHPLQV GH 7HUUH  FKH] O¶DXWHXUH  OHVFKHPLQVGHWHUUH#IUHHIU Voyage en Amazonie avec les contes et mythes des indiens Cashinahua, %HVDQoRQ /HV &KHPLQ V GH 7HUUH  FKH] O¶DXWHXUH  OHVFKHPLQVGHWHUUH#IUHHIU Par Chance  3DULV 6pJXLHU $WODQWLFD  URPDQ  Voyage au pays d Andie  3DULV 6pJXLHU $WODQWLFD  QRXYHOOHV  Traiter la violence conjugale  HQ FROODERUDWLRQ DYHF 0DULH %LQ +HQJ HW )UDPERLVH &KHUELW 3DULV /¶+DUPDWWDQ  La Malate, un hôpital psychiatrique très ordinaire  (Q FROODERUDWLRQ DYHF 0LFKqOH )DLYUH-XVVLDX[ 3DULV 6ROLQ           
    ‹ /¶+DUPDWWDQ   UXH GH O¶eFROH3RO\WHFKQLTXH   3DULV KWWSZZZOLEUDLULHKDUPDWWDQFRP GLIIXVLRQKDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU KDUPDWWDQ#ZDQDGRRIU ,6%1   ($1  
   
  
  Mes remerciements les plus chaleureux à Michelle, à Bernadette, à Adeline, à Sylvie, pour leurs temps de partage, si précieux, à Jean-Marie.  Que jexprime ici ma reconnaissance à ma mère, Qui sut nous dire, gaiement, naturellement, des contes quand nous étions enfants.  Mon amitié et ma reconnaissance à Edith Montelle, grande conteuse de qui jai beaucoup reçu.
 
 
 
 
 Un jour, je demandai à des enfants sils savaient doù venaient les contes, ils bondirent et sécrièrent : - Oui ! Ils viennent du pays ! Du pays, ils avaient raison, les contes viennent du pays que nous habitons, de celui quont habité nos parents et grands-parents, ils viennent de tous ces lieux où des êtres humains se sont posés, se sont rassemblés, se sont regardés et se sont parlés. Etre ensemble autour dune lumière, réunis par un chant, par un conte, par des souvenirs devenus des histoires qui se transmettent, et voilà que nous « faisons pays », voilà que nous avons une meilleure conscience de notre humanité commune.