Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Lire un extrait Achetez pour : 10,99 €

Téléchargement

Format(s) : EPUB

avec DRM

Partagez cette publication

Publications similaires

Vous aimerez aussi

Iboy

de de-la-martiniere-jeunesse

Les Insoumis

de de-la-martiniere-jeunesse

suivant
EFFACÈE
TÉRî TÉRRy
EFFACÈE
TRàûî É ’ààîŝ (GRàÉ-BRÉàÉ) àR Màçà SàçÔîÉ
PÔÔRàîÉ É çÔûÉRûRÉ : © GûîÔ MîÉ/GÉy IàÉŝ
ÈîîÔ ÔRîîàÉ ûîÉ É  ŝÔûŝ É îRÉSlated àR ORçàR BÔÔkŝ, LÔRÉŝ, ûÉ àRqûÉ É HàçÉÉ CîRÉ’ŝ BÔÔkŝ UK. ©  TÉRî TÉRRy, TÔûŝ RÔîŝ RŝÉRŝ.
PÔûR à RàûçîÔ fRààîŝÉ : © , ÈîîÔŝ É Là MàRîîèRÉ JÉûÉŝŝÉ, ûÉ àRqûÉ É Là MàRîîèRÉ GRÔûÉ, PàRîŝ. ISBN : 7--74--
CÔfÔRÉ â à Ôî ° 4-6 û 6 ûîÉ 4 ŝûR Éŝ ûîçàîÔŝ ÉŝîÉŝ â à ÉûÉŝŝÉ.
www.ààRîîÉRÉÉûÉŝŝÉ.fR www.ààRîîÉRÉRÔûÉ.çÔ
À Graham, qui ne se doutait pas de ce qui l’attendait mais n’a jamais flanché pour autant.
P
r
o
l
o
g
u
e
ur le rivage, les vagues lacèrent le sable avec rage. corpSs.C’est si pénible de les soulever… Je cours. Mes pieds font un bruit sourd qui vibre dans tout mon Je glisse sur le sable humide. Me redresse. Il faut continuer, malgré la douleur. Un pied devant l’autre, coûte que coûte. Plus vite. Garder les yeux rivés sur les dunes. Ne pas regarder en arrière. Surtout pas. Respiration en lambeaux. Inspire quand même, expire. Inspire, expire. Encore. Mes poumons vont éclater. Mon cœur va exploser. Je l’imagine jaillir de ma poitrine et former sur le sable une étoile écarlate. Je m’écroule. Un homme se retourne, vient me relever. hurle-t-il. Cours !
Ça se rapproche. Je ne tiens pas debout. M’effondre à nouveau. L’homme s’agenouille, me prend par les épaules et plonge son regard dans le mien.  Vite, ! Maintenant construis le mur ! Ça se rapproche encore. J’obéis. Je monte le mur brique par brique. Rangée par rangée. Une haute tour, comme celle de Raiponce, mais la mienne n’a pas de fenêtre pour y passer de longs cheveux. Personne ne pourra me délivrer. jamais qui tu es ! crie-t-il en me secouant très N’oublie fort. Une nappe de terreur s’étend sur la mer, sur le sable, englou-tit ses paroles, mes bras et mes jambes meurtris. C’est fini.