Eloge du pessimisme

De
Publié par

"Un pessimiste est un optimiste bien informé" (Proverbe Russe). Aphorismes, pensées, jugements d'auteurs et acteurs de tous les temps - Aristote, Balzac, Camus, Descartes, Einstein, Flaubert, Goethe, Hugo, Illych, Joubert, Kant, Lupasco, Montaigne, Napoléon, Omar, Pascal, Rostand, Show, Tao, Unamuno, Vinci, Wilde, Zola et les autres - sont rassemblés et organisés en espérant en faire une force de frappe propre à réhabiliter le pessimisme.
Publié le : vendredi 1 octobre 2004
Lecture(s) : 73
EAN13 : 9782296373174
Nombre de pages : 310
Prix de location à la page : 0,0146€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

ÉLOGE DU PESSIMISME L'Harmattan, 2004 e
ISBN : 2-7475-7097-5
EAN : 9782747570978 Jacques COSTAGLIOLA
ÉLOGE DU PESSIMISME
L'Harmattan Hongrie L'Harmattan !tafia L'Harmattan
5-7, nie de l'École-Polytechnique Hargita ti. 3 Via Bava, 37
1026 Budapest 10214 Torino 75005 Paris
ITALIE FRANCE HONGRIE
A mon arrière-grand-père, Vincenzo Costagliola di Pontuolo,
né dans l'île de Procida (Naples), arrivé à 16 ans en 1840
à Mers-el-Kébir, premier Français de la famille,
Au million de compatriotes Français d'Algérie et
Aux millions de Français Musulmans fidèles, abandonnés par la
volonté d'un général président, sacrifiant quatre provinces
françaises à sa politique et exerçant sa dernière vengeance envers
ceux qui ont eu l'heur de lui préférer d'autres chefs,
donnant l'Algérie, ses blés, ses vignes, ses plages,
le Sahara, son pétrole et son gaz, au F.L.N. étonné.
Une fois de plus la France avait gagné la guerre et perdu la paix,
trahi les siens, condamnés à l'épuration ethnique,
au déplacement de population, la valise ou le cercueil.
Jacques Costagliola
Faut-il brûler Darwin ? ou l'imposture darwinienne, L'Harmattan,
Paris, 1995
Épistémologie du phénomène ovnien, ou 50 ans de déni
scientifique, L'Harmattan, Paris, 1998
Théories et modèles biologiques, ou la prodigieuse organisation du
vivant, L'Harmattan, Pans, 1999
La guerre anglofrançaise 1940-1942, ou Une guerre tangente à la
2e guerre mondiale, Dualpha, à paraître
Le conventionnel Charies-Gilbert Romme, 1750-1795, à paraître
Le linceul impossible, ou les six énigmes du linceul de Turin,
à paraître PROLEGOMENES
DÉFENSE ET ILLUSTRATION
DU PESSIMISME
Il est banal de condamner le pessimisme comme une tare,
et tout le monde ou presque se prétend d'un optimisme
forcené. Cette unanimité est suspecte. Pessimiste est
accolé, selon les circonstances, à triste, sombre, chafouin,
pleurnichard, désespéré, défaitiste et, en poussant à peine,
à traître à sa chapelle, à la société, à la nation, voire à
l'espèce humaine.
Prévoir un échec n'est pas l'espérer et vaut mieux que ne
pas le voir venir. Craindre un échec est un moyen de le
prévenir, être optimiste peut être sous-estimer le risque
toujours présent. Seul un sadomasochiste préférerait avoir
raison dans l'échec que réussir malgré ses prévisions
contraires, d'autant qu'elles auront probablement été un des
facteurs de la réussite. Il n'y a aucune incompatibilité à être
un pessimiste joyeux. Etre joyeux, gai, bon vivant est une
disposition de l'être, naturelle à l'extraverti, sans rapport
avec l'optimisme. On doit donc s'attendre à trouver autant de
joyeux lurons chez les uns que chez les autres.
Pourquoi l'optimiste serait-il le seul à espérer le succès, à
le vouloir et en quelque sorte le favoriser en conjurant
l'échec qu'il nie. Si l'optimiste triomphe, c'est souvent parce
que le pessimiste l'a obligé à revoir sa copie. L'optimisme
est de l'ordre de l'incantation, du voeu pieux, de la prise
d'intérêt. C'est lui qui vend la peau de l'ours à chasser.
L'optimisme est la forme chronique de l'espérance — qui, dit-
on, si on la jette à l'eau, apprend à nager. C'est vrai pour
l'animal, c'est un peu tard pour l'homme. L'optimisme est la
forme consciente de l'instinct de survie. Le pessimisme est
de l'ordre de l'intelligence, de la raison, du raisonnement, de ÉLOGE DU PESSIMISME
l'étude froide probabiliste des faits. L'optimisme est un
sentiment, un comportement conjuratoire négatif, une
confiance illimitée dans les choses, les hommes et le temps.
Le pessimisme est un concept, un principe, une éthique de
réactions, de décisions et de prises de mesures propres à
rendre impossible ce que l'on craint.
Optimisme et pessimisme, bien que paraissant s'opposer
ne sont pas de même nature, l'un relève du sentiment,
l'autre de la raison. La valorisation de l'optimisme et la
diabolisation du pessimisme tiennent des affirmations des
chefs, des décideurs, des responsables qui, sachant
l'interprétation péjorative et prédictive accolée à la moindre
mise en garde sur le taux de réussite de l'action, se tairont,
affichant un optimisme de façade, permanent, opportuniste,
sauf chez ceux qui finissent par y croire. Car il est difficile
d'affecter ou de simuler une conduite, sans finir par l'adopter
intellectuellement.
Il y a ainsi des pessimistes parlant en optimistes et
agissant en pessimistes, qui réussissent un temps à éviter
l'étiquette infamante. Mais souvent l'optimiste verbal
emporté par son élan passe à l'acte dans la même direction.
Il faut du caractère et du courage pour s'opposer à
l'optimisme institutionnalisé, même verbalement dans les
circonstances graves, en paraissant douter du succès,
devenant donc suspect de le combattre.
Les pacifistes français et allemands de 1914 en savent
quelque chose. Des généraux optimistes, adeptes de
l'offensive à outrance ou du grignotage permanent, ont pu
pendant trois ans sacrifier des générations de jeunes
hommes lancés à la baïonnette contre des mitrailleuses,
avant qu'on entende le pessimiste Pétain oser dire : Le feu
tue. Les hommes politiques munichois sont taxés de
pessimisme défaitiste pour avoir cédé à Hitler en 1938 et
seront ensuite condamnés pour optimisme béat (pour une
fois) en lui déclarant la guerre en 1939 sans avoir les
moyens de la gagner. Nombre d'entre eux le savaient et se
sont tus.
C'est donc l'aura sentimentale et étouffante accolée
abusivement au concept de pessimisme qui pousse les uns
6 PROT EGOMENES
à foncer sans biscuits et les autres à se taire. Il y a donc
aussi des pessimistes muets. On comprend pourquoi
l'optimisme occupe le terrain. Les projecteurs des médiats et
ceux de l'historien n'éclairent que l'optimisme. Le pessimiste
est honteux ou lynché. L'optimisme est censé être un
auxiliaire de la victoire, ce n'est qu'après coup que
l'optimisme des va-t-en guerre sera condamné et encore pas
sous ce terme, on parlera d'impréparation, de légèreté,
d'inconscience. On ne désignera jamais sous son vrai nom
l'optimisme comme responsable. Par définition l'optimisme
ne peut être qu'une qualité, même quand il fait tuer 1.300
jeunes hommes en dix minutes comme à Mers-el-Kébir en
1940.
Dans la vie, la loi de l'emmerdement maximal joue plus
souvent que la fameuse fin heureuse des films étatsuniens
et la fin morale des histoires de dépravés. Le cinéma a
longtemps cultivé l'optimisme obligatoire. Dans l'échec,
l'optimiste n'a rien vu venir. Le pessimiste amortit le choc
pour l'avoir pensé avant, il peut mieux en compenser les
effets, parfois même transformer l'échec en demi-succès.
Combien de fois avons nous gagné la guerre et perdu la paix
qui s'en suivait. Et si ses alarmes étaient injustifiées, le
pessimiste s'en réjouit plus intelligemment que l'optimiste qui
s'était occulté le risque. En effet, s'il est possible de faire
quelque chose, l'optimiste ne fait rien là où le pessimiste
peut éviter la catastrophe. Si l'on souffre d'une appendicite
aiguë rétrocoecale dont les signes sont minimes et très
localisés, il vaut mieux avoir affaire à un médecin pessimiste
qu'à un optimiste. Le petit cimetière qui traîne dans la tête de
tout médecin a souvent pour cause une poussée
d'optimisme conjuratoire chez un pessimiste intoxiqué par la
conduite obligée.
Selon les circonstances, le pessimiste, - qu'il renonce là
où l'optimiste va dans le mur ou qu'il agisse préventivement
là où l'optimiste ne voit rien ou juge inutile d'intervenir, - sera
dit timide ou téméraire, pusillanime ou inconscient, peureux
ou joueur, inhibé ou agité. Le pessimiste préconisant l'action
préventive n'est pas plus écouté que lorsqu'il prêche
l'abstention. Si l'on avait écouté les pessimistes, on aurait
7
ÉLOGE DU PESSIMISME
contré Hitler à son premier coup, l'annexion de la Rhénanie
avec quatre bataillons qui avaient ordre de retraiter si nous.
réagissions. De toutes façons, ces étiquettes sont données
avant le résultat de l'action, avant la fin attendue ou niée.
Optimistes et pessimistes changent de noms après le
bilan des résultats : avant il y a deux étiquettes, après, selon
que le résultat aura donné raison aux uns ou aux autres, il
n'y aura plus que des vainqueurs optimistes et des
pessimistes oubliés et occultés. Le pessimiste n'a pas le
droit moral de pavoiser, que les événements lui aient ou non
donné raison. Tant mieux s'il s'est trompé, tant pis s'il avait
raison. Il faut vraiment que les optimistes se soient
tragiquement trompés pendant un siècle pour qu'on donne
sa chance au pessimiste.
Après le succès, l'optimiste est confirmé par la victoire à
laquelle il aura contribué par son optimisme. Le pessimiste
est traité de défaitiste, d'avoir failli faire avorter le succès, de
traître moral.
Face à l'échec, l'optimiste est dit imprudent, imprévoyant,
léger, inconscient, irresponsable. Le pessimiste est
également condamné comme si en craignant l'échec, il
l'avait cautionné, aidé, voulu.
après le succès après l'échec
opti- artisans de la victoire, imprévoyants, légers,
mistes ils ont raison d'avoir eu inconscients, imprudents,
raison, ils ont gagné il se sont trompés, ils
parce qu'ils y ont cru n'ont pas eu de chance
Pessi- oiseaux de mauvaise ils n'ont pas su se faire
mistes augure, défaitistes, entendre, ils ont participé
traîtres objectifs, ils ont à l'échec en le prévoyant,
failli empêcher la ils ont tort d'avoir eu
réussite, ils ont tort raison
d'avoir eu tort
L'optimiste est justement félicité ou condamné selon qu'il
avait vu juste ou non. Le pessimiste est condamné dans
les deux cas. De plus, on fait l'amalgame de l'avant et du
8 PROLEGOMENES
pendant. Pendant l'action le pessimiste devient muet,
pendant que les dés roulent le temps de mettre en garde est
révolu, l'optimiste continue de clamer que nous vaincrons
parce que nous sommes les plus forts et que la route du fer
est définitivement barrée. Le pessimiste, voulait empêcher
une action qu'il croyait néfaste, et devant l'obstacle qu'il avait
seul prévu, il le combat tout autant que l'optimiste qui le
découvre. Dans une circonstance inattendue pour les autres,
disait Napoléon. C'est en vain, le pessimiste sera suspect de
vouloir se donner raison et de n'avoir rien fait pour le succès.
Après l'action le pessimiste est condamné : ou il a gêné le
succès, ou il a aidé l'échec. Sauf s'il est le chef, le décideur,
agissant en pessimiste derrière un écran d'optimisme
purement verbal.
On va voir pourquoi l'optimisme occupe le terrain. Tous les
optimistes sont des activistes. Il n'ont pas de raison de se
cacher puisque l'opinion valorise l'optimisme. Au contraire,
plus le pessimiste est pessimiste plus il a tendance à se
taire, il est alors considéré comme un optimiste muet. C'est
tellement naturel, tellement normal, d'être optimiste. Reste
une quatrième catégorie, le pessimiste qui par opportunisme
tactique, électoraliste par exemple, s'affiche en optimiste.
Même celui qui fera 2 % affiche un optimisme auquel il ne
croit pas une seconde. Seul une attention soutenue décelant
un excès de précautions par rapport à l'optimiste sincère
pourrait le distinguer de l'optimiste naïf.
L'apparence La réalité
pessimistes optimistes pessimistes
vrais actifs
pseudo- pessimistes
optimistes
optimistes muets
On a donc, en réalité, trois quarts de pessimistes, et en
apparence, trois quarts d'optimistes, en admettant que la
distinction optimiste / pessimiste comme la distinction
gaucher / droitier soit 50 / 50. CQFD.
9
ÉLOGE DU PESSIMISME
Même pendant l'action le pessimiste reste supérieur à
l'optimiste en anticipant l'échec dans les détails comme il
l'avait fait globalement et le rendant moins certain. Mais
alors il travaille à se donner tort. Ce qui est impensable pour
l'opinion publique qui comme la foule est optimiste et sotte
par définition. Il est mal vu d'être pessimiste, surtout si les
événements vous donnent raison. Dans le cas du succès,
bien sûr seul l'optimiste est félicité, dans le cas d'échec, le
pessimiste partage la responsabilité de l'échec avec
l'optimiste, l'un pour l'avoir vu venir, l'autre pour ne pas
l'avoir vu venir.
On oublie que le pessimiste avait prévu des précautions
que l'on n'a pas prises, ou l'on dira qu'il n'a pas crié assez
fort, qu'il n'a pas su se faire entendre, on ne se posera
jamais la question : pourquoi ne l'avons nous pas entendu ?
pourquoi ne l'avons-nous pas écouté ?
Pessimisme égale lucidité, optimisme égale autruchisme.
Devant l'échéance d'un risque grave, il y quatre
éventualités et deux erreurs possibles aux conséquences
asymétriques :
le pessimiste prend pour réel un risque fictif, on perd du temps
(M. Schiff) l'optimiste prend pour fictif un risque rée , on meurt.
quand l'optimiste quand le pessimiste
prend pour fictif prend pour réel
— —
un risque fictif on perd du temps rien
un risque réel on meurt on est paré
La bataille de Waterloo a été perdue par l'optimisme du
nouveau chef d'état-major de la Grande Armée ; à Napoléon
l'interrogeant sur le nombre d'estafettes envoyées à
Grouchy, il répondit : - Une. - Malheureux, s'écria
l'Empereur, Berthier en aurait envoyé cent. Elle a aussi été
perdue par l'optimisme de Grouchy refusant le pessimisme
des divisonnaires lui demandant de marcher au canon. Les
défaites cuisantes de la Guerre de Cent ans, Crécy,
Azincourt, Poitiers, sont dues à l'optimisme des chevaliers
français, méprisant la piétaille et les archers gallois et leur
1 0 PROLEGOMENES
propre infanterie, méprisant la fatigue, la boue, la pluie, et ne
connaissant que la charge frontale même en escaladant une
colline ou en franchissant des thalwegs noyés, finissant à
terre immobiles dans leurs armures sous le couteau des
bouchers gallois. Le massacre de Mers-el-Kébir est dû
l'optimisme d'un amiral français refusant de croire jusqu'au
bout que les Anglais avaient l'intention de tirer. S'il l'avait
envisagé, aurait-il laissé 200 gosses des écoles de la marine
dans les flancs du Cdt Teste sous le feu des 381 anglais ?
Enfin, il y a une chose que l'on ne pardonne pas au
pessimiste, c'est de ne pas croire à l'innocence de l'homme,
du bon sauvage au violeur de petites filles victime de la
société, de se méfier autant de la nature humaine que de la
culture humaine. Tout le vocabulaire zoologique, insinuant
l'origine animale et donc naturelle du goût humain de la
violence et de la sottise (bestial, bestialité, bêtise, fauve,
bête sauvage, tigre assoiffé de sang...) est une imposture et
une insulte gratuite à l'animal qui ne tue que par faim, pour
défendre ses petits ou son territoire. L'homme est le seul
animal qui peut préférer le combat à la fuite. Il met sottise et
violence sur le dos de son hérédité animale. Il se traite
d'animal raisonnable alors qu'il est le seul animal capable
d'actes irraisonnables, comme se suicider par chagrin
d'amour ou par morosité, parce qu'il n'a pas su trouver un
autre sens à sa vie, comme se droguer, manger des
saucisses pendant douze heures d'affilée pour battre un
record, etc, le seul à n'avoir pas la notion d'espèce, le seul
capable de tuer son frère par cupidité, par jeu ou pour un
mot. Et tout cela parce qu'il a ajouté la culture à la nature, et
qu'il a inventé des cultures diverses se faisant la guerre et
faisant la guerre à la nature et à sa nature. Même les
guerres de fourmis se font entre espèces différentes.
Il s'agit d'une compilation de citations pessimistes c'est-à-
dire clairvoyantes ; Cassandre a souvent raison mais on sait
lui fermer la bouche au besoin en la remplissant de terre.
Les citations pessimistes voire cyniques sont les plus
nombreuses et les moins citées. La classification est
arbitraire, on peut hésiter sur le thème dominant de la
citation. J'ai choisi aussi des propositions neutres, ironiques
1 1 ÉLOGE DU PESSIMISME
ou optimistes pour le contraste ou l'antinomie comparative,
c'est le fond blanc du tableau sur lequel on a écrit en noir. La
plupart des thèmes sont évoqués, même celui de la pollution
qui n'est pas encore entré dans l'inconscient collectif alors
qu'elle frappe invisiblement les individus et rend fou les
animaux et le climat et qu'elle a peut-être déjà condamné
l'humanité à la peine de mort par suicide. Un médecin de ma
génération a connu l'époque où les antibiotiques
guérissaient sans résistance, où la bronchiolite du
nourrisson n'existait pas, où l'asthme n'était jamais mortel,
où le mâle possédait deux fois plus de spermatozoïdes. Il a
en entendu prédire la fin des maladies infectieuses et vu
arriver le sida, les néovirus (Ebola...) et la vache folle. Il a
connu le sang contaminé administrativement en acceptant
une probabilité dite faible.
Contrairement à une idée reçue la science et la
philosophie ne sont pas des ensembles disjoints. Dès que le
scientifique parle de déterminisme, hasard, causalité, en
séance, et même de finalité, dans les couloirs, il philosophe,
il métaphysique. On connaît deux hommes politiques s'étant
montré pessimiste : Churchill promettant à son peuple
douleurs, souffrances et larmes. L'empereur Hiro-Hito
demandant au sien de supporter l'insupportable et de souffrir
l'insouffrable.
Les pessimistes de la pollution jugent l'homme, le
condamnent à se réformer ou à disparaître. Ils sont priés de
se taire même quand ils parlent de leur spécialité. L'homme
préfère écouter les optimistes et continuer sa fuite en avant
c'est-à-dire dans le mur, avec ses chères automobiles et ses
chers pesticides. Les optimistes pour se dédouaner
d'avance cherchent des alibis et pratiquent la double invite
d'une main ils vendent des cigarettes par milliards et de
l'autre ils font signe que ce n'est pas bon pour la santé,
d'une main ils vendent des voitures roulant à 200 kmh, de
l'autre ils interdisent de dépasser le 130 et disent que ce
serait encore mieux pour l'atmosphère si tout le monde
roulait à 90. Qu'attendent les juges pour, lors d'un accident
impliquant un véhicule roulant à 150, pour inculper l'état, le
constructeur, le vendeur, qui ont sciemment vendu, fabriqué,
12 INTRODUCTION
autorisé la vente d'un véhicule permettant la transgression
de la loi.
L'optimisme sacrifie le futur au présent, se limite au court
terme. Pour le reste il se donne le temps d'attendre et de
voir. Le pessimiste voit plus loin, mais l'optimiste dominant
refuse de prendre les mesures à moyen et long terme
préconisées par le pessimiste. Les cassandres de la
pollution se font insulter par les optimistes de principe. Ils
veulent casser la croissance, le niveau de vie, le bonheur de
vivre. On n'y peut rien dit l'optimiste, soudain devenu
pessimiste. Prédire une catastrophe est le premier des actes
qui permettront de l'éviter. Ne pas la voir venir, négliger de la
prendre au sérieux, refuser de sonner le tocsin, railler le
pessimiste, sont des attitudes passives prétendues
optimistes, souvent oubliées le moment crucial venu. On se
souvient plus volontiers des cassandres, surtout si la
catastrophe a été évitée, sans voir qu'on le leur doit.
Ces pensées, maximes, sentences, aphorismes, axiomes,
existent, noyés dans des textes ou épars dans des recueils
de citations universels. C'est peut-être la première fois qu'est
rassemblée la quintessence des maximes pessimistes.
J'espère en avoir fait une force de frappe. Une tentative
d'entrer enfin dans l'inconscient collectif, ce qu'elles n'ont pu
faire dans l'isolement et le désordre, le pourront-elles
rangées en bataille ? Ultime chance de luxer l'irréfragable
optimisme de l'homme qui incite à la routine, à l'abstention,
au laxisme, à la seule vision du court terme, à la politique
des petits paquets.
Jacques Costagliola
L'auteur sollicite du lecteur les noms des auteurs qu'il n'a pas
identifiés.
13 PLAN - CHAPITRES - INDEX DES MOTS CLEFS
CLASSEMENT PAR THÈMES
I. L'HOMME : 1. le corps humain ; 2. l'homme ; 3. l'homme et la
femme ; 4. l'enfant ; 5. l'adulte ; 6. la vieillesse ; 7. le génie,
l'homme supérieur, le talent ; 8. l'espèce humaine, l'humanité ; 9.
la vie humaine ; 10. le sommeil ; 11. la mort ; 12. l'homme et le
chien.
Il. LA PENSÉE : 1. cerveau, psychisme ; 2. concept, conscience,
esprit, idée, pensée, raison, sens ; 3. découverte, imagination,
invention ; 4. intelligence ; 5. automatisme, colère, inconscient,
inné, instinct, passion, pulsion, réflexe, rire ; 6. logique, intuition,
réflexion ; 7. mémoire, regret, remords, souvenir ; 8. esprit
magique ; 9. folie.
III. LA CONNAISSANCE : 1. sensation, perception ; 2.
comprendre ; 3. jugement, raisonnement ; 4. connaître, savoir,
ignorer ; 5. se connaître ; 6. axiome, maxime.
IV. LES CROYANCES : 1. opinions ; 2. opinion publique ; 3.
croyance, conviction, dogme, foi, idée fixe, idéologie, préjugé ; 4.
négation, refus de savoir, faits maudits ; 5. apparences.
V. L'ACTION : 1. action, inaction ; 2. caractère, décision, pouvoir,
volonté, aptitude, expérience ; 3. désir, besoin, satisfaction,
satiété, passion de l'action, enthousiasme, intérêt ; 4. ambition ; 5.
comportement, conduite, éthique ; 6. force, faiblesse.
VI. AMOUR & HAINE : 1. ami, ennemi, amitié, indifférence,
haine ; 2. amour, désamour, mariage, divorce ; 3. éros.
VII. LE BIEN & LE MAL : 1. être, avoir ; 2. art, beau,
esthétique ; 3. bien, mal, bon, méchant ; 4. bonheur, malheur ; 5.
altruisme, égoïsme, charité, pardon, gratitude, tolérance, pitié ; 6.
cadeau, compliment, éloge, louange, flatterie, aumône, intérêt,
tromperie, outrage ; 7. plaisir, douleur ; 8. plaire, déplaire,
popularité, arrivisme.
VIII. LES GRANDS SENTIMENTS : 1. sentiment ; 2. vertu, vice,
valeur ; 3. orgueil, fierté, vanité, hypocrisie, modestie, humilité,
honte ; 4. amour-propre ; 5. courage, angoisse, peur, lâcheté,
témérité. ÉLOGE DU PESSIMISME
IX. LES GRANDS PRINCIPES : 1. espoir, désespoir,
insouciance, optimisme, pessimisme ; 2. cynisme ; 3. philosophie,
sagesse, sottise ; 4. égalité, différences ; 5. culpabilité, liberté,
responsabilité ; 5. réel ; 6. erreur, faux, mensonge, mythe, vérité,
vrai.
X. LA SOCIÉTÉ : 1. civilisation, foule, individu, société ; 2.
communication, confiance, méfiance ; 3. religion ; 4. travail ; 5.
ancien, habitude, nouveau, progrès, tradition ; 6. éducation,
instruction ; 7. mode, publicité ; 8. fins, moyens ; 9. malade,
médecine.
XI. LA PATRIE : 1. autorité, chef, pouvoir, tyrannie, despotisme ;
2. guerre, guerrier, soldat ; 3. citoyen, nation, patrie ; 4. gloire,
héros, honneur ; 5. diplomatie ; 6.politique ; 7. monarchie ; 8.
démocratie ; 9. guerre civile, révolution.
XII. LE DROIT : 1. droit, force; 2. justice, injustice ; 3. lois ; 4.
morale, honnêteté, malhonnêteté ; 5. rites.
XIII. LA VIOLENCE : 1. violence, agression, crime ; 2.
plaisanterie, ironie, moquerie, faire de l'esprit ; 2. argent,
commerce, riche, pauvre, capitalisme ; 3. automobile ; 4.
alcool ; 5. tabac, drogues ; 6. pollution.
XIV. LA SÉMANTIQUE : 1. parole, conversation, éloquence,
discours ; 2. écriture, écrivain, style ; 3. sens des mots ; 4.
puissance, impuissance des mots ; 5. langue, langage ; 6. langue
française ; 7. silence ; 8. sophisme, tautologie.
XV. L'HISTOIRE : 1. L'histoire ; 2. la France & les Français ; 3.
Français & Anglais ; 4. l'Occident & l'Orient ; 5. dernières paroles.
XVI. LE VIVANT : 1. animal ; 2. évolution ; 3. vie ; 4. vivant ; 5.
exobiologie.
XVII. L'HARMONIE : 1. complexe, simple, compliqué ; 2. mesure,
démesure ; 3. le fonds et la forme ; 4. ordre, désordre,
organisation, hiérarchie, anarchie, holarchie ; 5. dynamique des
contraires ; 6. l'un et le multiple, la partie et le tout.
XVIII. LA SCIENCE : 1. science ; 2. scientifiques ; 3. matière
espace temps énergie, univers ; 4. lumière ; 5. mathématique ; 6.
théories, modèles
XIX. NATURE, CULTURE, SURNATURE : 1. être, essence,
existence ; 2. nature, culture, symbole ; 3. Dieu, athéisme,
transcendance, âme, absolu ; 4. déterminisme, hasard, nécessité,
libre arbitre ; 5. fins, finalité, finalisme.
16
PLAN - INDEX DES MOTS CLEFS
INDEX civilisation : X.1
absolu : XIX.3 colère : 11.5
action : V.1 commerce : X111.3
adulte : 1.5 communication : X.2
agressivité : XIII.1 complexe : XVII.1
alcool : XIII.5 compliment : VII.6
altruisme : VII.5 compliqué : XVII.1
âme : XIX.3 comportement : V.5
ambition : V.4 comprendre : 111.2
ami : VI.1 concept : 11.2
amour : VI, V1.2 conduite : V.5
amour-propre : VIII.4 confiance : X.2
anarchie : Xl. 7 connaissance : III
ancien : X.5 connaître : 111.4
anglais : XV. 3 connaître (se) : 111.5
angoisse : VIII.5 conscience : 11.2
animal : XVI.1 contraires : XVII.5
apparences : IV.5 conviction : IV.3
aptitude : V.2 corps : 1.1
argent : XIII.3 courage : VIII.5
arrivisme : VII.8 crime : XIII.1
art : VII.2 croyance : IV, IV.3
athéisme : XIX.3 culpabilité : IX.5
aumône : VII.6 culture : XIX .2
automatisme : 11.5 cynisme : IX.2
automobile : XII.4 décision : V.2
autorité : XI.1 découverte : 11.3
avoir: VII.1 démesure : XVII.2
beau : V11.2 démocratie : XI.8
besoin : V.3 déplaire : VII.8
bien : V11.3 dernières paroles : XV.5
bienfait : V11.6 désespoir : IX.1
bon : VII.3 désir : V.3
bonheur : VII.4 désordre : XVII.4
cadeau : VII.6 déterminisme : XIX.4
capitalisme : X111.3 Dieu : XIX.3
caractère : V.2 différence : 1X4
charité : V11.5 diplomatie : X1.5
cerveau : 11.2 discours : X.1
chef : XI.1 divorce : VI.3
chien : 1.12 dogme : IV.3
citoyen : XI.3 douleur : V11.7
civil : XI.2 drogue : XIII.5 ÉLOGE DU PESSIMISME
droit : XII.1 gratitude : VII.5
économie : XIII.3 guerre : XI.2
écriture : XIV.2 guerre civile : XI.9
éducation : X.6 guerrier : XI.2
égalité : IX.4 habitude : X.5
égoïsme : VII.5 haine : V1.1
éloge : V11.6 harmonie : XVII.5
éloquence : XIV.1 hasard : XIX.4
enfant : 1.4 héros : XI.3
ennemi : VI.2 histoire : XV.1
enthousiasme : V.3 homme : I, 1.2
homme supérieur : 1.7 éros : VI.3
erreur : IX.7 homme & femme : 1.3
essence : XIX.1 honnêteté : XII.4
espace : XVIII.3 honneur : XI.3
espèce humaine : 1.8 honte : VIII.3
humanité : 1.8 espoir : IX.1
esprit : 11.1 humilité : V111.3
esprit (faire de I') : XIII.2 hypocrisie : 11.3
esprit magique : 11.8 idée : 11.2
esthétique : V11.2 idée fixe : IV.3
état : XI.1 idéologie IV.3
ignorer : 111.4 être : V11.1 , XIX.1
évolution : XVI.2 imagination : 11.3
mots : XIV.4 existence : XIX.1
exobiologie : XVI.5 inaction : V.1
expérience : V.2 inconscient : 11.5
faits maudits : IV.4 indifférence : VI.1
faux : IX.7 individu : X.1
fierté : IXX.3 injustice : XII.2
finalité XIX.5 inné : 11.5
finalisme : XIX.5 instinct : 11.5
fin : X.8, XIX.5 insouciance : IX.1
flatterie : VII.6 instruction : X.6
foi : IV.3 intelligence : 11.4
folie : 11.9 intérêt : V.3
fond : XVII.3 intuition : 11.6
force : XII.1 invention : 11.3
forme : XVII.3 ironie : XIII.2
foule : X.1 jugement : 111.3
Français : XV. 2,3 justice : XII.2
France : XV.1 lâcheté : V111.5
génie : 1.7 langue, langage : XIV.5
gloire : X1.4 liberté : IX.5
18 PLAN - INDEX DES MOTS CLEFS
libre arbitre : XIX.4 pardon : VII.5
logique : 11.6 parole : XIV.1
loi : XII.3 paroles (dernières) : XV.5
louanges : VII.6 partie : XVII.6
lumière : XVIII.4 passion : 11.5
mal : VII, VII.3 patrie : XI.3
malade : X.9 pauvre : XIII.3
malheur V11.4 pensée : II, 11.2
malhonnêteté : XII.4 perception : 111.1
mariage : VI.2 pessimisme : IX.1
mathématique : XVI11.5 peur : V11.5
matière : XVIII.3 philosophie : IX.3
maxime : 111.6 pitié : VII.5
méchant : VII.3 plaire : VII.8
médecin : X.9 plaisanterie : XIII.2
méfiance : X.2 plaisir : VII.7
mensonge : IX.7 politique : XI.6
mesure : XVII.2 pollution : X111.6
militaire : XI.2 popularité : VII.8
mode : X.7 pouvoir : V.2
modèle : XVIII.6 pouvoir (le) : XI.1
modestie : VIII.3 pouvoir des mots : XIV.4
monarchie : XI.7 préjugé : IV.3
mort : 1.11 principe : 1X.1
morale : XII.4 progrès : X .5
moquerie : XIII.2 propagande : XI.8
moyens : X.8 psychisme : 11.2
multiple : XVII.6 publicité : X.7
mythe : IX.7 puissance des mots : XIV.4
nation : XI.3 pulsion : 11.5
nature : XIX.2 raison : 11.2
nécessité : XIX.4 raisonnement : 111.3
négation : IV.4 réel : IX.6
neuf, nouveau : X.5 réflexe : 11.5
occident : XV.4 réflexion : 11.6
ordre : XVII.4 rejet : IV.4
orgueil : VIlI.3 relation : X.2
opinion : IV.1 religion : X.3
opinion publique : IV.2 remords : 11.7
optimisme : VII.1 responsabilité : IX.5
organisation : XVII.4 révolution : XI.9
orient : XV.4 riche : XIII.3
outrage : VII .6 rire : 11.5
19 ÉLOGE DU PESSIMISME
rites : X11.5 témérité : V11.5
sagesse : IX.3 temps : XVIII.3
satisfaction : V.3 théorie : XVIII.6
satiété : V.3 tolérance : VII.5
savoir : 111.4 tout : XVII.6
science : XVIII.1 tradition : X.5
scientifique : XVIII.2 transcendance : XIX.3
sémantique : XIV. travail : X.4
sens : 11.2 truisme : XIV.7
sensation : 111.1 tyran : X.1
sens des mots : XIV.3 un : XVII.6
sentiments : VI11.1 univers : XVIII.3
silence : XIV.6 valeur : VIII.2
simple : XVII.1 vanité : VIII.3
société : X.1 vérité : IX.7
soldat : XI.2 vertu : VIll.2
sophisme : XIV.7 vice : VI11.2
souvenir : 11.7 vie : XVI.3
sommeil : 1.10 vie humaine : 1.9
sottise : IX.3 vieillesse : 1.6
style littéraire : XIV.2 violence : XIII.1
surnature : XIX vivant : XVI.4
symbole : XIX.2 volonté : V.2
tabac : XIII.5 vrai : IX.7
talent : 1.7
tautologie : XIV.7
20 L L'HOMME
I. L' HOMME
1. le corps humain ; 2. l'homme ; 3. l'homme et la femme ;
4. l'enfant ; 5. l'adulte ; 6. la vieillesse ; 7. le talent, l'homme
supérieur, le génie ; 8. l'humanité, l'espèce humaine ; 9. la vie
humaine ; 10. le sommeil ; 11. la mort ; 12. l'homme et le chien
1.1. LE CORPS HUMAIN
L'homme est intelligent parce qu'il a des Anaxagore
mains.
Aristote La main est l'instrument des instruments.
Gérard Bauer La voix est un second visage.
Alexis Carrel Nous n'observons ni âme ni corps, mais un
être composite, dont nous avons,
arbitrairement, scindé les activités en
physiologiques et mentales.
Alexis Carrel La main est un chef-d'œuvre, elle sent et elle
agit.
Cicéron Le visage est l'image de l'âme.
Le visage, poème asymétrique. Cicéron
Nietzsche Le soi, grande raison du corps.
Le visage est dans l'homme ce qu'il y a de plus Quinte-Curce
servile.
La barbe, masse sans vie, occupe la moitié du Arthur
Schopenhauer visage exprimant le côté moral. La pilosité est
ÉLOGE DU PESSIMISME
Schopenhauer bestiale. La barbe est un demi-masque. La
barbe, attribut sexuel, marque que l'on préfère
la masculinité à l'humanité.
Paul Valéry La peau est ce qu'il y a de plus profond dans
l'homme.
Léonard de Vinci Passé 40 ans, un homme est responsable de
son visage.
*.*
La porte de l'humain, c'est le visage.
Proverbe persan Un corps gras maigrit l'âme.
12. L'HOMME
Georges-Louis Réduits à une imitation servile, la plupart des
Leclerc comte hommes ne font que ce qu'ils voient faire, ne
de Buffon pensent que de mémoire et dans le même ordre
que les autres ont pensé ; les formules, les
méthodes, les métiers, remplissent toute la
capacité de leur entendement et les dispensent
de réfléchir assez pour créer.
Buffon L'homme n'est homme que parce qu'il a su se
réunir à l'homme.
Albert Camus L'homme m'apparaît parfois comme une
injustice en marche.
Alexis Carrel L'homme prime tout. L'homme, qui devrait être la mesure de tout,
reste un étranger dans un monde qu'il a créé.
Georges L'homme est le roi des animaux. On le dit
Courteline bouché et féroce, c'est de l'exagération. Il ne
montre de férocité qu'aux gens hors d'état de
se défendre, et il n'est point de question si
obscure qu'elle lui demeure impénétrable : la
simple menace d'un coup de pied ou d'un coup
de poing et il comprend à l'instant même.
22
L L'HOMME
Maurice Druon Maître des éléments, incapable de se
défendre contre soi-même.
Épicure A l'égard de toutes les autres choses il est
possible de se procurer la sécurité, mais, à
cause de la mort, nous les hommes habitons
tous une cité sans murailles.
Gustave Flaubert Mensonge pendant la journée et songe
pendant la nuit, voilà l'homme.
J. von Goethe Chaque homme est une foule.
Pierre-P. Grassé Seul l'homme ne reconnaît pas l'espèce.
Cari Jung L'homme gardera toujours sa queue de
saurien.
Lecomte du Nouy L'homme s'est surtout préoccupé de dominer
son univers. Il faudrait qu'il apprenne à se
dominer.
Montaigne Notre être est cimenté de qualités maladives ;
l'ambition, la jalousie, l'envie, la vengeance, la
superstition, le désespoir logent en nous d'une
si naturelle possession, et la cruauté, vice si
dénaturé, car au milieu de la compassion nous
sentons je ne sais quelle aigre-douce pointe de
volupté maligne à voir souffrir autrui ;
desquelles qualités qui ôterait les semences
en l'homme détruirait les fondamentales
conditions de notre vie.
Henri de L'homme est dominé par les événements
Montherlant comme la girouette par les vents. Quand on voit ce que sont les hommes,
comme c'est bien d'être vaincu.
Blaise Pascal L'homme est à lui-même le plus prodigieux
objet de la nature ; car il ne peut concevoir ce
que c'est que corps, et encore moins ce qu'est
23 ÉLOGE DU PESSIMISME
esprit, et moins qu'une chose comme un corps
peut être uni avec un esprit.
Que le coeur de l'homme est creux et plein Pascal
d'ordure.
Pascal L'homme passe infiniment l'homme.
Ivan Pavlof L'homme, le plus élevé des systèmes
autorégulateurs.
Protagoras L'homme est la mesure de toutes choses,
c'est par rapport à lui qu'elles sont ou ne sont
pas.
Schiller L'homme n'est pleinement homme que
lorsqu'il joue.
Schopenhauer L'homme comme l'univers est à prédominance
d'hydrogène.
Schopenhauer Chez la plupart des hommes ce qui est en
repos est engourdi, ce qui est en mouvement
est enragé.
Sophocle L'univers est empli de prodiges, mais il n'est rien
de plus prodigieux que l'homme.
Paul Valéry La grande affaire de l'homme est de faire que
ce qui est ne soit pas et que ce qui n'est pas
soit.
Paul Valéry L'homme est un animal enfermé à l'extérieur
de sa cage.
L'homme, insultant l'âne, l'oie, la pie, cherche Paul Valéry
en vain des modèles animaux aux
comportements dont il a l'exclusivité : la
sottise, la démesure, la folie, qu'il nomme bête,
bêtise, sauvagerie, bestialité.
Villiers l'Isle-Adam L'homme se mesure à ce qu'il admire.
24
I. L'HOMME
Voltaire Les hommes sont comme les animaux : les gros
mangent les petits, les petits piquent les gros.
Proverbe arabe La demeure de l'homme est l'horizon.
1.3. L'HOMME ET LA FEMME
Chez la femme l'instinct social est assez fort Marcel Aymé
pour imprimer une direction à l'instinct de
reproduction.
Honoré de Balzac Toute femme a sa fortune entre ses jambes.
Honoré de Balzac Le sort d'un ménage dépend de la première
nuit.
Georges Bataille Le mari est supérieur à la femme, s'il la
supporte. Le mari est inférieur à la femme, s'il
se croit supérieur à elle.
S. de Chamfort La vertu des femmes tient souvent de la
maladresse des hommes.
Paul Claudel Fausseté de femmes ! Dis quand c'est que tu
penses une chose que tu ne nous dises
d'abord le contraire,
L'Écclésiaste La femme est plus amère que la mort.
Le meilleur bien de l'homme est d'être en Euripide
communion avec sa femme.
Apunov av5pt KTTUICt auintaOrlç yovi.
Une femme sans poitrine, c'est un lit sans Anatole France
oreiller.
Victor Hugo L'homme a reçu de la nature une clef avec
laquelle il remonte la femme toutes les 24
heures.
25
ÉLOGE DU PESSIMISME
Victor Hugo Avec une haine de mal marié.
Henri Laborit Si Mme Thatcher ne met pas de mini-jupes,
c'est parce qu'on lui verrait les couilles.
Molière La femme est en effet le potage de l'homme.
Montaigne Un bon mariage serait celui d'une femme
aveugle avec un mari sourd.
Montherlant Mâle au possible, avec des nerfs de femme et
des idées d'enfant.
Nietzsche Dans la vengeance et en amour la femme est
plus barbare que l'homme.
André Prévost Un célibataire est un homme qui a réussi à ne
pas trouver une femme.
Marcel Proust Laissons les jolies femmes aux hommes sans
imagination.
Jules Renard La femme est un roseau dépensant.
la Rochefoucauld Il est peu d'honnêtes femmes qui ne soient
lasses de leur métier.
Jean Rostand Le désir des autres, posé sur elle, la souille, et
leur inattention la blesse.
Charles-Maurice Les femmes pardonnent parfois à celui qui
de Talleyrand brusque l'occasion, jamais à celui qui la
manque.
Térence Elles dédaignent qui les aime et aiment qui les
dédaigne.
G. Tordjman Présentez-moi un couple sans problème. Je
vous le soignerai.
Voltaire Les femmes ressemblent aux girouettes, elles
se fixent quand elles se rouillent.
26
I. L'HOMME
Proverbe chinois La femme infidèle a des remords, la femme
fidèle a des regrets.
Proverbe français Prude femme ne crie pute chambrière.
Proverbe français C'est trop belle chose quand l'homme et la
femme s'entr'aiment.
Proverbe japonais Le miroir est l'âme de la femme comme le
sabre est l'âme du guerrier.
Proverbe japonais La langue des femmes est leur épée et elles
ne la laissent pas rouiller.
1.4. L'ENFANT
Jorge Luis Borgès Avec le sérieux d'un enfant qui s'amuse.
Jean de la Bruyère Les enfants ne veulent point souffrir de mal et
aiment à en faire : ils sont déjà des hommes.
Jean de la Bruyère Les enfants n'ont ni passé ni avenir, et ce qui
ne nous arrive guère, ils jouissent du présent.
Louis-Fd Céline Après huit ans, ils deviennent aussi vaches que
nous, aussi tordus, aussi pourris.
Sigmund Freud Le contraste attristant entre l'intelligence
rayonnante d'un enfant bien portant et la
faiblesse mentale d'un adulte moyen.
Jean Genet Vivre c'est survivre à un enfant mort.
Khalil Gibran Vos enfants ne sont pas vos enfants. Ils sont les
fils et les filles de l'appel de la vie à elle-même. Ils
viennent à travers vous mais non de vous. Et, bien
qu'ils soient à vous, ils ne vous appartiennent pas.
Vous pouvez leur donner votre amour mais non
pas vos pensées. Car ils ont leurs propres
pensées, vous pouvez accueillir leurs corps, mais
27 ÉLOGE DU PESSIMISME
pas leurs âmes. Car ils habitent la maison de
demain que vous ne pouvez visiter même dans
vos rêves. Vous pouvez vous efforcer d'être
comme eux, mais ne tentez pas de les faire
comme vous. Car la vie ne ne s'attarde avec hier.
Goethe Les enfants ne tiennent pas ce qu'ils
promettent.
Sacha Guitry J'aime les enfants, surtout quand ils pleurent
parce qu'on les emmène.
Victor Hugo J'étais enfant, j'étais petit, j'étais cruel.
Mme de Maintenon Rien n'est moins raisonnable que de vouloir
que les enfants le soient.
Montaigne Les jeux des enfants ne sont pas des jeux.
JJ. Rousseau L'enfance est le sommeil de la raison.
George B. Shaw On appelle cercle de famille un endroit où
l'enfant est encerclé.
Wordsworth L'enfant est le père de l'homme.
mite
Yourcenar L'adolescence est une période d'inadaptation
à l'ordre naturel des choses.
1.5. L'ADULTE
Jean Anouilh Un homme doit être son propre père.
Maurice Druon On n'est jamais complètement un adulte
pour soi-même.
Jean Rostand Être adulte, c'est être seul.
Oscar Wilde Les enfants commencent par aimer leurs
parents ; devenus grands, ils les jugent ;
parfois ils leur pardonnent.
28
I. L'HOMME
16. LA VIEILLESSE
Honoré de Balzac Le parler d'un vieillard est, dans l'oreille des
jeunes gens, ce que le parler des jeunes gens
est dans l'oreille des vieillards, un bruit dont le
sens échappe.
Charles de Gaulle La vieillesse est un naufrage.
Alphonse Karr Ne pas honorer la vieillesse, c'est démolir le
matin la maison où l'on doit dormir le soir.
André Malraux Il ne faut pas neuf mois, il faut soixante ans
pour faire un homme.
Paul Morand L'avenir de la jeunesse, c'est la vieillesse.
la Rochefoucauld Peu de gens savent être vieux.
Nous avons notre âge, mais nos cellules ont
3,8 milliards d'années.
17. LE TALENT, L'HOMME SUPÉRIEUR, LE GÉNIE
Louis Aragon Le propre du génie est de fournir des idées
aux crétins.
Buffon Le génie n'est qu'une plus grande aptitude à
la patience.
Émile Cioran Il avait du talent. Plus personne ne s'en occupe.
Il est oublié. Ce n'est que justice, il n'a pas su
prendre ses précautions pour être mal compris.
Albert Einstein Le génie conduit à la solitude.
Émile Faguet La misère des hommes supérieurs.
29
ÉLOGE DU PESSIMISME
L'homme supérieur, avide de responsabilités. Ferdinand Foch
Anatole France Toute une nation réside en quelques
personnes qui pensent avec plus de force et de
justesse que les autres.
Élie Fréron Quand un vrai génie paraît, on le distingue à
Édouard Pailleron cette marque : tous les sots se lèvent contre lui.
Charles de Gaulle L'homme d'action ne se conçoit guère sans une
forte dose d'égcifsme, d'orgueil, de dureté, de ruse.
Hérault de L'esprit voit les ressemblances ; le jugement et
Séchelles le génie voient les différences.
Se faire pardonner son mérite par la simplicité Hérault de
Séchelles de ses manières.
Il y a deux catégories d'êtres, ceux qui absorbent, Hubert Lyautey
les parasites, ceux qui rayonnent, l'élite.
Charles Maurras Les véritables seigneurs sont les hommes qui
dans le métier où le destin les a placés
distinguent le bien général du bien particulier.
Ce n'est pas le peuple qui compte mais les
seigneurs. Quand un peuple a cessé de
comprendre cela, il meurt.
Charles Maurras La supériorité est haïe et redoutée.
Napoléon Les hommes supérieurs voient d'en haut et
dès lors sont au-dessus des partis.
Napoléon L'homme supérieur est impassible de nature.
L'homme supérieur n'est sur le chemin de
personne.
Napoléon Les hommes de génie sont des météores
destinés à brûler pour éclairer leur siècle.
Nietzsche Je vous enseigne le surhumain. L'homme est
quelque chose qui doit être dépassé. Ce n'est
pas l'humanité mais le surhumain qui est le but.
30
L L'HOMME
Nietzsche Tout esprit profond avance masqué.
Nietzsche Le génie consiste à voir quelque chose qui ne
porte pas encore de nom quoique tout le
monde l'ait sous les yeux.
la Rochefoucauld Ce n'est pas assez que d'avoir de grandes
qualités, il faut en avoir l'économie. On ne doit pas juger un homme par ses grandes
qualités mais par l'usage qu'il en sait faire.
Arthur Cachez soigneusement votre supériorité de
Schopenhauer crainte de vous faire des ennemis. La solitude est le lot des esprits supérieurs.
Wilhelm Steckel La névrose est un essai dont un homme de
génie est la réussite.
Stendhal Il est petit de passer sa vie à dire comment les
autres ont été grands.
Paul-Jean Toulet On n'est pas tombé d'accord encore si le
génie est la perfection de ce qui va mourir ou
la singularité de ce qui va naître.
Paul Valéry Les hommes de génie servent à tout mettre
au mains des imbéciles.
Vauvenargues On ne peut contrefaire le génie.
Oscar Wilde Le public est prodigieusement tolérant, il
pardonne tout sauf le génie.
L8. L'HUMANITÉ, L'ESPÈCE HUMAINE
Camille Une grande loi paléontologique nous apprend
Arambourg que l'excès de spécialisation - en l'occurrence
chez l'homme la spécialisation cérébrale -
31

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.