//img.uscri.be/pth/6718be5338fe8ac3459b75229ed1c0c8afbed648
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Epine dans le coeur

De
160 pages
Victime d'un malaise au cours d'une compétition sportive,Eva sombre dans un désespoir tel qu'elle veut renoncer à la vie, puisqu'on lui a annoncé qu'elle souffre, elle aussi, de la même affection que sa mère. Sarah, qui entend soutenir sa fille jusqu'au bout, en dépit de quelques soucis financiers qui la minent, se bat sur tous les fronts.Et alors que l'ordre semble revenir pour la mère et sa fille, vient ce jour ou tout ou presque bascule...Š
Voir plus Voir moins
      
 
 
Une épine dans le cur
Déjà parus
FEMMES ET SAVOIRS Collection dirigée par Alice Delphine TANG  La collection « Femmes et savoirs » intègre tous les ouvrages qui contiennent des savoirs diffusés par les femmes, des savoirs diffusés pour les femmes et des savoirs diffusés sur les femmes. Dans ces rubriques se retrouvent aussi bien les uvres de fiction (roman, nouvelle, poésie, théâtre, épopée, conte, etc.) que les essais littéraires, philosophiques, ethnologiques, anthropologiques, sociologiques et mythologiques. La collection « Femmes et savoirs » est un espace scientifique dont le but est de donner une grande lisibilité des écrits réalisés par les femmes ou portant sur les femmes.   Olivier G. H. NGAH, Il y a un soir en 1973 Théâtre , 2012. Arie Serge EMOSSI de BEGNI, Tribulations. Nouvelles , 2012. Arie Serge EMOSSI de BEGNI, Ma plus belle lettre est pour vous. Roman épistolaire , 2012. Jean-Claude FOUTH, Femme émancipée , 2012. Paul Emmanuel BASSAMA OUM, Le retour à la vie du prisonnier , 2012. Marie-Rose ABOMO-MAURIN, Lécriture du politique dans le roman camerounais , 2012. A. FAHA TALENG et Paule S. NANFAH, Lhydre dans le verger. Poèmes , 2012. Marie Françoise ROSEL NGO BANEG, Méandres. Roman , 2011. Marie-Rose ABOMO-MAURIN et Alice Delphine TANG, LA-Fric  de Jacques Fame Ndongo et la rénovation de lesthétique romanesque , 2011. Eustache OMGBA AHANDA, Soupirs de lâme. Poésie , 2011. Jean-Paul ADA BEKOA, Misères publiques, Poésie , 2011. Sylvie Marie Berthe ONDOA NDO, La réécriture de l'histoire dans les romans de Romain Gary et d'André Malraux , 2010.   
 
 
  
 
Olivier G. H. Ngah        Une épine dans le cur
Roman  
  
                       
 
                              
 
© LHarmattan, 2012 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-296-96509-6 EAN : 9782296965096  
                A Toute ma famille, à Marie Biloa, cur dune mère, Hélène Medoua et Joseph E. Mbah, à qui soffre le bonheur
  
         Je remercie tous les personnages de ce livre dêtre venus à moi avec leur vie, leurs cris, leurs peines...  OLIVIER G. H. NGAH, auteur.
  
 
 
PARTIE I   Létrange homme nétait pas là pour prendre du bon temps. Il avait plus important à faire quà attendre, profiter notamment de chaque instant de sa vie. Il allait et venait nerveusement, lair impatient ; plus vite on laurait reçu, plus vite il serait de retour auprès de sa famille, pensait-il. Il ne tenait pas particulièrement à sattarder dans ce petit espace ennuyeux sans prétention. Finalement, au bout dun moment, il revint sasseoir plus tranquille sans se soucier de savoir qui était autour de lui. - Excusez-moi monsieur ? Cétait une jeune femme à lallure un peu frêle qui venait de sasseoir à côté de lui. Elle le regarda dun air presque enjoué et lui, levant à peine le regard vers elle, demanda avec un air tout aussi surpris. - Est-ce à moi que vous parlez mademoiselle ? - Sûr que cest à vous ! Jaimerais bien que vous mindiquiez quelle heure il est ! Lhomme sourit puis, baissant son regard, frotta légèrement le cadrant de sa vieille montre Rolex. - Il est presque dix heures et un quart ! répondit-il. Puis,   il reprit aussitôt son air songeur. - Pensez-vous que nous aurions encore à attendre longtemps ? - Hum ! Je nen sais trop rien, cela dépendra certainement du temps que mettra leur fameuse réunion du staff !
9
 
Sans vraiment sattarder sur les mots, lhomme jeta de nouveau son regard sur sa montre, ensuite, dans le vague. - Euh !Vous me semblez bien contrarié tout dun coup, peut-être êtes-vous incommodé par cette attente ! Enfin, je me demande ! - Ça se voit donc tant que ça ! Cest dire que de plus en plus jai du mal à calfeutrer les problèmes pratiques de mon existence..., murmura-t-il, ayant pris soin de lui faire un grand sourire en coin.  Je ne sais pas pourquoi, mais les bonnes actions -tombent souvent à bon escient. Avez-vous remarqué cela à propos ? - Jignore de quoi vous parlez, jeune demoiselle ! dit lhomme, un peu étonné dêtre malgré lui en train davoir une conversation avec une parfaite inconnue. - Eh bien, quand je vous ai vu entrer il y a une demi-heure environ, je me suis rappelé quil y a une semaine, vous aviez fait irruption dans le bureau du Dr Dickos alors que je le consultais.  Sans même vous préoccuper de qui était autour de vous, vous lui aviez passé une grande enveloppe marron. Il vous avait alors prié de bien vouloir patienter dans le hall dattente, mais avant cela, il avait jeté un coup dil dans un des clichés contenus dans lenveloppe puis, il avait laissé échapper : « Ce nest pas très bon ça ! ». Il se mordit aussitôt la langue en se rendant compte quil venait de parler tout haut. En un laps de temps, tout votre visage sétait défait. Vous aviez les yeux pleins de larmes - Eh bien ! Pour autant que je sache, je ne pleure plus pour rien depuis bien longtemps, mais puisque vous le dites
10