Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Et ceux qui vont sur la mer

De
146 pages
Julius a disparu. On est sans nouvelles. Dans le grand salon blanc, les siens sont rassemblés... Longue distance, suite. Plus il croyait s'approcher, plus l'horizon reculait. Au fil de ses successifs dédoublements. Qui finirent par s'emparer de l'approche même. Il lui restait, dès lors, à disparaître. Ce qu'il fit, leur laissant le texte à scander, à hautes voix.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Dominique Ottavi
Et ceux qui vont sur la mer...
Polyphonie romanesque
Les impliqués É d i t e u r
Et ceux qui vont sur la mer…
Les Impliqués Éditeur Structure éditoriale récente fondée par L’Harmattan, Les Impliqués Éditeur a pour ambition de proposer au public des ouvrages de tous horizons, essentiellement dans les domaines des sciences humaines et de la création littéraire. Déjà parus
Balthi (Sabine)Courbet, frère artiste, essai, 2017. Aguénounon (Arnaud Éric),La soif du pouvoir. Regard éthique sur des manoeuvres politiques au Bénin,2017. Auxiètre (Jean-Michel),En Islande sur la route duPourquoi-Pas ?,évocation d’un drame de la mer et de la science,2017. Kouadio (Awouh Firmin),La délivrance par la parole de Dieu,2017. Le Piouff (Magali),L’Imaginaire jusqu’au ciel,poésie, 2017. Hazebrouck (Luc),Villes de nuit,nouvelles, 2017. Magunda Masiste (Stéphane),Cri de cœur et larmes intérieures, poèmes, 2017. Bokobza (René),La philosophie du hasard ou la rétroaction cognitive, essai, 2017. Dejean (Christine),Le management, ça se vit passionnément, essai, 2017. Juan (Colette),Algérie : quand souffle le vent de l’Histoire, roman, 2017.
Ces dix derniers titres de ce secteur sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site : www.lesimpliques.fr
Dominique OTTAVIET CEUX QUI VONTSUR LA MER
Polyphonie romanesque
Les impliqués Éditeur
Du même auteur : Eléphants.Colonna Editions. San Benedetto. 2016. Illustrations de Laure Renaud. Ce que tu donnes…inTarra d’Accolta.Editions A Fior di Carta. Barrettali. 2015 Les jours heureux inGuetter l’aurore,Editions La Passe du Vent. Vénissieux, 2014. Pas l’Amour,Editions L’Harmattan, Paris, 2012. Il est minuit et je vous entends, avec Christiane Beloeil, Editions Amapola, Ajaccio, 2011. A Nanna di Leia in Ce qu’ Île dit.Bacchanalesn° 46. Maison de la Poésie Rhône-Alpes. 2010 Contre-allée du Conte,Christiane Beloeil, Editions avec Amapola, Ajaccio, 2007. D’une île, l’autre,avec IleEniger, Editions Amapola, Ajaccio, 2007. Îlot des Serruriers,Illustrations : Edmond Baudouin. Amapola, Ajaccio, 1999.Longue Distance,Illustrations: Ramon Alejandro, Renato Editions, Nice, 1990. Amapola. Où serons-nous à la Sainte Emma?, Illustrations : Ronald Wigman, Editions Arcane 21, Sauve. (épuisé), 1985. Julius, Dessins et interventions plastiques de François Martin. Editions Coprah, Montpellier. (épuisé), 1975. Expérience homotextuelle,avec Pascal Letellier et un dessin du même. Editions Coprah, Montpellier. (épuisé), 1973. Apocrys,P. J. Oswald, Paris. (épuisé), 1971. Restonica,Gravure Philippe Guillemet. Éditions Syndicales, Limeray 1968. (épuisé), Editions O, Montpellier, 1971 (épuisé). © Les impliqués Éditeur, 2017 21 bis, rue des écoles, 75005 Paris www.lesimpliques.fr contact@lesimpliques.fr ISBN : 978-2-343-10789-9 EAN : 9782343107899
« Il y a les vivants, il y a les morts, et ceux qui vont sur la mer… » (Anacharsis, Aristote, Platon…)
« La nuit. Bleu-marine. Belle lumière diffuse, artificielle, comme sur le plateau de tournage d’un western, fin des années 50. Qu’ils soient assis, vautrés ou debout, tous sont quasiment immobiles, muets en tout cas, profondément absorbés dans leurs pensées. Devant un haut poêle de fonte, tuyaux de guingois, en équilibre sur une chaise à ressorts, une guitare américaine aux fines incrustations de nacre brille de tous ses feux sans doute à cause de la lune, qui est pleine. Le jour ne tardera plus. Et c’est une sorte de paix concentrée qui règne, comme si aucun d’entre eux n’avait conscience du temps qui passe, et d’ailleurs il ne passe pas : c’est un instantané, un moment de vie figé dans son éternité, tel un souvenir revisité en sommeil ou sous l’emprise d’un stupéfiant. Eux ce sont tous des voyageurs, qui attendent : un train, un bateau, un amour, une prière, ou le jour simplement. Dépareillés, ils sont là, disparates, dans la maison de bois. S’agit-il du wagon de queue du transsibérien ? Roule-t-il ? De la remise à foin d’un ranch mexicain ? De la cantine d’un plateau de cinéma où ils se sont laissés enfermer par des machinistes trop pressés ?... -Ils paraissent s’ignorer mais on sent bien qu’ils ont déjà vécu ensemble une infinité de relations peu communes. JULIUS L’adolescent bouffi pointe encore sous la belle gueule mi-aventurier, mi-franciscain défroqué. Moue dédaigneuse, il mâchouille son cigare éteint, les pieds sur le dossier d’une chaise bancale. On sent une profonde lassitude, sans amertume, rien que la fatigue
9
Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin