Exoplanètes extraterrestres, la grande aventure ?

De
Publié par

En prévision de l'extinction du système solaire et en perspective de l’an 20 000, l’Humanité lance un projet d'exploration d'une exoplanète, en vue d'une installation future. Assez vite, il apparaît que l'ampleur des innovations scientifiques nécessaires, le coût inouï d'un tel projet, les sacrifices colossaux de toute l'humanité sur une période d'une durée astronomique, au minimum entre 50 et 100000 ans, représentent des obstacles difficilement surmontables. Mais le projet n'est pas abandonné pour autant. Et alors que plus personne n'y croyait tant les recherches avaient été importantes dans le passé, plusieurs messages, très précis et d'origines différentes, en provenance d'extraterrestres sont détectés et interprétés : ils veulent que nous leur donnions tout notre patrimoine musical et artistique, qu'ils connaissent depuis longtemps, pour certains en échange de la mise  à disposition d'une exoplanète habitable, et pour d'autres la garantie de diffuser notre patrimoine dans tout l'univers, mais sans nous. Les uns et les autres nous demandent une réponse unique et urgente, qu'ils ne recevront pas avant 20 000 ans ou plus, pour la mettre en exécution ultérieurement lors d'un unique passage proche du système solaire. Aucun dialogue n'étant possible, voilà l'humanité confrontée à la plus difficile décision de son histoire. Que décidera-t-elle ?
Publié le : mardi 1 mars 2016
Lecture(s) : 3
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9791026204282
Nombre de pages : non-communiqué
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

Christian Blondeel

Exoplanètes

extraterrestres, la

grande

aventure ?

 


 

© Christian Blondeel, 2016

ISBN numérique : 979-10-262-0428-2

Image

Courriel : contact@librinova.com

Internet : www.librinova.com


 

Le Code de la propriété intellectuelle interdit les copies ou reproductions destinées à une utilisation collective. Toute représentation ou reproduction intégrale ou partielle faite par quelque procédé que ce soit, sans le consentement de l’auteur ou de ses ayants cause, est illicite et constitue une contrefaçon sanctionnée par les articles L335-2 et suivants du Code de la propriété intellectuelle.

 

Le discours de YU-PI Président de l’Assemblée des Elus du Monde

 

Le 20ème millénaire de l’humanité se profilait quand le Président de l’Assemblée de l’Humanité prononça son célèbre discours à l'occasion de la nouvelle année 18800, après J C.

 

Le 31 décembre 18799 au soir, John Yu-Pi s’adressa en ces termes à l’humanité toute entière :

« A la demande de notre Assemblée des Elus du Monde, je m’adresse aujourd’hui solennellement à l’humanité toute entière, aux habitants de la terre, à ceux de la lune, à l’immense colonie martienne, à toutes celles et tous ceux qui assument sans fin les transports planétaires, qui vivent en permanence dans les stations orbitales et planétaires, pour demander à l’humanité de s’engager enfin résolument vers la conquête de nouveaux espaces planétaires. L'extinction du soleil et du système solaire est encore lointaine mais elle est inéluctable et dans quelques centaines de millions d’années, le lent réchauffement des planètes marquera le commencement du déclin de notre système solaire, des planètes et de la vie sur Terre. Nous le savons depuis longtemps et cependant nous n’avons toujours pas décidé de regarder ce problème en face, parce que c'est le plus difficile de tous les temps.

 

Continuer dans cette voie et ne rien faire reviendrait à accepter notre disparition progressive, si lente et douce à l’échelle des temps planétaires qu'aucune génération ne s'en rendrait d'ailleurs compte. Mais ceci ferait injure à nos prédécesseurs et aux grandes et extraordinaires réussites de l’humanité, pour lesquelles ils ont tant donné et se sont parfois sacrifiés.

 

Pendant des millénaires, les humains se sont entre tués, in extremis ils ont renoncé à la folie nucléaire, depuis plus de 10 000 ans ils ont réparé les désastres écologiques du début de l’ère industrielle de l’humanité, luttant contre l’effet de serre si dévastateur en parvenant à refroidir la terre ; ils ont su cultiver les déserts produire de la nourriture en abondance pour une population aujourd'hui stable, ils ont éradiqué la misère et la pauvreté en donnant à toute l’humanité de superbes conditions de vie, avec des villes et des villages où il fait bon vivre pour tous, y compris sur Mars où l’esprit pionnier continue à ouvrir de nouvelles destinées pour l’humanité, ils ont mis fin aux inégalités sociales….

 

Les grandes épidémies ont disparu, tous les vaccins ont été découverts, les virus les plus dangereux sont contrôlés et l’espérance de vie de tous a été portée à 150 ans. Depuis longtemps, les savants, les scientifiques et les ingénieurs ont maîtrisé les techniques de fusion nucléaire, produisant une énergie infinie et sans limite et sans risque.

 

Et après des siècles de dialogue, d’écoute, de bonne volonté, l’humanité a surmonté ses divisions religieuses, dans un vaste mouvement de respect, de tolérance et de fraternité universelle et de spiritualité humaine.

 

Depuis plusieurs milliers d’années, nous continuons notre développement dans tout le système solaire et un jour encore lointain la population martienne égalera peut être celle de la terre quand nous serons parvenus à tirer profit des riches satellites de Jupiter et de Saturne! Nous sommes maintenant si durablement établis sur Mars que la majorité de ses habitants ne reviendront plus sur Terre et ne connaîtrons jamais leur mère la Terre !. Combien d’entre vous habitants de Mars ne verront jamais la terre des origines et encore moins les pyramides des pharaons égyptiens qui rêvaient d’éternité !

 

Aujourd’hui et après des siècles d’effort et de recherche, de courage, de bonne volonté, nous sommes organisés politiquement et pacifiquement au sein d’un seul et même territoire et d’un seul et même pays : les planètes habitables du système solaire – la Terre, la Lune et Mars- sont aujourd’hui notre patrie, la patrie d’une humanité entreprenante, courageuse, solidaire et fraternelle.

 

Plus de misère, plus de révolte, plus de conflit et surtout des espaces de dialogue de tous avec tous, partout et à tous les niveaux nous disposons des échelons de décision collective avec un système informatique de gestion de la vie politique le plus poussé qui soit. Fini les dictatures ! La démocratie inventée jadis par la Grèce antique au 5iéme siècle avant JC est vivante partout ! En tout lieu l’état de droit a remplacé les rapports de force de toute nature, l’homme et la femme n’ont jamais été aussi égaux.

 

Toutes et tous avons accès à tous les savoirs nécessaires et utiles, l’ignorance a disparu du monde !

Le monde des pacifiques tant espéré dans la Bible est devenu une réalité.

Mais l’humanité doit encore aller de l’avant, notre histoire ne doit pas s’arrêter.

 

Dans deux siècles le 20 millénaire de l’humanité s’achèvera et à cette occasion, l’Assemblée Universelle de tous les habitants du système solaire propose que nous nous engagions résolument, dès le début du 30 millénaire, à rechercher les voies pour continuer pacifiquement notre longue histoire hors du système solaire, sur l’une ou plusieurs des exoplanètes existant dans les multiples systèmes solaires de notre galaxie, la Voie Lactée (VL), là où la vie sera possible. Les autres galaxies étant situées à des distances qui resteront pour toujours infranchissables et les voyages extra galactiques étant à tout jamais totalement inenvisageables, nous n'avons comme seul horizon que la Voie Lactée; pour le reste il faudra que nous nous contentions de notre imagination et de l’abondante science fiction !

 

Mais la Voie Lactée n’est pas un univers aux dimensions restreintes ! Nous savons tous qu 'elle est immense, que les distances y sont inouies et en fait nous la connaissons très peu, même si chaque année nous parvenons à en savoir un peu plus sur les planètes qui gravitent autour de ses milliards d’ étoiles, les fameuses exoplanètes dont il semblerait que plusieurs puissent être habitables. L’idée d’envisager de migrer vers ces nouveaux mondes est une perspective qui nous a toujours fait peur et à juste titre: ces exoplanètes a priori habitables sont si loin et, en dépit de la puissance de nos télescopes, nous ne savons finalement d’elles que peu de choses certaines, hormis la présence d’une atmosphère favorable au développement de la vie biologique, pour le reste on se perd dans les hypothèses et dans ces mondes lointains tout est possible, la vie comme le néant.

 

Les distances gigantesques de plusieurs années lumière qui nous en séparent, nos connaissances encore très limitées des conditions de vie possibles sur ces autres planètes nécessiteront, pour réaliser un tel projet, de relever des défis inouïs, dans tous les domaines : scientifique, technique, spatial, astronomique, biologique, agronomique, psychologique, médical etc.. Les efforts à consentir seront supérieurs à tous ceux que l’humanité a réalisés au cours de son histoire. Mais les défis les plus importants ne seront peut être pas d’ordre technique, mais humains au sens le plus fort du mot, avec des choix déchirants car l’humanité sera appelée à se séparer pour toujours ; ceux qui partiront, qu’ils réussissent ou non à s’installer ailleurs, ne reviendrons plus jamais sur Terre, les descendants de ceux qui partirons et de ceux qu resteront, de toute éternité, ne se connaîtrons plus jamais :la sortie du système solaire sera un point de non retour pour celles et ceux qui partiront, mais aussi pour l’humanité.

 

Une telle décision, si nous la prenons, sera la plus importante de toute l’histoire de l’humanité d’hier et de demain. Faut-il et devons nous nous engager dans cette voie ? Sommes-nous prêts à accepter la création d’une nouvelle humanité, sommes-nous prêts à engager quelques-uns d’entre nous dans une aventure dont nous ne connaîtrons jamais rien ? Il y a 17 000 ans, nos ancêtres ont découvert l’Amérique, mais ils en sont revenus, et l’année suivante, ils y retournaient ! Mais après plusieurs dizaines, peut être centaines de milliers d’années de voyage, celles et ceux qui auront fait le choix, et leurs descendants, ne pourront ni faire demi-tour, ni revenir et toute communication sera devenue sans intérêt compte tenu des délais de communication de plusieurs millions d’années!

 

Pouvons-nous mais bien plus encore devons-nous faire ce choix ?

 

La grande Assemblée des Elus a considéré qu’un jour ou l’autre l’humanité serait amenée à se poser cette question et que les conditions actuelles de vie et l’état des progrès scientifiques et techniques permettent déjà d’y réfléchir très sérieusement.

 

Mais avant de décider quoique ce soit sur un sujet aussi majeur, fidèle à sa grande tradition démocratique, l’Assemblée des Elus du Monde ( l’AEM) a décidé de consulter l’humanité entière.

Elle m’a demandé pour cela de lancer une étude scientifique et technique d’ampleur sur la faisabilité d’un tel projet dont les conclusions permettront d’organiser une consultation et une réflexion globale de toute l’humanité dans un esprit de très large concertation avec tous les acteurs : scientifiques, philosophes, religieux, responsables industriels et du monde économique, artistes, représentants des colonies lunaires et martiennes etc.

 

Vous avez compris que les enjeux des décisions que nous aurons à prendre au terme de toutes nos études et des concertations sont terrifiants, n’ayons pas peur des mots, car soit nous déciderons de donner un avenir à l’humanité au-delà de la disparition du système solaire, en tentant de survivre dans de nouveaux mondes, soit nous acceptons, ou plutôt nous nous résignons à nous éteindre progressivement au rythme de la disparition du soleil.

 

Tout le monde doit s'exprimer, donner son point de vue, toutes les opinions seront examinées, débattues; pour cela nous prendrons tout le temps nécessaire, une bonne dizaine d’années et avant de nous engager nous allons aussi procéder aux premières études de faisabilité,.

 

L’importance de cette phase d’étude et de concertation est telle que j’ai décidé de la confier aux plus grandes personnalités et aux plus sages d’entre nous et j'ai choisi en tout premier Albert Yo Yo, connu pour ses grandes découvertes en physique nucléaire et en astrophysique, pour son immense culture scientifique et mathématique, mais tout autant pour sa prudence et sa perspicacité et son souci de toujours vouloir mettre les sciences au service du bonheur de l’humanité; il sera chargé de nous dire si nous serons un jour en mesure de nous affranchir des distances et du temps. Esprit le plus éminent de l’humanité depuis Pascal et Einstein, il sera l’homme clef du projet décidé par l’AEM et il associera à ses travaux la communauté religieuse et philosophique, sans oublier les industriels.

 

L’avis des experts

 

Les avis des scientifiques

Au retour de l’un de ses longs voyages au cœur de la Sibérie, immense continent entièrement protégé depuis près de 10 000 ans, Albert Yo Yo, pris connaissance avec stupéfaction du courrier suivant du Président Yu Pi (Albert Yo Yo était le Président de la prestigieuse université de physique d’Irkoutsk sur les rives du lac Baïkal).

 

« Très cher Albert Yo Yo, en raison de votre grande sagesse, de vos connaissances astronomiques considérables, de vos compétences scientifiques exceptionnelles , de votre sens du dialogue et de l’écoute, je vous demande de réunir autour de vous les plus grands scientifiques, médecins, psychologues, agronomes, physiciens, médecins, biologistes etc… et de recueillir leurs avis sur la faisabilité d’un projet d’implantation par l’humanité sur une exoplanéte d’un, ou de plusieurs autres système solaire, comme je viens de l’annoncer dans mon discours à l’humanité que je joins à ma lettre.

Je vous laisse dix ans pour cela et vous demande de me rendre compte chaque année de l’état de vos travaux. »

John Yu Pi, Président de l’Humanité

 

A plus de 90 ans, Albert Yo Yo pensait bien prendre sa retraite définitive pour son centième anniversaire et vivre paisiblement avec tous ses petits et arrières petits enfants les 50 dernières années de sa vie. Il comprit rapidement au vu de l’ampleur de la mission qui lui était demandée que tous ses projets de repos tombaient à l’eau pour longtemps! Il est impensable, se dit-il, de refuser la mission confiée par le grand Président John Yu Pi, si estimé de l’humanité pour sa générosité, ses qualités personnelles de simplicité, par son exceptionnelle capacité à écouter et comprendre tous les grands problèmes de l’humanité et sa persévérance à toujours rechercher des solutions constructives.

Et puis, se dit il, comment refuser d’apporter toutes mes connaissances au service de ce qui pourrait être le plus grand projet, mais tout autant le plus grand échec, et peut être serais je conduit à devoir à contre cœur recommander la prudence et de renoncer à une folie.

Non il ne dirait pas non !!!!

Immédiatement et sans même consulter ses proches il répondit en ces termes :

« Cher Président YU PI,

En dépit de mon âge avancé, en dépit de mon immense souhait de vivre une retraite paisible avec tous mes petits et arrières petits enfants, j’essaierai de remplir au mieux ma mission et je m’entourerai des plus grands experts, en prenant bien soin de choisir des personnes plus jeunes que moi car le travail sera dur, surtout si comme je l’espère, l’humanité désire s’engager dans un projet d’implantation extra solaire. Très respectueusement et très amicalement ton fidèle et dévoué ami Albert Yo Yo. »

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi

L’Espérance

de editions-edilivre

Les plus grandes inventions

de la-boite-a-pandore

Rêve de Terre

de ClementHourseau

Julien

de librinova

WAR 2.0

de librinova

suivant