Ferme la porte

De
Publié par

Il a cinq ans, derrière sa poussette, sa Mademoiselle parle une langue incompréhensible. Il a douze ans, emporté dans une voiture militaire ennemie, il pense : tout est fini. À quinze ans, il tente de faire la cour à sa correspondante de Munich. Il découvre par hasard les relations de ses parents avec le pays ami/ennemi. Adulte, il est attiré par une femme, une autre avec le même prénom. Berlin, Cologne, la Bavière, les châteaux de la Loire. Bien d'autres moments, d'autres lieux, d'autres rencontres.
Publié le : lundi 2 mai 2016
Lecture(s) : 3
EAN13 : 9782140008702
Nombre de pages : 200
Prix de location à la page : 0,0105€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
une voiture militaire ennemie, il pense : tout est Ini. À quinze
Marie-Claire Hériche
Ferme la porte Die Tür zu
Roman
Ferme la porte Die Tür zu
Écritures Collection fondée par Maguy Albet Krassilchik (Irène),Jours intranquilles au paradis, 2016. Armand (Jean),Enfer et contre tous, 2016. Clos (Yvonne),Quand je serai une dame et que tu seras morte, 2016. Cladart (Thierry),Une bien étrange compagnie, 2016. Fontaine Kerbellec (Laurence),Carmencita ou l’aqueduc aux oranges, 2016. Renaud (Dominique),Le Voyage imaginaire, 2016. Schved (Jean-François),La Croix byzantine. Aïvali ou la mémoire des oliviers, 2016. Cervoni (Alain),La Voie de l’orphelin, 2016. Sanchez (Patricia),L’Aube d’été, 2016. Labrique (Myriam),L’Âme du palmier, 2016. Lenoir (Jean-Yves),Dialogues avec mon horloge, 2016. Bosc (Michel),La Cendre et le calice, 2016. Dami (Olivier),Boulevard des Amériques, 2015. Auque (Hubert),Revoir Tübingen, 2015. Merlino (Benito),Îles vagantes, 2015. * ** Ces quinze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Marie-Claire Hériche Ferme la porte Die Tür zu
Roman
Du même auteur
La Villa, L’Harmattan, coll. « Écritures », 2014.
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-09064-1 EAN : 9782343090641
À Anne
La langue allemande me quitte. Je l’ai bien connue. Parlée avec bonheur au cours de rencontres, d’amitiés, d’amours marquantes ou par simples nécessités professionnelles. Maintenant je n’utilise plus que le français, parfois l’anglais. Spontanément, les Allemands que je rencontre s’adressent à moi en anglais. Découragé, je laisse aller. J’ai aimé l’allemand. J’ai aimé l’Allemagne. Je fais partie des rares Français non spécialistes qui connaissent bien le pays de nos voisins, si longtemps des ennemis. Combien de mes concitoyens peuvent se vanter d’avoir visité outre le Berlin d’aujourd’hui, celui emmuré et le Berlin d’avant le mur ? Munich des années quarante et des années quatre-vingt ? Cologne, Fribourg où habite mon amie Ilse. Brème, Hambourg et Lübeck aux clochers de cuivre vert. La Bavière où je passe volontiers des vacances campagnardes. L’Allgau, le lac de Constance, la lande de Lüneburg et la Forêt Noire. Rostock et Dresde. Maintenant, nous allons en Allemagne de loin en loin avec Anne-Marie. J’aime toujours la langue allemande, j’aime toujours les villes et les paysages. Des Allemands de toutes sortes ont traversé ma vie : des ennemis, des alliés, amis ou plus. Pourquoi sont-ils toujours si présents ? Pourquoi des lambeaux de poèmes, de chansons, des proverbes en allemand me reviennent-ils constamment à l’esprit ? Qu’est-ce que cela signifie ?Was soll es bedeuten?
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.