Fugues et farandoles au Cambodge

De
Publié par

"On s'expatrie pour régler un problème avec soi-même ou pour se découvrir une raison d'être." Ainsi, en 1962, Jacqueline part enseigner en Asie. Ce roman nous conte son exil au pays du sourir, son amitié avec de jeunes Khmers que des remous politiques agitent déjà, et son amour pour l'un deux. Jacqueline trouvera-t-elle une réponse à sa quête ?
Publié le : lundi 1 avril 2013
Lecture(s) : 9
EAN13 : 9782296533363
Nombre de pages : 222
Prix de location à la page : 0,0112€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
a«uO  nsxeaprteiou prér ergln  uborpemèleva os cme oi-mêur su poocvu eédnu eir r donisra »e.trê ,isniA ,2691 neni eaptrJ cauqleer en As enseignte sraf F.eieugu Cauboamdoans leets c noonsugd eays au pxil on e nos ,eriruos ud jdec ve a éiamed eer ssuomlop neeuKhs rsmequ  édàj ,tes noa omi ques agitent  ellE .xd eiotôcr ou pureu dunlll eeme onar «girançes F comais,utton  eherc, ntsliehc c tnuq e ». Jacqs fuientecq uliashcna tonép rne uleelt--arevuort enileuonnaassice pans  eD?uqtês  aesà ntmelé éorsthis l ,seuqiuetcel eomannt rse m où  t lêne nteco énévenem etsdt nevaerutùo sahc r est entraîné dna snu eusti edrella ruop ertê-e tronncrea  l às  e eedettnuc n maldunrer libé urum elp a ocrait v P àdeonet, atuue,reds ioL.Bridier, Yvonne ustioprua cs nobonn Sorlle e, eneréfnocal à secMa. isare  dreîtirutera ev,ca juerche et de lécniamed e al hcerit vdaé  lnsdoe -002-34378-2:9SINBam.n uorvuaenon u don calibup al ,iuhdruo
Yvonne Bridier
ardnloseseetafguFu6-9902
Fugues et farandoles
au
   
   
 
 
  
             
  
F
GUUES ET 
             
AFARDNO
AU C AMBODGE  
 
 
ELS
 
  
 
 
  
 
                                                                                     
Yvonne Bridier                             FUGUES ET FARANDOLES AU CAMBODGE
   
  
 
  
 
D U MÊME AUTEUR      Sur un arbre perché , Bucdom éditions, 2003  
                                                                                                                                                                     © LHarmattan, 2013 5-7, rue de lEcole-Polytechnique, 75005 Paris  http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr  ISBN : 978-2-343-00299-6 EAN : 9782343002996
  
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
à la mémoire de Marguerite Marie Dubois,
le Nétou tant aimé
 
 
 
  
 
C AMBODGE ,  1962
 
       Paris, Rome, Téhéran, Karachi, Bangkok : trente heures de voyage. À chaque escale, une nouvelle équipe de navigants monte à bord, les langues parlées changent, les couleurs de peau aussi. La distance sétire entre le connu et linconnu. Je méloigne peu à peu de ce qui mest familier. À Karachi, lorsque perchée en haut de la passerelle je mets le nez dehors, une vapeur torride mengloutit et me coupe le souffle. Descendant les marches, me protégeant les yeux dun ciel chauffé à blanc, je pose le pied sur un tarmac brûlant où ondoie en surface une nappe irisée. Éblouie jusquau vertige, je deviens soudain la pierre qui se détache au bord de la falaise. Je suis arrachée à mon histoire, suspendue, et libre. À laéroport de Pochentong, une jeep de lAmbassade mattend pour me conduire au centre ville de Phnom Penh. Je repousse à plus tard la recherche de mon bagage égaré et, une fois à lhôtel, éberluée de fatigue, je mécroule sur un lit. Je mendors aussitôt. Des claquements de portes, des bruits de savates traînant sur le carrelage, des rires aigus, des voix nasillardes, un souffle dair passant sur moi. Jouvre les yeux. Collé au plafond, un ventilateur besogne. Jai mal dormi. Jai accroché des bribes de sommeil les unes aux autres pour sombrer finalement dans une léthargie fiévreuse doù je sors, sans la moindre notion de jour ou de nuit. Allongée, immobile, jattends que se dissipe lenveloppe fumeuse qui menturbanne la tête. Dans le couloir de lhôtel, des appels, des exclamations. Soudain, javise sur le mur un insecte noir, long de plusieurs centimètres. Je pousse un cri. La porte sentrebâille, et un employé passe une tête
9
 
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.