GeMs - Paradis Retrouvé - Episode 2 : Les mangeurs de Lotus

De
Publié par

Afin de ramener Gabriel à la vie, une expédition est menée sous le Dôme avec l'aide de Gil et du Docteur Lénard. Le clone androgyne pourrait bien jouer un rôle décisif dans les événements qui se prépare. Quant à Gaïl, elleest la proie d'étranges sensations et reste persuadée que la conscience de Gabriel a trouvé refuge en elle. Elle compte sur ses amis pour provoquer une nouvelle génésie du grand clone et de son frère jumeau, puisque leur destin semble irrémédiablement lié.

Publié le : lundi 1 septembre 2008
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782364751880
Nombre de pages : 72
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
Extrait

EPISODE 2 : LES MANGEURS DE LOTUS

  Le couchant enchanté s’attardait au bas du ciel
À l’occident rouge ; par les fissures de la montagne
On voyait la vallée s’enfonçant dans les terres, et les dunes blondes
Bordées de palmiers, et mainte gorge sinueuse,
Mainte prairie semée de hauts souchets ;
Contrée où tout semblait rester à jamais immobile !
Et tout autour de notre coque, le visage pâli,
Leur sombre visage pâli dans cet embrasement rose,
Virent les mélancoliques mangeurs de lotus aux yeux doux.

  Lord Alfred Tennyson, In Memoriam,
« Les Mangeurs de Lotus, »
Traduction de Madeleine L. Cazamian, 1938.

    I


    « Premier problème à résoudre : entrer sous le Dôme. »
« Pour ça, Théo peut nous aider avec ses contacts des réseaux d’exodation. »
« D’habitude, ils font sortir des gens. Vous croyez qu’ils seront d’accord ? »
« Théo les a déjà contactés. On attend leur réponse. »
« Bien. Deuxième problème : ne pas se faire remarquer. »
« Des papiers, de nouvelles identités, on pourra en obtenir par le réseau qui nous répondra favorablement. »

« Ça va nous coûter cher. Et vous ne les paierez pas en kilo de pommes, ils voudront du concret. »
« Sean leur fournira un numéro de compte et les instructions pour recevoir leur dû. Ne me regardez pas ainsi, j’ignore d’où il sort ça, mais il l’a lui-même proposé. »
« J’espère juste qu’on ne va pas piquer le fric d’un ponte de PPV. »
« Ce serait un juste retour des choses. »
« Avec des papiers et des finances, on pourra trouver un point de chute dans le bon quartier. »
« Et des fringues, aussi. Vous n’êtes vraiment pas habillés à la dernière mode parisienne. »
« Humpff… Passons… Troisième problème : nous introduire dans le labo. »
« Mes mots de passe sont peut-être toujours valides. »
« Sinon, Sean… »
« Au fait, il est Écossais, pas Anglais. Visiblement, ça le vexe, quand on se trompe. »
« Et c’est pas le moment de le vexer. D’accord. Là-bas, on fait comment ? On bloque les accès jusqu’à ce qu’on ait terminé ? On repart avec une MArt sous le bras ? »

« Non, on procèdera autrement. Je demanderai à mon père. »
« Et s’il nous dénonce ? »
« Il ne le fera pas. »
« Vous êtes bien sûre de vous. »
« Autant que vous de pouvoir entrer dans le labo sans vous faire remarquer. On aura aussi besoin de mes dossiers et donc de retourner à mes appartements. J’y avais caché des copies. »
« Quatrième étape : la génésie. C’est là où vous intervenez, professeur. »
« Et moi aussi. Je pense qu’il faudra faire naître deux clones. »
« Pourquoi ça ? »
« Parce que c’est ainsi que ça s’est passé la première fois. Les autres n’ont été que des échecs. Il nous faut des jumeaux, pas le choix. »
« Donc j’ajoute ça au problème numéro 7 : le retour au bercail. »
« Ça fera combien de personnes à sortir du Dôme ? »
« Sept, peut-être huit, si Théo nous accompagne, et avec cet invité en prime. »
« Non six. Sans Théo. Et sans moi. »
« Quoi ? »

« C’est ma condition pour vous accompagner : prouver mon innocence auprès des autorités du Dôme. »
« Et PPV vous laissera vivre en paix ? »
« Ça, c’est mon problème. Le vôtre et celui de votre génie écossais, c’est de réunir les preuves qui me réhabiliteront. La Zone, j’ai assez donné. »
« Tout le monde s’étonnera de votre retour. Vous le justifierez comment? »
« En disant la vérité. Ça pourrait vous faire une belle assurance-vie. Le consortium hésitera peut-être à vous créer des problèmes après ça. Et qui sait si ça n’initiera pas un mouvement d’intérêt pour l’EDo. »

« Pas sûr qu’on en ait envie. »
« À vous de faire avec. Sinon je ne viens pas. »
« Nervensäge. »
« Je ne comprends pas l’Allemand, mais à votre ton, je devine que ce n’était pas une gentillesse. »
« Je crois qu’il vient de vous traiter d’emmerdeuse. »
« Mufle. »
« D’un autre côté, il a raison, on aura déjà beaucoup à faire là-bas, mener une enquête criminelle dépasse nos compétences. »

« Et ramener un mort à la vie ? »
« Nous ne ramenons pas Gabriel à la vie. Nous le clonons. »
« D’ailleurs, est-ce que ça ne fait pas l’objet du problème n°5 ? Vous avez marqué : photocopier la photocopie. »
« Il pourrait y avoir dégradation cellulaire entre l’original et le… clone. »
« Je ne suis pas d’accord. Les GeMs ne sont pas des clones au sens strict du terme. Ce sont des… organismes produits à grande échelle et sur le même modèle. Votre crainte se vérifierait si on clonait Ludwig et qu’ensuite, on clonait son clone. »
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi