Guatemala, Québec ou L'impossible rencontre

De
Publié par

Les élèves du Collège sont atterrés quand ils apprennent que leur voyage humanitaire au Guatemala n’aura pas lieu, à cause d’une crise politique majeure.
« Et si on faisait notre aide humanitaire ici ?
Dans le quartier d’en bas ? »
Bien que des «T’es malade! À ce qu’il paraît, il y a des punaises de lit jusque dans les pupitres dans ce quartier-là!» fusent d’un peu partout, la professeure, elle, trouve l’idée géniale. C’est décidé: Tom, Sacha, Lucius, Sonia et Lee iront passer une semaine dans une école publique, dans le coin le plus pauvre de la ville, et ils seront même hébergés chez des élèves. De leur côté, Sympathy, Yannick, Tahfa et Kevin n’accueillent pas la nouvelle de cette visite avec plus d’entrain.
« Combien de temps faudrait endurer une gang de snobs qui s’habillent avec des faux vieux vêtements pour avoir l’air cool ? »
Ils accepteront tout de même l’épreuve : la promesse d’un A en français faite par le directeur est beaucoup trop alléchante.
Publié le : jeudi 24 mars 2016
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782897700294
Nombre de pages : 203
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
SYLVIE DESROSIERS
GUATEMALA,QUÉBEC ou L’impossible rencontre
GUATEMALA,QUÉBEC ou L’impossible rencontre
Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec et Bibliothèque et Archives Canada
Desrosiers, Sylvie, 1954
Guatemala, Québec ou L’impossible rencontre Pour les jeunes de 13 ans et plus.
ISBN 9782895797340
I. Titre. II. Titre : Impossible rencontre.
PS8557.E874G82 2016
PS9557.E874G82 2016
jC843’.54
C20159424143
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2016 Bibliothèque et Archives Canada, 2016
Direction éditoriale : Maxime P. Bélanger, Gilda Routy Révision : Sophie SainteMarie Mise en pages : Mardigrafe Illustrations couverture et intérieur : © Shutterstock
© Bayard Canada Livres inc. 2016
Financé par le gouvernem ent du Canada Funded by the G overnm ent of Canada
Nous reconnaissons l’aide financière du gouvernement du Canada par l’entremise du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de notre entreprise.
Nous remercions le Conseil des arts du Canada de l’aide accordée à notre programme de publication.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec – Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres 4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) Canada H2H 2S2 edition@bayardcanada.com bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
9782897700294
SYLVIE DESROSIERS
GUATEMALA,QUÉBEC ou L’impossible rencontre
À Thomas et à ses amis du secondaire,de vrais personnages de roman !
PROLOGUE
On veuttoutepas !
Le Coège vîeux de cent ans offre une vue magnîique sur e leuve. Baayés par es vents du arge, ses murs de pîerres d’un mètre d’épaîsseur résîstent aux pîres tempêtes, exté-rîeures et întérîeures. Dans cet édîice dont es corrîdors sont ornés de vîtrînes ancîennes, e vernîs brîant des portes et des escaîers de chêne reuît d’une tradîtîon d’exceence jamaîs démentîe, vénérée et toujours en vîgueur.
Au sortîr des casses, c’est e même éterne commentaîre des éèves – es ies en jupe à carreaux, es gars en pantaon marîne – quî se rendent au prochaîn cours en parant du dernîer : « C’étaît nu. »
Nous sommes en après-mîdî. Dans e oca consacré aux affaîres étudîantes – e Coège n’est pas à court d’espace –, une graphîste professîonnee prépare es encadrements présentant es groupes d’étudîants de ’année quî seront afichés au premîer étage. Ee est assîstée d’une mère bénévoe quî a troîs enfants înscrîts, ce quî faît que es fraîs
de scoarîté à payer correspondent au saaîre moyen annue des travaîeurs québécoîs ; î est vraî que nous sommes dans un coège prîvé huppé.
Les photos des éèves de quatrîème secondaîre sont étaées devant es deux femmes.
— Hum, Tom Jasmîn, beau gars, ance a graphîste. I est craquant avec ses fossettes aux joues. Des yeux noîsette tout doux. Une drôe de coîffure quand même, on dîraît a poupée Ken, frîsée.
— C’est un gars comme es profs es aîment : à son affaîre. Drôe, îndépendant. Peut-être un peu trop îndépendant d’esprît à mon goût ; ça n’annonce jamaîs rîen de bon, es têtes fortes. Absoument pas înluençabe. Son père faît des affaîres.
Photo suîvante.
— Sonîa Lecerc. Ee est vraîment en quatrîème secon-daîre ? Ee a ’aîr d’une enfant du prîmaîre !
— C ’est un génîe. Cent pour cent de moyenne. Ee a commencé ’écoe un an avant ’âge, dérogatîon, îcî c’est admîs, et ee a sauté sa sîxîème année. Je croîs même qu’ee a faît ses deux premîères années de secondaîre en même temps. Ses parents veuent qu’ee aîe à Harvard en médecîne. Tous es parents veuent que eurs enfants entrent en médecîne, même sî ceux de Sonîa sont archîtectes.
- 8 -
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.