Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

Histoires insolites en pays fang

De
158 pages
Jadis, on trouvait dans la société traditionnelle des gens enclins à faire ou à raconter des blagues sans arrêt, des farceurs, des facétieux et des bouffons qui amusaient leur entourage. Cet ouvrage permet, à travers une série d'histoires courtes sur la vie des habitants d'un ancien village fang du siècle dernier, d'aller à la rencontre de quelques-uns de ces personnages singuliers.
Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Casimir alain ndhong mba
histoires insolites en pays fang
ecRIRE L’aFRIquE ecRIRE L’aFRIquE
Histoires insolites en pays Fang
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette collection reflète les multiples aspects du quotidien des Africains.Dernières parutions El hadji DIAGOLA,Ma femme m’a sauvé la vie,2013. Gilbert TSHIBANGU KANKENZA,À la rencontre du destin,2013. Abderrahmane NGAÏDÉ,Une nuit à Madina do Boé, 2013. Henri PEMOT,Kimpa Vita, Une résistante Kongo, 2013. Richard GUERIN,Le médecin errant de l’Afrique, les aventures de Jonas, 2013. Patrice ITOUA,La banque mondiale et la CEMAC, Un partenariat pour l’aide au développement de la sous-région, 2013. Baudouin Mwamba MPUTU,L’Afrique face au défi de la technoscience. Histoire et Enjeux, 2013. Vicky Mujinga KALAMBAY,Bilonda. Une écolière face à son destin, 2013. Obambé GAKOSSO,Les malades précieux, 2013. Ano NIANZOU,Sous les bombes de Char-kozy, 2013. Francine NGOIBOUM,Fleur brisée, 2013. Lang Fafa DAMPHA,African Aliens, 2013. Claude-Ernest NDALLA,Le Gourou. Une imposture congolaise, 2013. Salvator NAHIMANA, Angélique Gisèle Nshimirimana. Mon homme m’aurait mangée toute crue. Edition bilingue kirundi-français, 2013.Aboubacar LANKOANDE,La palabre des Calaos, 2013. Christian ROCHE,Amaï. Amour et rébellion en Casamance, 2013.
Casimir Alain NDHONGMBA
HISTOIRES INSOLITES EN PAYSFANG
© L’Harmattan, 2013 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-00883-7 EAN : 9782343008837
Ce livre est dédié à la mémoire de mon grand-oncle Ozomo Ndong Nkomo, décédé à l’âge de soixante-seize ans et à celle de mon petit frère Joseph Mbé Mba qui nous a quittés en 2006. Ils ont agrémenté ma vie par leurs blagues et leurs rires impétueux. Je voudrais aussi,faute de disposer d’une grammaire structurelle, solliciter l’indulgence des lecteurs pour l’utilisation d’une orthographe purement phonétique des mots fang,
PREFACE Cet ouvrage, dont nous sommes heureux de saluer la parution, nous emporte sur les terres inexplorées de la tradition orale ancestrale. Son originalité réside dans le fait qu’il nous fait découvrir la vie de quelques personnages d’autrefois et les histoires amusantes qui meublaient leur existence. Il ne se veut pas un recueil d’événements historiques. Les exploits ancestraux pendant la longue période de migration vers la forêt équatoriale et lors de la lutte anticoloniale sont enfouis dans un passé méconnu et dans les mémoires de ceux qui, aujourd’hui disparus, les ont vécus. On sait que, sous la pression et les persécutions des esclavagistes venus du nord-est de l’Afrique, le peuple fang parti de l’Egypte ancienne et de l’Abyssinie, avait migré pendant des siècles vers le centre-ouest du continent. Après avoir lutté contre des guerriers arabo-berbères, appelésObaneen langue fang, qui voulaient lui imposer leur religion et prendre des esclaves, il traversa une zone de savane arborée et s’enfonça progressivement dans les profondeurs de la forêt équatoriale où les mystérieuses populations pygmées l’avaient précédé. Les Fang, que les premiers explorateurs considéraient comme de redoutables conquérants, apprirent peu à peu à se soumettre aux lois de la forêt, tout en profitant de ses multiples bienfaits, pratiquant la chasse, la pêche et la cueillette, mais aussi l’élevage et l’agriculture. Ils travaillaient le cuivre et surtout le fer dont ils étaient de formidables artisans. C’est dans ce milieu forestier que nous entraîne ce petit livre, dans un petit village du nom d’Akoul, auquel nous
9