Ida-Jane et Olivier

De
Publié par

Quand Ida-Jane arrive dans sa nouvelle classe, Olivier la trouve plutôt excentrique, surtout lorsqu’elle annonce qu’elle a deux papas. Lui, a deux mamans et s’est toujours bien gardé de le dire. Un travail d’équipe sur la reproduction des mammifères va obliger Oliver et Ida-Jane à travailler ensemble. Olivier va profiter de cet exposé pour provoquer le dialogue aves ses mères au sujet de sa conception. Il va aussi découvrir qu’il partage beaucoup de points communs avec Ida-Jane.
Publié le : mercredi 23 avril 2014
Lecture(s) : 4
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782895799269
Nombre de pages : 76
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat

26065_Novalis_IdaJane-Olivier_couvert.indd 1 14-03-13 3:27 PM
Ida-Jane et Ol IvIer
Secrets de famille
Francine Labrie
Lorsque Ida-Jane entre dans la classe,
c’est toute une forêt de sourcils en accents
circonfexes qui la reçoit. Excentrique et
libre, elle doit faire équipe avec Olivier,
jeune garçon timide, pour un projet
sur les mécanismes de reproduction…
Comment s’y prendront-ils alors qu’ils
vivent tous les deux dans des familles
plutôt hors du commun ?
Francine Labrie est actuellement technicienne
responsable de la matériathèque du Cégep de
St-Jérôme. Chez Bayard Canada, elle est l’auteure
des titres Le livre de grand-papa, Un quêteux
chez grand-papa et La soupe de grand-papa
(collections Cheval masqué et Le raton laveur).
Francine l abrie
Ida-Jane et Olivier • Secrets de famille26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 4 14-03-13 2:51 PM26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 1 14-03-13 2:51 PMv
Ida-Jane et Ol I Ier
Secrets de famille
Texte de Francine Labrie
Illustrations de David Goldstyn Catalogage avant publication de Bibliothèque et Archives nationales du Québec
et Bibliothèque et Archives Canada
Labrie, Francine
Ida-Jane et Olivier : secrets de famille
Pour enfants de 8 ans et plus.
ISBN 978-2-89579-572-8
I. Goldstyn, David, 1992- . II. Titre.
PS8623.A332I32 2014 jC843’.6 C2013-942471-7
PS9623.A332I32 2014
Dépôt légal – Bibliothèque et Archives nationales du Québec, 2014
Bibliothèque et Archives Canada, 2014
Direction : Nicholas Aumais, Gilda Routy
Révision : Sophie Ginoux
Conception et mise en pages : Interscript
Conception de la couverture : Dorian Danielsen
Illustrations (excluant la page 12) : David Goldstyn
Illustrations de la page 12 : © Shutterstock
© Bayard Canada Livres inc. 2014
Nous reconnaissons l’aide fnancière du gouvernement du Canada par l’entremise
du Fonds du livre du Canada (FLC) pour des activités de développement de
notre entreprise.
Bayard Canada Livres inc. remercie le Conseil des Arts du Canada du soutien
accordé à son programme d’édition dans le cadre du Programme des subventions
globales aux éditeurs.
Cet ouvrage a été publié avec le soutien de la SODEC. Gouvernement du Québec –
Programme de crédit d’impôt pour l’édition de livres – Gestion SODEC.
Bayard Canada Livres
4475, rue Frontenac, Montréal (Québec) H2H 2S2
Téléphone : 514 844-2111 ou 1 866 844-2111
edition@bayardcanada.com
bayardlivres.ca
Imprimé au Canada
978-2-89579-926-9
bayardlivres.ca
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 2 14-03-13 2:51 PMPour Ida-Jane, la vraie de vraie.
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 3 14-03-13 2:51 PM26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 4 14-03-13 2:51 PM1
La nouvelle
Elle est arrivée dans ma classe de sixième
année un matin de février. Lorsque mademoiselle
Trottier nous avait annoncé sa venue, je m’étais
dit : « Pas de chance ! » Arriver en février dans une
classe, ce n’est pas l’idéal. Je le sais par expérience.
Les groupes sont déjà formés, dans la classe comme
dans la cour de récréation, alors c’est difficile de
se faire des amis.
Elle est entrée dans notre classe, et nos
sourcils ont dû faire comme une forêt d’accents
circonflexes. Au premier coup d’œil, on ne voyait
que sa chevelure rousse flamboyante. Les roux ont
toujours été rares, mais dans notre quartier, ils le
5
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 5 14-03-13 2:51 PMsont encore plus. Mon école devrait s’appeler
« Multimélange international ». La majorité
des élèves sont d’origine asiatique, antillaise
ou africaine, donc ils ont tous les cheveux noirs.
Je suis bien content, pour ma part, d’avoir les
cheveux bruns. Je n’aime pas me faire remarquer.
Ce qui n’était pas le cas de la nouvelle.
Il fallait voir comment elle était habillée.
Je devrais peut-être dire « costumée », « attifée »,
« déguisée » ? Collants rose bonbon, chandail
vert lime, jupe à volants violette, foulards
bigarrés, bijoux en plastique voyants. Même un
gars pas trop intéressé par la mode féminine se
serait rendu compte tout de suite que ça n’allait
pas du tout… Elle avait l’air d’une fille qui
se serait prise pour une ballerine et qui aurait
insisté pour rendre ça public. Ma grand-mère
aurait dit qu’elle était arrangée comme
la chienne à Jacques.
6
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 6 14-03-13 2:51 PMJe me suis dit : « Je gage, en plus, qu’elle a
un nom à coucher dehors. » Bingo ! Mon intuition
m’a toujours épaté. Mademoiselle Trottier nous
l’a présentée :
— Voici une nouvelle camarade. Elle
s’appelle Ida-Jane.
Notre professeure avait prononcé
« Aïda-Djayne »
avec son plus bel accent anglais.
7
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 7 14-03-13 2:51 PM— Est-ce que tu veux dire quelques mots
à tes nouveaux amis ?
La nouvelle nous a souri et a dit avec
beaucoup d’aplomb :
— Bonjour, je m’appelle Ida-Jane, mais on
le prononce à la française, s’il vous plaît.
Mademoiselle Trottier a fait son petit
bec pincé. Nous avons rigolé intérieurement.
Ida-Jane a continué :
— Je viens de Val-David, dans les
Laurentides. J’aime la danse classique et la
lecture. Puis j’ai deux pères.
Il y a eu un silence dans la classe, le temps
qu’on digère ses paroles.
8
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 8 14-03-13 2:51 PMMademoiselle Trottier, faisant mine de rien,
lui a désigné une place libre à l’arrière de la
classe, puis nous avons poursuivi la leçon sur
les déterminants.
Je me suis dit : « Cette flle est complètement
folle ! Elle a deux pères et elle le dit à tout
le monde ! »
Moi, j’ai deux mères et je me suis toujours
organisé pour que personne ne le sache.
En plus, je trouvais qu’elle avait une drôle
de façon de se faire des amis… À condition
qu’elle en veuille…
9
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 9 14-03-13 2:51 PM2
La récréation
La cloche a annoncé la récréation, comme
d’habitude. Comme d’habitude, ça a été le
brouhaha pour s’habiller et la bousculade
pour sortir. Je ne me pressais pas, je voulais
observer la nouvelle. Nous sommes sortis
en même temps.
Ses vêtements d’extérieur reflétaient la
même extravagance que ceux que nous avions
vus dans la classe.
— Aimes-tu ma pèlerine ? m’a-t-elle
demandé.
10
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 10 14-03-13 2:51 PMElle portait une espèce de cape. Je me
suis dit que ça devait être ça, une pèlerine.
J’ai répondu diplomatiquement :
— C’est très original ! Mais ça n’a pas l’air
bien chaud, non ?
— Suffisamment, a-t-elle répondu. Ma
chanteuse préférée, Édith Piaf, est née dans la rue,
sur la pèlerine d’un gendarme. Je trouve inspirant
d’en porter une !
Je n’ai rien pu ajouter. Mais je me suis
promis d’aller sur Google pour m’informer au sujet
de cette Édith Piaf !
Il y avait une partie de ballon chasseur
en cours.
— Ah, vous jouez encore à ce jeu-là, ici ?
À Val-David, c’est défendu.
11
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 11 14-03-13 2:51 PM— Pourquoi donc ?
— Trop violent.
— À quoi ils jouent, dans ce cas-là ?
— Bof, à toutes sortes de jeux…
En fouillant l’intérieur de sa pèlerine,
Ida-Jane a sorti un livre.
— Qu’est-ce que tu lis ? lui ai-je demandé.
— Ça s’intitule La ferme des animaux.
L’as-tu déjà lu ?
J’ai pris un air désintéressé,
en sortant mon propre livre
de ma poche :
— Non, je ne crois pas.
Présentement, je lis de la
science-fiction.
12
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 12 14-03-13 2:51 PMElle a hoché la tête et nous nous sommes
mis à lire, l’un à côté de l’autre.
Elle avait dit « s’intitule ». Habituellement,
c’était moi qui impressionnais les autres avec
des mots précis. Habituellement, c’était moi,
l’intellectuel de service. Bizarrement, je trouvais
ça à la fois choquant et attirant.
Le grand Lampron
est passé à côté de nous
en courant. En nous voyant
lire, il a lancé :
— Ah, non ! On a
maintenant deux « bolés »
dans la classe.
Et il a claironné :
— Olivier va se marier avec une carotte !
13
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 13 14-03-13 2:51 PMIl y en a toujours qui sont prêts à rire
de niaiseries. Je cherchais, comme on l’écrit
dans les livres, une répartie cinglante, mais
Ida-Jane m’a devancé :
— J’aime mieux avoir des carottes dans
les cheveux qu’une patate dans le cerveau !
Et vlan dans les dents ! On n’allait pas
s’ennuyer avec cette fille…
14
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 14 14-03-13 2:51 PM3
Un projet
de recherche
Lorsque nous sommes revenus en classe,
mademoiselle Trottier nous a annoncé un nouveau
projet de recherche.
— Nous allons étudier différents phénomènes
de la nature. Vous allez former des équipes de deux,
et je vais vous distribuer les sujets.
Ida-Jane a levé la main :
— On ne peut pas choisir le thème selon
nos intérêts ?
15
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 15 14-03-13 2:51 PM— Attends de voir
ce que je te propose avant
d’essayer de changer,
a répondu notre professeure.
Pour ma part, je me questionnais : si on
était en équipe de deux, avec qui allais-je me
retrouver ? Depuis le début de l’année,
je travaillais souvent avec Samuel, mais il avait
déménagé. J’aurais parié que…
— Olivier, comme tu as perdu ton
coéquipier habituel, tu vas travailler avec
Ida-Jane. Ça te va ?
Bingo, encore une fois ! J’ai entendu
un gloussement et j’ai deviné le sourire en coin
d’Éric Lampron… Quant à savoir si ça m’allait,
est-ce que j’avais le choix ?
16
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 16 14-03-13 2:51 PMMademoiselle Trottier nous a expliqué :
— Le projet va porter sur les mécanismes
de reproduction dans la nature. Certains vont
travailler sur le règne végétal, d’autres sur le
règne animal. J’ai séparé le tout en différentes
sections. À la fin de votre recherche, vous devrez
faire un exposé oral en classe.
Réaction générale :
— Ah, non !
Mais notre enseignante ne s’est pas laissé
interrompre :
— Ainsi, vous partagerez tous vos nouvelles
connaissances. Vous devrez mettre l’accent sur les
particularités de votre sujet ou sur les bizarreries
de la nature. Vous pouvez chercher dans des livres
ou sur le Web.
17
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 17 14-03-13 2:51 PMIda-Jane est venue s’installer à côté de
moi. Nous avons lu ensemble le bout de papier
que mademoiselle Trottier nous avait remis :
Recherche
Comment se reproduisent
les mammifères ?
2 pages de texte,
5 à 10 minutes d’exposé oral.
J’étais catastrophé.
Je trouvais ça tellement
gênant comme sujet !
On aurait à parler devant
tout le monde et à expliquer,
en plus, comment se
18
26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 18 14-03-13 2:51 PM26065_Novalis_IdaJane-Olivier_int.indd 4 14-03-13 2:51 PM26065_Novalis_IdaJane-Olivier_couvert.indd 1 14-03-13 3:27 PM
Ida-Jane et Ol IvIer
Secrets de famille
Francine Labrie
Lorsque Ida-Jane entre dans la classe,
c’est toute une forêt de sourcils en accents
circonfexes qui la reçoit. Excentrique et
libre, elle doit faire équipe avec Olivier,
jeune garçon timide, pour un projet
sur les mécanismes de reproduction…
Comment s’y prendront-ils alors qu’ils
vivent tous les deux dans des familles
plutôt hors du commun ?
Francine Labrie est actuellement technicienne
responsable de la matériathèque du Cégep de
St-Jérôme. Chez Bayard Canada, elle est l’auteure
des titres Le livre de grand-papa, Un quêteux
chez grand-papa et La soupe de grand-papa
(collections Cheval masqué et Le raton laveur).
Francine l abrie
Ida-Jane et Olivier • Secrets de famille

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi