JEU DE DAMES

De
Publié par

Ce roman, superbement composé, subtile variation autour des thèmes éternels de l'amour et de la mort, entraîne le lecteur aux confins de la conscience de deux êtres meurtris, unis dans une même solitude, réfugiés au creux d'un journal intime qui épouse les méandres d'une blessure aussi secrète qu'indicible.
Publié le : lundi 1 janvier 2001
Lecture(s) : 88
Tags :
EAN13 : 9782296147768
Nombre de pages : 114
Prix de location à la page : 0,0060€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Jeu de dames

@ L'Harmattan,

2001

5-7, rue de l'École-Polytechnique 75005 Paris - France L'Harmattan, Inc. 55, rue Saint-Jacques, Montréal Canada H2Y 1K9 (Qc)

L'Harmattan, Italia s.r.l. Via Bava37 10124 Torino L'Harmattan Hongrie Hargita u. 3 1026 Budapest ISBN: 2-7475-0064-0

Patricia Martin-Deffrennes

Jeu de dames

L' Hartnattan

Merci à Danielle, Denise, Jacques, Nathalie, José, Bernadette, Manou et Dimitri qui ont eu la gentillesse de m'aider dans l'élaboration de ce roman. P.M.-D.

A mon

père,

à Françoise, mes absents.

PREMIERE

PARTIE

J oum

a! de l'homme

2 septembre

L'île se dresse, sombre et majestueuse. Refermée comme un poing sur les eaux épaisses, elle semble retenir et étouffer les clapotis nés de l'ombre. Pour la distinguer mieux - et cela m'a toujours étonné - il suffit de fixer un point imaginaire, un peu au-dessus de la masse qui paraît, plus que posée, crispée sur le flot. A ce moment-là, je pense qu'il me faudra tenter de restituer avec le plus de précision possible l'atmosphère si particulière de ces minutes passées à scruter la profondeur bleutée de la nuit. Je te distingue vaguement à mon côté, penchée sur mon épaule, le regard rivé sur l'île. Je te demande si tu sais comment voir avec plus de netteté les objets tapis dans l'obscurité. Je devine ton court sourire et ton hochement de tête qui me laissent perplexe, qui m'agacent presque. Ta main glisse doucement le long de ma jambe tandis que ton corps se rapproche par ondes lentes. Tu m'abordes comme une vague. Tu as cette faculté étrange d'harmoniser tes gestes d'amour au décor environnant et au moment partagé. Ta sensibilité, pourtant, m'a toujours paru superficielle. C'est un instinct que tu ne te connais pas, un don galvaudé en somme.

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.