7 jours d'essai offerts
Cet ouvrage et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
ou

Publications similaires

Journal d’un demandeur d’asile
Écrire l’Afrique Collection dirigée par Denis Pryen Romans, récits, témoignages littéraires et sociologiques, cette collection reflète les multiples aspects du quotidien des Africains.Dernières parutions Brigitte KEHRER, Pourdre d’Afrique, 2012. Patrick Serge BOUTSINDI,Bal des Sapeurs à Bacongo, 2011. Alice Toulaye SOW,Une illusion généreuse, 2011 Kapashika DIKUYI,Le Camouflet, 2011. André-Hubert ONANA MFEGE,Le cimetière des immigrants subsahariens, 2011. José MAMBWINI KIVUILA KIAKU,Le Combat d’un Congolais en exil, 2011.Aboubacar Eros SISSOKO,Mais qui a tué Sambala ?, 2011.Gilbert GBESSAYA,La danse du changer-changer au pays des pieds déformés, 2011. Blommaert KEMPS,Confidences d’un mari désabusé, 2011. Nacrita LEP-BIBOM,Tourbillons d’émotions, 2011.Eric DIBAS-FRANCK,Destins maudits, 2011. Zounga BONGOLO,L’arbre aux mille feuilles, 2011. Otitié KIRI,Comme il était au commencement, 2011. Mamadou SY TOUNKARA,Trouble à l'ordre public,2011. Liss KIHINDOU,L’expression du métissage dans la littérature africaine. Cheikh Hamidou Kane, Henri Lopes et Ahmadou Kourouma, 2011. Jacques ATANGANA ATANGANA,Les fourberies d'Essomba, 2011. Frédéric TRAORE,La guerre des pauvres et le destin de Hassan Guibrilou. La dent de l’aïeule, tome III, 2011. Frédéric TRAORE,Les affres de l’enfer. La dent de l’aïeule, tome II, 2011. Frédéric TRAORE,Chassé-croisé sur Fadougou. La dent de l’aïeule, tome I, 2011. Lulla Alain ILUNGA,La gestion du pouvoir, 2011. Esther GAUBERT,Brukina, rose du désert, 2011.
Antoine MANSONVIGOU
Journal d’un demandeur d’asile
© L'Harmattan, 2012 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-56029-1 EAN : 9782296560291
Remerciements : Tous ceux et celles qui sont « sans papiers »,qui l’ont été, qui sont dans des centres de rétention administrative, et tous ceux qui ne connaîtront jamais ces centres, expriment toute leur gratitude à la Cimade, à Forum réfugiés, au Réseau éducation sans frontières, à Médecins du monde, à Les amoureux au ban public, au Cercle de silence, les syndicats, aux différents collectifs et associations qui les soutiennent, à tous ceux et celles qui ont lu, corrigé et fait des suggestions, notamment Geneviève, Michel, Suzanne, Suzanne, Marianne, Sophie, Marie, Julio, Cécile, Héroan, Nicolle. Ils n’oublientpas : surveillants, particulièrement Lafleur, B. P. M. qui ces ont rendu leurs différents séjours moins cruels dans ces prisons ; et celles qui, dans ceux l’obscurité, apportent chaque jour un peu plus de lumière dans leur vie. Avertissement : Par souci de discrétion, les noms figurant dans ce récit ont été modifiés. Par conséquent, toutes ressemblances seraient fortuites.
PREMIÈRE PARTIE :Mademande d’asile.