L'affaire du " Lux Bar "

De
Publié par

C'est l'histoire d'un type qui, n'ayant pas bien compris ce qu'il était venu faire sur terre, n'arrive pas à prendre la vie au sérieux et se laisse emporter par ses passions : l'écriture, Paris et les chats. Dans cet ordre. À quoi l'on pourrait rajouter, en veillant à ne pas trop charger la barque parce que les passions, ça pèse plus lourd que les rêves: les femmes, Rio de Janeiro et le whisky.
Publié le : jeudi 5 novembre 2015
Lecture(s) : 2
EAN13 : 9782336395692
Nombre de pages : 138
Prix de location à la page : 0,0082€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Patrice MontaguWilliams
L’affaire du «B A RL U X »
Roman
L’affaire du « Lux bar »
Patrice Montagu-Williams L’affaire du« Lux bar » Roman *
Du même auteur
La Porte de Jade, roman, Balland, 2012.
Dans les pas du géant(L’Âme du Brésil), Nevicata, 2014.
La guerre de l’once et du serpent(Nordeste brésilien, septembre 1939), roman, L’Harmattan, 2015.
© L’Harmattan, 2015 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris
http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr
ISBN : 978-2-343-07266-1 EAN : 9782343072661
Note de l’auteur
L’inconnu de la rue de Sèvres
Pendant plusieurs années, rue de Sèvres, à la hauteur de la rue Récamier, se tenait, debout sur le trottoir, un attaché-case à la main, un homme d’un certain âge. Il était très élégant. Jamais il ne serait sorti sans mettre une cravate et, en hiver, il portait un manteau de cachemire beige sur un complet veston. Il avait dû être quelqu’un, comme on dit. Il restait là, toute la journée, sans rien dire, comme s’il attendait son chauffeur. Mais personne ne venait. Les gens passaient à côté de lui sans le regarder, indifférents ou gênés.
Avec le temps, ses vêtements s’usèrent et se transformèrent en de véritables loques. Il arrêta de se raser. Et, un jour, l’homme disparut. C’est à ce personnage à la Beckett, à cet inconnu absurde et à tout ce qu’il représente, que ce livre est dédié.
À Esteban, monpetitfils. Pourplus tard,peut-être.
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.