La lecture en ligne est gratuite
Le téléchargement nécessite un accès à la bibliothèque YouScribe
Tout savoir sur nos offres

Partagez cette publication

Vous aimerez aussi

suivant
L'Arcane de la Lune 1 Le contrat sanglantG.N.Paradis
Publication:2013Catgorie(s):Fiction, Fantasy, pique, Dark FantasyTag(s)"magie noire" mage aventure assassin romance action:
1
Anne 81 aprs lÕapparition de lÕOeil Divin ; Nocturne ; Cit Forteressede Mil
Les Ombres projetes sur les murs ocre du bureau taient animes parle feu de la chemine ouvrage. La lumire contrlait les tnbres,veillant  en agiter les fils comme sÕils sÕtaient agis de marionnettes sanspouvoir.Cela nÕavait pas toujours t le cas.Baldur, le seigneur mage de Mil, dvisageait son interlocuteur avec unmlange de fascination et de rpulsion. LÕÏil jaune et la peau livide, Al-fin se vota sur le fauteuil aux accoudoirs reprsentant des ailesblanches. Ses muscles imposants se contractrent sous ses vtements decuir noir. Il tait le tueur  gage parfait, celui qui nÕavait jamais chou.Et aujourdÕhui, il tait rduit  moins quÕun infirme, un esclave.Ñ Vous savez ce que je dsire, Seigneur Baldur, dclara-t-il dÕune voixgutturale.Ils en avaient dj discut  maintes reprises durant les joursprcdents.Ñ JÕai le pouvoir dÕentraver lÕavance de votre maldiction. Avec messoins divins, vous vivrez encore au moins une vingtaine dÕannes. JÕaicru comprendre que vous souhaitiez profiter de votre fortune, observaBaldur avec un rictus.Alfin hassait deux choses dans la vie : le monde de Nocturne et lestres qui le peuplaient. Depuis ce terrible jour o la maldiction de lÕÏildivin lÕavait frapp, il ne pouvait plus sÕentrevoir dans un miroir sansprouver de lÕhorreur et de la rage. Il avait donc pris la plume, lÕavait lis-se et avait inscrit sa signature sur le parchemin carlate. Depuis, sa vietait lie au Seigneur Baldur.Ñ Voil lÕanneau et le doigt, comme convenu, lana-t-il, calmement,en guettant la raction du mage qui lÕavait tromp.Les prunelles sombres de Baldur tincelrent de ferveur dans la p-nombre du bureau en bois blanc des forts dÕInislam, un catalyseur di-vin. Ses cheveux blonds, stris de mches violettes et argentes, tom-baient sur son cou robuste. Il portait une chasuble immacule, o scin-tillait le signe de son ordre, le soleil bleu de Sol.Ñ Vous avez russi votre mission. Je nÕen attendais pas moins du plusclbre tueur  gage du continent, observa le seigneur de Mil sur un tondoucereux, voici votre prochaine cible, lÕultime. Elle porte un anneau lÕindex de sa main gauche, rapportez-le moi aprs avoir accompli votreacte de pit.
2
Ñ NÕen est-on pas  ma centime victime ? Tiendrez-vous votre pa-role, un jour ? lana Alfin avec fureur.Il se sentait impuissant, dÕune part  combattre seul la maldiction,dÕautre part,  abattre cet homme arrogant.Ñ Je vous lÕai dj dit, Alfin, tant que vous russirez vos missions,vous resterez en vie.Ñ Durant quelques jours ? Ne vous-moquez pas de moi ! sÕexclama-t-il en abattant son poing exsangue sur la surface satine du bureau. CelanÕtait pas convenu. Neuf fois vous mÕavez rpt que ce serait lÕultimecible, neuf fois vous mÕavez menti.Ñ Au contraire, jÕai tenu mes engagements stipuls dans notre trait;nÕtes-vous pas toujours en vie, Alfin ? sÕenquit Baldur, sardonique. Quiplus est, les hrtiques sont lgions, ces temps-ci. JÕai besoin de vos ta-lents; par la Grce de Sol, vous devriez tre reconnaissant.Ñ Je nÕai jamais eu le choix, souffla Alfin en contenant sa rage, mais siles gardiens infernaux ont sign le registre de mon nom; le votre sÕytrouve aussi, Seigneur Baldur.Ñ Que Sol me pardonne ma compassion ; pactiser avec un tel hommeet lui offrir une chance de sauver son me, quelle erreur! Hors de mavue, ingrat! rtorqua Baldur en lui jetant son ordre de mission.Alfin rattrapa la liasse de papiers jaunis au vol et quitta la pice sansun regard en arrire. Tant que la magie les liait, toute tentative demeurtre  lÕencontre Baldur serait voue  lÕchec. Il entendit nanmoinslÕavertissement de son employeur :Ñ A la gloire de Sol, vous assassinez des hrtiques, Alfin. CÕest votrerdemption!JusquÕ cette nuit, Alfin nÕaurait jamais pens rencontrer autre choseque la dchance et la mort. Il nÕaurait jamais cru que lÕun dÕeux vivaitencore dans ce monde gouvern par Sol et Mn, les dieux jumeaux de lalumire, les Soleils de Nocturne.Ses mains frissonnaient sous lÕeau glace de la fontaine. Bnir lesdoigts qui se refermeraient sur le poignard tait devenu un rituel obses-sionnel maladif. Ils taient minces et dlis, parfaits pour la strangula-tion, couleur craie, os, mort. Ses ongles taient violacs, mais la froideurdu jet nÕtait pas en cause. En ralit, il devait cela  sa maldiction etaux reflets crpusculaires quÕmettaient le Soleil bleu, Sol et le Soleil -meraude, Mn.Son corps, bien que fort, oscillait sans cesse entre un tat fivreux etapathique. Son esprit sÕengourdissait parfois, si bien quÕil avait des mo-ments dÕabsence. Il ne se souvenait pas toujours de ce quÕil avait la veille.
3
Heureusement, Alfin recouvrait lÕusage maximal de ses sens lorsque lanuit survenait ou que ses talents taient requis dÕurgence.Comme ce soir.Il se leva du bord du bassin o lÕeau ruisselait avec un son drisoire.Sol plongeait par del la muraille immacule de Mil. Le Crpuscule nim-bait la cit dÕclats violets, azurs et mauves. Des gmissements plaintifssÕlevaient des lointaines portes de Mil, loin au sud de sa position. Ja-mais il nÕavait vu autant de rfugis dpenaills et ensanglants se pres-ser contre les portes de la cit forteresse. Tous ces tres humains aggluti-ns et pitoyables lui blessaient les oreilles de leurs geignements. Un cata-clysme non naturel ravageait Nocturne, le monde quÕil abhorrait tant; etpourtant, Alfin ressentait une intense mlancolie, lui qui avait toujourstu avec une froideur digne des glaces du grand nord.Alfin dissimula son visage; ses yeux jaunes, symboles de sa dchance,disparurent dans les tnbres de son capuchon. Les malades ne menaientpas une vie facile en ville, mme sÕils possdaient un document sign dela main du Seigneur Baldur en personne les autorisant  sjourner ici. Al-fin sÕen servait autant pour loigner les gredins en tout genre qui gangre-naient Mil  la manire des parasites, que contre les chevaliers blancs quipatrouillaient  travers les rues pavs tels dÕhypocrites volatiles en ar-mure. Les notions dÕhonneur nÕexistaient plus que dans les fables et lesmythes.Alfin glissa sans bruit  travers le ddale de pierres ocre. Il traversades ruelles o lÕon avait des difficults  marcher sans heurter les paroisdes btiments avec ses genoux, puis des vritables boulevards o une ar-me aurait pu stationner sans difficult.LÕarchitecte de Mil avait dentel les pierres, les tuiles, les charpentes,les murailles et les herses, rehauss les rues et cr en dfinitive un laby-rinthe mortel o mme les asprits des pavs se soulevaient pour venirempaler les corps. On pouvait lancer des embuscades, battre en retraiteet se regrouper ailleurs dans le mme mouvement, puis revenir sur sespas par des chemins dtourns achever les mourants. Ë chaque carre-four, des piges rouillaient sous la pierre. Parfois, certains sÕactivaient,abattant les malheureux de passage.Ce nÕtait gure tonnant lorsquÕon savait que lÕarchitecte avait t lestratge de lÕarme qui avait conquis tout le continent, quatre cents ansplus tt. AujourdÕhui, il nÕy avait mme plus assez dÕmes sur cette mau-dite le et au-del pour attaquer Mil. LÕentretien de lÕinfrastructure guer-rire cotant trs chre, les dirigeants actuels avaient dcid de laisser letout pourrir sur place.
4
Alfin connaissait par cÏur le chemin pour rejoindre lÕauberge BoisBleu. Un nom qui se rfrait  lÕimmense arbre aux feuilles violettes quicroissaient dans sa cours intrieur depuis plus de six sicles. Un Ilica.Le tueur lÕapercevait dans la lumire dclinante malgr la distance quilui restait  parcourir pour atteindre les lieux de lÕexcution. Il ralentitimperceptiblement son allure et referma ses doigts sur ses dagues en-chantes. Il sÕarrta au bout de la rue du Fil Rompu, et recula prcipitam-ment lorsquÕune voiture tire par quatre chevaux freina devantlÕtablissement.Le cocher bondit de son perchoir en lchant les rnes. Il ouvrit ensuitela portire dÕun geste dsinvolte, tout en resserrant ses jambes et en bais-sant sa tte chevelue avec une attitude servile.Une jeune femme blonde aux cheveux lgrement boucls, descendit terre dÕun petit saut gracieux. Une rapire dÕune finesse remarquabletincela dans les lueurs bleutes du Crpuscule. Sur le devant de son cor-set noir aux lignes blanches, un quart de lune tincelait. Elle soigna sachevelure et leva son visage fin en direction de lÕauberge. Alfin aperutdurant quelques secondes lÕclat de ses prunelles bleu nuit, son fugacesourire coquin et son petit nez aux narines frmissantes.Ñ Cocher, lana-t-elle dÕune voix claire, veuillez monter mes bagagesau troisime tage.Ñ QuÕil en soit ainsi, Dame Scelna.Ñ Demoiselle, rectifia-t-elle en agitant son index avec humour, etappelez-moi par mon prnom, Lunaa.Elle portait une bague aux reflets lunaires  ce mme doigt. Alfin nÕenrevenait pas de croiser ainsi sa cible, qui lui fournissait en plus des infor-mations de choix sur sa situation dans lÕtablissement.Scelna tait une ancienne cit situe au cÏur des Monts Plnes, sur lecontinent Senity. Elle venait de trs loin, de lÕautre ct des ocans, choseimpensable  cette poque. Mil se trouvait sur une grande le issue dufractionnement du Continent Baldur, en lÕan 42 aprs lÕapparition delÕÏil divin. Dans son orgueil, celui qui fdrait lÕimmense archipel luiavait donn son nom en rayant le vritable des livres dÕhistoire :Innoncia.La voix cristalline de Lunaa laissait supposer quÕelle tait bien plusjeune quÕelle nÕy paraissait aux premiers abords. Tout au plus avait-elledix neuf ans. Elle pntra  lÕintrieur du btiment de granite dÕun pasdtermin, la main pose sur la garde de sa rapire.Ç Jeune, mais arme et dangereuse. È songea-t-il en jouant avec sesdagues blanches.
5
La suite dans "le coeur de la cible"É
6
Autres Histoires du mme auteur
Chez des diteursLa Danse du Lys Tome I La Dame en Blanc, fvrier 2012, ditions TerriciaeLa Danse du Lys Tome II le Safran Dmoniaque, janvier 2013, aux ditionsTerriciaeLÕunique Offrande de Fleur, parue dans lÕanthologie, Ç Et il est descendudans la Chemine È, novembre 2010LÕminence Grise, ditions Numriklivres, paru en Juin 2012 en versionlectronique
Collection Fulgur ; clair, flash, lumire intense et vlocitÉVous trouverez dans cette collection un regroupement de tous mestextes courts, sries, saga, essais, fantasy, caricature, ralisme, sciencefictionÉ
Chroniques d'Ela Ddalus 1 ailes de feuLÕheure du Ragnark a retenti : les dieux ont pri, la Terre agonise.Deux femmes luttent encore contre le destin funeste de lÕhumanit. ElaDdalus est la dernire ne des Faeries et dtient un grand pouvoir. Sajeunesse la rend obstine ; elle veut sauver la Terre et lÕespce humaine.Plus que tout, elle veut vivre en compagnie dÕAshura. Mais entre sa vo-lont et celle du monde, qui remportera la victoire ?
Ragnarok, lÕclat du sang, Octobre 2012 (prquelle aux ChroniquesdÕEla Ddalus)Que sonne lÕheure du Ragnarok ! En lÕan 6666, que sonne lÕheure duRagnarok ; que les dieux prissent, que les hommes meurent, quÕun nou-veau monde vienne sonner le glas de lÕancien. De nombreux combatssont encore  mener, et il reste un ennemi, en particulier,  abattre. Thorparviendra-t-il  raliser ses dsirs ? Et Bel, dernier de sa ligne,affrontera-t-il son destin ?
Lunombre 1 La Flamme BleueVille de T, 173meanne lunaire :Arthur Exval et son fils Shiven sÕefforcent de survivre au sein dÕun mi-lieu urbain hostile, o le moindre faux pas peut tre fatal. Pendant cetemps, des affrontements impitoyables se droulent sans raison appa-rente  travers la cit. Parfois, il faut enterrer sa libert et son cÏur pour
7
parcourir les voies du monde. Mais lÕamour est bien l, toujours, malgrla folie, lÕhorreur et la mort.Prenez-garde : sur Lunambre, vos mes sont lÕambroisie des dieuxÉ
Lunombre 2 LÕAncienne Gardeële de Balfor, 175meLune dÕAmbreVile et Shiven oeuvrent de concert au sein du monde de Lunambre.Malgr leur diffrence dÕge, un lien existentiel les unit lÕun  lÕautre. Ilspartagent les mmes souffrances et la mme puissance, ce qui leur at-tirent de nombreuses inimitis au sein de lÕcole des assassins. Le tempsdes rvlations a bruiss ; mais lÕÏil de la Lune sÕentrouvre, noir ple, as-soiff de fureur. La folie vengeresse des dieux risque bien de dvorerlÕavenirÉ
Lunombre 3 les chanes brises181meAnne Lunaire :Au sein du monde de Lunambre, les agents des dieux poursuiventleurs Ïuvres de mort. Aucune piti nÕanimera leurs mains le momentvenu. Il en va de la survie de lÕhumanit.Maudit et hant par son pass, Shiven Exval a abandonn ses lubies ven-geresses. Aprs lÕobtention de son diplme, il nÕaspirera plus quÕ se for-ger un avenir paisible loin de tout. Mais les chanes de la destine ont demultiples formes et visages ; entre ses souhaits et ceux des autres, il de-vra faire un choix.
Lunombre 4 DÕAmbre et de Feux181meanne Lunaire
LÕArche de la cit de T a t dtruite. Cet affront ne restera pas impuni ;les Messagers des Dieux prparent leur assautÉAu nord, Shiven Exval cherche lÕoubli au sein des Monts Haruka. SoncÏur est mort, son me est meurtrie, son corps est bless. Mais au fonddu gouffre, une lueur dÕespoir demeure : une flamme bleue brle entreses doigts. Sera-t-elle suffisante ? Ou devra-t-il sÕallier  Ambre ? Cettefemme le maintient en vie, malgr son mprisÉ LÕombre dÕune pro-messe plane sur leurs destins. Quelque part, son mentor lÕattend : le pas-s doit prir devant les portes de lÕavenir.Le Brisant I et 2 le nain pcheur, Septembre 2012Entre humours et batailles, suivez les aventures d'mile Dtrne. P-cheur outrancier et noble de coeur, le nain a vogu plus d'une dcennie
8
sur les ocans du globe,  bord de son clbre navire, le Brisant "É ". Ole mneront ses aventures au sein d'un monde domin par le dieu del'argent ? Et o le conduira sa qute pour retrouver sa place dans une so-cit vampirise par l'idiotie ? Toutes ces rponses, vous les aurez en p-ntrant dans le monde de Valin, contre de magies et de folies.Le Brisant III le feu des dieux, Octobre 2012Prparez-vous  une dferlante divine, beaucoup dÕhumour, desscnes piquesÉLoin des mers, mile Dtrne poursuit son pope calamiteuse. DÕuneprison, aux confins des Gorges du Faucon, le nain tourment affronterason destin en compagnie dÕallis capricieux. Mais quÕest-ce que le feu desdieux, par la barbe de Maltonne ? Et pourquoi la R.C.O.* tient-elle tant lÕincorporer  ses projets ? Rien de telle quÕune bonne partie de Cashball*pour dcider du destin du monde.*R.C.O. (Rvolution Convulsive Organise)*Cashball ; du football caricatural, quoiqueÉ
9
Du mme auteur sur FeedbooksLa Danse du Lys T1, T2, T3, T4, T5 (extraits)(2005)Une srie d'extraits de la saga de fantasy...Une danse pique et ter-rifiante tourbillonne de nouveau autour des Vivlar, les poussantdans un maelstrm de magie et de combat. Trouveront-ils la vri-table raison de leur retour en Andalnia ? Quels ennemis et rvla-tions les attendent au bout de ce long et tortueux chemin ?Entre multiples aventures, batailles piques et sentiments nais-sants, parcourez Adalante, avec le Hros Dansant, la Damoisellede l'Ocan, et bien d'autres ; un Royaume cern d'adversaires pourle moins monstrueux...
Damnation 9 l'Arrive du Vautour(2005)Envahi par la haine, Milmort s'branle en compagnie de ses deuxgnraux et de son arme en direction d'Anm. Au sein de la cita-delle, trahis, Catherine, Elam, Oriana, Lna et Silarn Belor ont unchoix crucial  faire : fuir ou combattre.Voici le final du premier cycle original de Damnation.
Damnation 5 Belor Partie II(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor oeuvre avec sonpre dans la paix et la tristesse, jusqu'au jour o il dcouvre lesproprits extraordinaires de ses onguents. Jour fatidique... Prenezgarde aux lois divines.
Damnation 4 Belor partie I(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor s'efforce de soignerson pre atteint de graves douleurs. Ils se rendent au village leplus proche, o les attend une mauvaise nouvelle...
Damnation 1 L'hte de ces bois(2006)Oriana et Elam sont envoys  la frontire du Royaume de Perdalet de la Confdration Roc pour raliser une mission d'envergure.La premire est une voyante arme et le second, son protecteur.Quelqu'un les attend dans les tnbres...
Damnation 3 Le Mage de Lume(2006)Au sein de Perdal, il existe une cole de magie : Lume. Mais le roiactuel n'est plus, et l'autre semble har particulirement les
10
mages... Ainsi, pour Catherine et ses frres, Ted et Tod, tout vachanger...
Mes Songes Obscurs(2006)Un pome cataclysmique, l o la lumire et les tnbres se livrentune lutte ternelle...Un autre sur ma manire d'apprhender l'criture et la posie.
Damnation 7 Le Mage de Makh(2006)Silarn Belor se rveille dans le chteau des mages noirs. Un en-droit pas aussi horrifique qu'il ne s'y attendait, mais o les luttesde pouvoir semblent monnaie courante.Pendant ce temps, Milmort, apprenant son existence, s'apprte marcher sur Anm.Makh : combat en grec ancien. Dans la saga de la Danse du Lys,situe dans le mme univers, il s'agit de l'incantation de base del'lment feu.
Damnation 6 Les Apprentis de Lume(2006)Au sein du royaume de Perdal, le jeune Belor fut poursuivi par lessbires du nouvel empereur. En fuyant la mort, il rencontra les ap-prentis de Lume... Ce jour fatidique fut celui durant lequel dbutason apprentissage de la magie.
Damnation 2 L'Ermite de ces bois(2006)Au Royaume de Perdal, la Princesse Lna a fui les troupes de Mil-mort, jusquÕau sein de la fort de Cornale. Au cÏur de ces lieuxmystrieux, quelqu'un semble l'attendre depuis quelque temps...Un personnage emblmatique de la Danse du Lys apparat ici.
Damnation 8 Le Retour du Corbeau(2006)Hors des murs magiques, les armes de Milmort se massent dansles plaines d'or... Aprs leur arrive remarque au sein d'Anm, lesapprentis de Lume et d'autres s'entraident pour sauver leurs vies.La suite des aventures de Silarn Belor, et de ses compagnons.
Le Brisant, Un Jour de Pche(2008)Entre humours et batailles, suivez les aventures d'mile Dtrne.Pcheur outrancier et noble de coeur, le nain a vogu plus d'unedcennie sur les ocans du globe,  bord de son clbre navire, le
11