Cette publication ne fait pas partie de la bibliothèque YouScribe
Elle est disponible uniquement à l'achat (la librairie de YouScribe)
Achetez pour : 2,99 € Lire un extrait

Téléchargement

Format(s) : EPUB

sans DRM

L'encygne

De
48 pages

Chaque humanimal est un être unique, mi-enfant mi-animal, doué de capacités extraordinaires.


L'encygne possède de longues ailes blanches, mais il a le vertige. Il voudrait surmonter sa peur car il a une promesse à tenir...



Voir plus Voir moins

Vous aimerez aussi

Personne ne le croira

de albin-michel

Nez au vent

de jc-lattes

couverture
Éric Simard

L’encygne

Syros
image

Collection Mini Syros Soon

dirigée par Denis Guiot

Chapitre 1

Je me souviens de cette journée particulière : j’avais neuf ans et je vivais avec ma mère dans notre chalet entouré d’un vaste jardin. Un après-midi, elle m’a proposé de marcher avec elle dans la roseraie. Pas un jour ne passait sans qu’elle en parcoure les allées, attentive au bien-être de ses fleurs. Des centaines de roses de toutes les variétés embaumaient le domaine.

– L’encygne, m’a-t-elle dit, j’ai reçu tout à l’heure des appels d’habitants du village. Et ce n’était pas pour entendre des compliments sur toi. Écarte tes ailes, s’il te plaît.

– Mais…

– Il n’y a pas de « mais »… Dépêche-toi.

J’ai baissé la tête et j’ai obéi. Trois perruches et cinq serins étaient blottis au creux de mes plumes, bien au chaud. Ils se sont mis à piailler comme des fous.

– On en avait pourtant parlé… a-t-elle soupiré. Pour les gens, entendre un oiseau chanter sur leur balcon est un bonheur quotidien. Pourquoi leur enlèves-tu ce plaisir ?

– Maman, comment peut-on éprouver du plaisir à garder un oiseau en cage ? Toi-même, ne m’as-tu pas libéré des laboratoires ?

Elle m’a observé et a déclaré :

– Tu exagères. Ces « laboratoires », comme tu dis, soignent des embryons malades grâce à des gènes d’animaux. Et tu es un bel exemple de réussite.

– Sur Internet, quelqu’un a dit que les humanimaux n’avaient pas le droit de quitter le lieu où ils avaient été soignés.

– Ils le peuvent, mon ange, tu en es la preuve. Mon centre a toujours essayé de favoriser l’intégration des humanimaux parmi les humains.

Elle disait souvent « mon centre » parce que c’était elle qui l’avait créé, mais elle n’y travaillait plus. Huit ans plus tôt, avant de partir en retraite, elle s’était attachée à moi. Elle m’avait sauvé grâce à des gènes de cygne et j’étais le seul bébé doté d’ailes. Elle avait veillé sur moi jour et nuit à cause de ma santé fragile.

Un pour Un
Permettre à tous d'accéder à la lecture
Pour chaque accès à la bibliothèque, YouScribe donne un accès à une personne dans le besoin