//img.uscri.be/pth/0dab925e604767d6494690c32447969f0064b08a
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'inconnue de Jaisalmer

De
158 pages
"Je me sens loin de chez moi, madame Pinelli. Voyez-vous, j'ai voulu m'enfuir. Fuir ceux que je connaissais, fuir ce qui m'appartenait, fuir le Bruno Sanzio de tous les jours. Cette vie-là m'était devenue insupportable. Aujourd'hui, je me rends compte que ce n'était peut-être pas la bonne tactique. On ne se libère pas si facilement de la monotonie de soi-même."
Voir plus Voir moins
L’INCONNUE DE JAISALMER
 «Je me sens loin de chez moi, madame Pinelli. Voyez-vous, j’ai voulu m’enfuir. Fuir ceux que je connaissais, fuir ce qui m’appar-tenait, fuir le Bruno Sanzio de tous les jours. Cette vie-là m’était devenue insupportable. Aujourd’hui, je me rends compte que ce n’était peut-être pas la bonne tactique. On ne se libère pas si faci-lement de la monotonie de soi-même.»
Dominique Renaudest l’auteur chez L’Harmattan d’un roman remarqué,Rédemption (2011).Il a publié égalementMorts à l’appel(Canaille),État d’arme(Hors-Commerce),Certains l’ai-ment froide(La Voûte, Métropolis),Feinte alliance(Baleine).
Illustration de couverture : La Madone Sixtine (détail), huile sur toile (265 cm x 196 cm), Gemäldegalerie Alte Meister, Dresde, Allemagne.
ISBN : 978-2-343-01225-4 16 €
Dominique RENAUD
L’INCONNUE DE JAISALMER
Roman
L’INCONNUE DE JAISALMER
Dominique RENAUD
L’INCONNUE DE JAISALMER
Du même auteur :
Mort à l’appel, Éditions Canaille, 1995
Certains l’aiment froide, Éditions de la Voûte, 1997
État d’arme, Éditions Hors-commerce, 1998
Feinte alliance, Le Poulpe, Éditions Baleine, 1999
La parenthèse enchantée, Éditions Jami, 2009 Rédemption, Éditions L’Harmattan, 2011
© L'Harmattan, 2013 5-7, rue de l'École-Polytechnique ; 75005 Parishttp://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-0 EAN : 97823430
In memoriam Fabien Pacilly-Gamboa (1959-2012)
« Qu’as-tu fait pour délivrer les mortels des terreurs de la mort ? »  «J’ai semé dans leur cœur l’espérance aveugle ».  Eschyle