//img.uscri.be/pth/bab1ea2a2ba7620a30d34ea0227f9721a5d81a94
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

L'odyssée maritime de la Sainte Claire

De
240 pages
Il arrive que des personnages, marqués par le destin, trouvent un chemin les conduisant vers une destinée prodigieuse. Ce fut le cas de Marceau, un jeune Normand qui voulait devenir marin alors que sa famille était paysanne. À la suite d'une rencontre fortuite, il fait la connaissance d'un noble suédois qui va le présenter à un armateur qui le teste et l'embauche comme pilotin. C'est là que commence l'aventure : il monte tous les échelons de la hiérarchie maritime et devient le capitaine d'un navire, la Sainte Claire, qui le conduira vers toutes sortes d'aventures à découvrir dans ce roman historico-picaresque.
Voir plus Voir moins
Roger Charles HOUZÉ
L’odyssée maritimede la Sainte Claire ou les aventures extraordinaires d’un jeune paysan normand
Romans historiques e Série XVII siècle
L’odyssée maritime de la Sainte Claire
Romans historiques Cette collection est consacrée à la publication de romans historiques ou de récits historiques romancés concernant toutes les périodes et aires culturelles. Elle est organisée par séries fondées sur la chronologie. MILLOT(Georges),Berceaux de guerre, 2016. LARRIAGA(Jean),Ils inventèrent l’été. Une escapade estivale sous l’Ancien Régime, 2016. BOUSQUET(Bernard),Le magicien de Pétra, 2016. BAROIS DIGAETA(Julien),Naples la cruelle, 2016. BRASSAC(Pierre-Jean),Jérôme Bosch entrez soufre et hostie ou la lancinante tentation du désastre, 2016. SILVEIRA(Vincent),Par-delà le rejet et l’oubli. D’Evariste Galois à Maximilien Robespierre, 2016. MAUMY(Jean),Le duel des reines. Aliénor d’Aquitaine et Adèle de Champagne, 2016. CENCERRADO(Monique),Manant et Croisé. La quête d’un destin au Moyen Âge, 2016. BEVAND(Roger),Estienne Dolet. Un écrivain de la Renaissance mort sur le bûcher, 2016. SUDRE(Jacques),Le Matin d’Eylau. Une aventure du colonel de Sallanches, ingénieur géographe au service de l’Empereur, 2015. BRATZ(Marc),L’Échiquier vénitien de Napoléon,2015. DUBREUIL(Chloé), Fortunae. De pourpre et de cendres…, 2015 Ces douze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Roger Charles HOUZÉL’odyssée maritime de la Sainte Claire ou les aventures extraordinaires d’un jeune paysan normand
Du même auteur )
(Dans l’ordre de parution Au bon plaisir de Henriot (Editoo.Com)
L’Escalier du pouvoir (Edition privée des Clos)
Chroniques sarthoises (La Découvrance)
Histoires à dormir debout (La Découvrance)
La Dame de Moire (Éditions Amalthée)
Le Roman d’Héloïse (Éditions du Petit Pavé)
Les Sentiers de la providence (L’Harmattan)
Les Témoins du fond des âges (Ed. La Bruyère)
L’étrange momie d’Alet-les-bains (en préparation)
© L’Harmattan, 2016 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-07934-9 EAN : 9782343079349
PRÉFACE
Il est toujours surprenant d’adapter une conscience à une "chose" dite «sans âme» : elle ne peut s’exprimer mais elle rayonne malgré tout par elle-même et s’impose par le talent de l‘artiste ou de l’ouvrier qui l’a créée… Une œuvre artistique ou, pour ce qui nous préoccupe ici, le bateau construit de mains d’homme, exhale l’esprit de celui qui l’a imaginé : l’armateur impose toujours son ego en concevant le projet d’un voilier. C’est encore plus évident quand ce bâtiment possède une histoire qui se déroule avec la complicité des hommes courageux qui l’ont guidée. Cette " chose " acquiert alors une vie propre intéressante et cela devint le cas de la Sainte Claire... Ainsi, le sujet que nous développons ici démontre que le héros véritable du roman est un voilier, réalisation créée pour une besogne précise : la surveillance en mer ; donc : la protection des convois maritimes et, accessoirement, le commerce côtier rendu nécessaire dans le cas de blocus. Très convoitée à cause de sa rapidité sur l’eau, car bien servie par sa voilure, la Sainte Claire a subi néanmoins des attaques parfois meurtrières en ouvrant le chemin des convois militaires ou commerciaux. Dans le cas d’une mauvaise rencontre, elle ne devait son salut que dans la fuite, car sa fonction de patrouiller était de fuir afin d’informer le navire amiral. S’il en réchappait, blessé par les canonnades de l’ennemi, le navire était réparé et, alors, il va évoluer, grandir d’intérêt dans l’esprit de l’armateur et l’on peut se demander s’il n’acquérait pas, à chaque réparation, un peu de cette
7
humanité qu’apportent les charpentiers de marine en soignant les blessures de leur beau voilier. Les marins le prétendent à juste raison car ils ne manifesteraient pas autant d’ardeur à le préserver au péril de leur vie et puis, la chaloupe de sauvetage n’est jamais très engageante sur une mer peu sûre ! La Sainte Claire qui fait l’objet de ce présent récit est un exemple-type de l’intérêt suscité par ces marins : même si ce voilier a changé plusieurs fois d’apparence, de nom, de capitaine ou d’équipage, c’est ce qu’on connaît de ses exploits qui nous intéresse. Et s’il a laissé des traces dans l’Histoire, c’est qu’il fut vraiment exceptionnel grâce à la valeur de son capitaine, le second héros de ce roman : Marceau, qui se révèle être d’une trempe peu commune pour ème supporter vaillamment tout ce qu’il a vécu dans ce XVII siècle dit des «Lumières» et, cela, dès sa prime jeunesse d’orphelin avant de devenir un brillant capitaine. Nous suivrons donc avec intérêt et, souvent, avec surprise, les péripéties de son odyssée, car Marceau Bonin du Vernois le mérite : capturé par un prince de l’Orient, prince ami des Barbaresques de la Méditerranée, il fut obligé de diriger la Sainte Claire bien au-delà de la mer Noire, sur le Don en crue, pour découvrir un passage maritime pour la mer Caspienne, réputée intérieure à l’époque. Son exploit se trouve d’ailleurs être à l’origine du percement d’un canal vers cette mer mystérieuse pour un jeune Occidental. Puis, autre épopée : périlleux se révèle le retour de Marceau en France, traversant une partie de l’Asie et toute l’Europe, avec la réserve qu’il sied de donner à l’interprétation des événements qui se produisirent dans ces divers pays plutôt tourmentés par les guerres. Il réussira son long et étrange périple, mais au prix de tourments divers et de déceptions sentimentales quasi insurmontables pour un être normal exposé à tous les dangers suscités par les mauvais chemins de l’Europe ème centrale du XVII siècle, chemins infestés de bandits.
8
PREMIÈRE PARTIELa jeunesse d’un bon capitaine