L'Orient et l'Accident

De
Publié par

Etienne Lemaître, humaniste, antiraciste et plein de compassion, sort d'un séjour en Iran. Il en garde un amour profond pour l'Islam et un grand mépris pour "l'arrogance" de l'Occident. Sa soeur, chrétienne, échappe à un accident de voiture et se rend alors en pèlerinage à Jérusalem où son fils meurt dans un attentat. Le destin d'Etienne bascule : le psychanalyste qui soigne sa soeur a-t-il un dessein caché ? Les malades de l'hôpital conspirent-ils contre lui ? La séduisante infirmière est-elle une étourdie ou est-ce Etienne qui perd l'esprit ?
Publié le : mercredi 2 septembre 2015
Lecture(s) : 40
EAN13 : 9782336388830
Nombre de pages : 256
Prix de location à la page : 0,0120€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
Liliane Messika Serge Skrobacki avec
L’Orientl et’Accident Téhéran – Tel Aviv – Ramallah Roman
L’Orient et l’Accident Téhéran – Tel Aviv – Ramallah
© L’HARMATTAN, 2015 5-7, rue de l’École-Polytechnique ; 75005 Paris http://www.harmattan.fr diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-343-06858-9 EAN : 9782343068589
Liliane MessikaavecSerge Skrobacki L’Orient et l’Accident Téhéran – Tel Aviv – RamallahRoman
Autres ouvrages de Liliane Messika : Les dircoms, éditions L’Harmattan, 1995. Imagin’aires de jeu – l’enfant, le jeu, la ville, éd. Autrement, 2000 La planète Kourtevue, BD éditions Une bulle en plus, 2001 Mythes et réalités, trad. de M. G. Bard, Ed. Raphaël, 2004 Plastic – no Plastic, avec Philippe Couette, l’Archipel, 2005 La paix impossible ?,avec Fabien Ghez, l’Archipel, 2006 Ilan Halimi, le canari dans la mine, ouvrage collectif, éd. Yago, 2006 Les coccinelles grises, traduction de Mona Yahia, L’Archipel, 2006 Paxtor, lauréat du Prix de la Nouvelle Hossegor 2007, Ed. Yago Tribulations d’un cœur d’artichaut, roman, Editions Yago, 2008 5 jours à New York, photos Ph. Couette, éd. De Courcelles, 2008 Starbucks, traduction de Howard Schultz, Ed. Télémaque, 2011 Amazon.com, trad. de Richard L. Brandt, Ed. Télémaque, 2012 Longue division, trad. de Derek Nikitas, Editions Télémaque, 2013 L’homme malade de son environnement, avec M. Aubier, Plon, 2013 Le passage couvert, trad. de P. de Moncan, Ed. du Mécène, 2013 Editions K’Noë, Collection « Une nouvelle pour comprendre une maladie » : Va le dire… à la mer, 2001 UneVieMoinsOrdinaire.com,2003Le match de leur vie,2003L’imprévue,2003. Goood Morning, Léo !2005 Enquête inquiète, 2005 Panne des sens, 2009 Confidences pour filles, 2010 A paraître La communication, c’est comme la marche à pied, essai, L’Harmattan Le Juif errant est rentré chez lui, biographie, L’Harmattan
En mémoire de Marcel, l’inoubliable. Pour Rachel et Gabriel,mes deux chefs-d’œuvre, Pour Stéphane et Pauline, leurs compléments de sujets, Pour Lison, Adam et Zoé, notre avenir. Pour Yankeleh, mon père, Pour David mon fils, Pour Léa, sa femme Et pour mes deux petites-filles, Lola et Elyza.
AVERTISSEMENT Ceci est un ORNI, objet romanesque non identifié, de la famille des « docu-fictions ». La plupart des lieux évoqués dans ce livre existent : on peut facilement trouver Téhéran ou Jérusalem sur une carte. La plupart, mais pas tous : Saint-Martin en Vaucluse est un village extra-terrestre. Les personnages historiques peuvent être retrouvés dans les livres d’histoire et dans les journaux d’époque, mais les autres sont fictifs, aussi toute ressemblance avec des person-nes existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite. Les événements décrits sont tous authentiques (attentats, logistique terroriste, actions des ONG…), mais pas toujours leur chronologie. A l’inverse, l’intervention des personnages fictifs et les situations créées par celle-ci sont imaginaires.
CHAPITRE I Ils vont l’exécuter. Au secret. Dans une de leurs caves clandestines où l’on ne découvri-ra même pas son cadavre. Qui s’en souciera ? Sa fille Nadia, sa sœur Amélie, son neveu Benoît… C’est tout ? Non, son ami Marc-Alain le regrettera. Quatre personnes. Pas si mal, après tout. Etienne Lemaître soupire. Il se demande ce qu’ils diront de lui : « c’était un père intermittent » ? « Un ami contrariant » ? Et que gravera-t-on sur sa tombe, s’il en a une ? Un crucifix ou un croissant ? Il ne sait pas lui-même se définir. Il est pâle, blond aux yeux bleus, mais se sent profondément africain. Citoyen français, il exècre tout ce qui est occidental. Baptisé, il s’est converti à l’islam… C’est l’été 2001. Il vit à Téhéran depuis presque quatre ans. On a sonné à la porte de son appartement. Ils étaient trois, tous en civil. Il a blêmi : s’ils ouvrent le sous-évier et fouillent derrière les produits d’entretien, ils tomberont sur un Bourbon pur malt et deux Saint-Emilion. Il sera bon pour la prison. Apparemment ce n’est pas leur objectif. Résigné, il a pris ses papiers comme on le lui commandait et suivi docilement la petite troupe dans l’escalier de l’immeuble. La voisine du troisième s’est penchée par-dessus la rampe et a rajusté machinalement son foulard en voyant l’air martial du chef : police religieuse.
9
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.