L'utilisation d'histoires orientales en psychothérapie positive

De
Publié par

La méthode de psychothérapie positive est un modèle d'auto-assistance qui est basé sur les contes transculturels et la sagesse populaire, visant à réduire nos préjudices et nos ressentiments. Elle nous permet d'ouvrir nos yeux et nos coeurs sur le monde qui nous entoure. Elle traite par un modèle transculturel en prenant en compte trois principes : l'espoir, l'équilibre, la consultation. La psychothérapie positive est une synthèse remarquable de la psychodynamique et de la thérapeutique du comportement, sa contribution est essentielle à la cohésion de la psychothérapie.
Publié le : vendredi 1 janvier 2010
Lecture(s) : 85
EAN13 : 9782296694132
Nombre de pages : 226
Prix de location à la page : 0,0121€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois

Sommaire
Préface........................................................................... 11
Avant-propos................................................................. 17
PremièrePartie :
Introductionàlathéoriedeshistoires....................... 21
1.Quinerisquerienn´arien......................................... 23
2.Lapsychothérapiepopulairee nOrient...................... 25
3. LesMilleetune Nuits................................................ 26
4. La psychothérapiepositive........................................ 28
psychothérapietransculturelle............... ........... 415. La ....
6. Leshistoiresutiliséescomme médiateursen
psychothérapie............................................................... 45
7. Lesfonctions des histoires......................................... 47
8.Guidepourlelecteur................................................. 58
9. Lesoriginesdeshistoires........................................... 60
10.Lepersonnagefavori deshistoiresorientales.......... 62
11. La prise deconscienceoula découverte desoi.......64
Secondepartie :
Miseenpratiquedeshistoires....................................67
1. Lesparaboles............................................................. 69
2.Embarrasetespoir desmédecins............................... 89
3.Sexualitéetle couple................................................. 115
4. Leshistoiresutiliséesdanslapsychothérapie........... 147
5.Recueild´histoiresà méditer..................................... 197
Bibliographie des nomscités......................................... 219Quand unmédecin raconteàses patientsdes«histoiresà
méditer»,
Alorsiln´abes oin de prescrire quelamoitiédes
médicamentsinitialement prévus…
Ferdinand Sauerbruch
Celuiquiseconnaîtet connaît
autrui,Sera iciégalement
reconnu :Orientet Occident
Ne sont plusséparables.
GoethePréface
Lorsqu´unAllema ndouunAméricain rentre le soir chez
lui, il aimerait avoirsatranquillité. Ainsi sont les règles. Il
s´assoit devantleposte de télévision,boitsabière bien
méritée et litson journal, comme pourdire« Fichez-moi la
paix.Après une longuejournéedetravail, je l´aibien
gagnée.»C’estsa façonàluidesedétendre.
En Orient,lemari se détend autrement:quandilrevient
le soir àlamaison, sa femme adéjàinvitéquelques
personnes, parents, amis de la familleou partenaires
d´affaires. Toutendiscutant avecses invités, il se sent
détendu,comme s’iltraduisaitlibrement la devise:«Les
invitéssont la grâcedeDieu ». Le terme «détente» peut
ainsisignifierbeaucoupdechoses. Il n´yapas de définition
immuablepourceterme.Onsedétend comme on l´aappris
et on l´aappriscomme il est d´usage dans la famille,le
groupe,le cercleculturelauxquelsonappartient.
Comme pourletemps libre et la détente,les coutumes,
leshabitudes et lessymbolesde richesse ont également
plusieurs facettes. Cela ne signifiepas qu´uneréférence soit
meilleure qu´une autre, mais,aucontraire, quedifférents
systèmesde valeurs peuventêtreàlafois très expansifset
complémentaires.
Le motifporteurdemon travailest liéau concept
«transculturel»quis´offreàmoi, du fait de ma propre
position entreces deux cultures: allemandeetiranienne. Aussi,
l´application d´histoiresorientales me fut-elle suggérée
commeressource, médiateuretmoyen de communication
dans ma spécialité: la psychothérapie. Une autreraisonfut
de réunir la sagesse et lespenséesintuitives de l´Orient avec
lesnouvelles méthodespsychothérapeutiquesde l´Occident.
Leshistoires, avec leurcaractère ludique, leurproximité
avec l´imaginaire, leurintuition et leurirrationalité,s’opposentau modèlerationnelettechnologiquedelasociété
moderne industrielle,dont l´obsession du rendement
contreditcelles-ci. On donne la priorité au rendement. Laqualité
desrapports interpersonnelsest ainsi mise au sec ond plan.
L´intellectetla raison valent plusquel´imaginationet
l´intuition. Nous pouvons cependant renverser ce
déséquilibre historiquementetculturellement marqué, en complétant
noshabitudes avec d’autres façons de penseretdes règlesdu
jeu basées surles rapports humains. Celles-ci sont alors soit
puiséesdirectement dansnotre mondeimaginaireou bien
proviennent d´unautre environnement historico-culturel
(référenceà la notiontransculturelle). Dans montravail, j´ai
essayéd´expliquer la signification universelle de l´approche
transculturelle,desystématiser lescontenusdes problèmes
transculturels et de montrerleur importancedans
ledéveloppement des blocages et des conflits.A partir de là,j´avais
aussi unautrebut, notamment celuidedévelopper un
conceptpourunethérapiequiseraitcentréeautourdespoints
conflictuels. D´autres approches thérapeutiques pe uvent être
associéesàcettethérapiecourte,selonlesbesoins.
En tant queBaha´i, je saisqu´unetelletentative
comporte plusieursrisques, mais je crois sincèrement que,
dans des situations où lesdista ncesgéographiques
s’estompent, une telle tentative est utile, sinon nécessaire. Il
existe aujourd´hui,malgrédes malentenduspersistants, une
tendance porteuse d´espoir vers une unité dans la diversité.
Le Bahà´u´llahexprimececidans le verssuivant, dont
l´importanceetlapertinence éclaireronttoutcelivre :
«Vous êtes tous les feuilles d´un même arbre et lesfruits
d´unemêmebranche. »
Leshistoires quipeuvent servir de médiateurs entre le
thérapeute et son patient sont d´une aide précieuse. Elles
fournissent une base d´identification au patient et en même
temps une protection. En s´associantàl´histoire, le patient
parle de lui-même,deses blocages et de sesdésirs.Ces
histoires ontfaitleurs preuves surtoutlorsquelepatient
12présente des résistances. Sans attaquer directement ni les
concepts ni les valeurs du patient,nousproposons un
changementde vision quiressemble au débutà unjeu.Ce
changementdeperspectivepermet à la longueau patient de
percevoirses concepts unilatéraux en rapport aveclesautres,
delesréinterpréteretdelesélargir.
Je voisdansles histoires, lesmythologies, les paraboles
et les concepts unmoyen de donnerplusdechamplibre à
l´imagination etàl´intuition pourainsi accroître notre propre
expérienceetnousaideràtrouver unplusgrand nombre de
solutionsànosconflitspotentiels.
Le thèmeprincipal de ce livre porte surlafonction
«psychothérapeutique» deshistoires. Déjàlors de mes
diverses publications : La psychothérapie de la
viequotidienne et La psychothérapie positiv e,j´ai eu recours aux
histoires et aux paraboles comme moyen pourillustrer mes
idées et aussi comme méthodedepsychothérapie. La
réactiondemes lecteurs et l´ex périence accumulée grâceà
mespatientsm’ont fait réfléchir surlerôle deshistoiresdans
le cadre de l´éducation, du développement personnel et de la
psychothérapie. L´idéen´était pas uniquement de tester
l’attraitdes histoires aujourd’hui,mais de comprendredans
quellessituations de conflits et dans quelles maladies elles
pouvaientcontribueràtrouver dessolutions aux problèmes.
Je suisconvaincuqueleshistoiresontbeaucoupdechosesen
communavec les médicaments. Une histoire, appliquée au
bon moment,dans uneformeappropriée, peutdevenir la
charnière de l´effort thérapeuti queetamorcer des
changementsd´attitudesetdecomportements. Parcontre, maldosée
et racontéedefaçon moralisatriceetcaricaturale,
sonapplicationpeutdevenirdangereuse.
Durant leshuit années, au cours desquelles je me suis
consacré aux histoiresetairassemblé cellesquisetrouvent
dans ce livre,j´aipuvérifierqu´elles contenaient quelque
chosed´aventureux,deprofond et mystérieux.Les idées, les
souhaits et lesreprésentationsquim´avaient
étécomplète13ment familiers, soudainement apparaissaient, àtraversles
histoires,sous unautrejour. Une autrefaçon de penser, qui
me semblaitautrefoisinhabituelle,mefut,dèslors, familière.
Je considère cettenouvelle façon de voirles chosescomme
une desfonctions essentiellesdes histoires. J´espèrequele
lecteurpourraparticiper àcette nouvelle expérience du
changementde visionet qu´ilapprécieraleshistoires.
De tempsà autres nousnepouvons paséchapperà la
science,auxmathématiquesetàtoutediscussion instruite,car
avecleuraideévoluelaconscience humaine.
Cependant,detemps àautres nousavonségalement
besoin de poésies,dejeux d´échecetd´histoires, pourdivertir
etrafraîchir notreesprit.
(D´aprèsSaadi)
La première partiedecelivre est une introductionàla
théoriedes histoires. En partant de la psychothérapie
positive, nousessayeronsde comprendre lesfoncti onsqu’ont
leshistoires dans lesrapportsinterpersonnels, et plus
particulièrementdans les résolutionsdeproblèmesetdans
lessituationspsychothérapeutiques.La deuxièmepartietraite
de l´applicationpratiquedes histoires. Dans le premier
chapitre, nousattirons l´attention surlasignification
pédagogiquedes symboles dans les diverses religions,
puisqueles religions représentent probablementlecadre
d´origine des histoires. Le deuxième chapitre soulèvele
thèmedelarelation thérapeute/patient,etsafaç ondese
réfléchir àtravers leshistoires;letoutagrémenté de
références historiques.Letroisièmechapitres´em ploie
également-comme le quatrième-à utiliserdes exemples
d´applicationsthérapeutiquesdeshistoires.D’abord,j’aborde
lesproblèmesdelasexualité et du couple; puis je donne un
échantillon de différentesmaladies, unaperçu des manières
psychothérapeutiques de poser desquestions et enfin des
situationsde conflitsàrésoudre.
14De nombreux confrères quiont travailléavec moiau
seindu groupe de découvertespsychothérapiques à
Wiesbaden ainsiqu’au sein de l’Académie pourlaf ormation
continuedans l’association médicale de l’Etat du Land de
Hesse, ontétabli descomptes-rendusdeleurs observations,
suiteàl’utilisationd’histoires.Jesouligneraisquecertainsde
mespatientsont aussicontribuéàl´élaborationdece livre en
me faisant part de leurréaction aux histoires.J´aimerais
remerciertoutparticulièrement l´ensembleprofessoraldu
PEW quiont analysé,etsesont entrainés à utiliser, les
histoiresorientalesdansleurpratiqueclinique.
Je voudrais remercierici mesamisetcollaborateurs, qui
m’ont donné despistesderéflexionpourcelivre, même siils
ne sont nullementresponsables pourlamanièredontj’ai
utiliséleurs suggestions.
Je salueicil´étroitecollaboration du Dr Med. Dieter
SchönetdeHansDeidenbach pour leurengouement,
critiques constructives lors de lapréparation,de l´écriture et
delacorrectiondecelivre.Puis-je remercier messecrétaires,
Madame Krieger et Madame Kirsch, quim’ontsoutenu de
parleurcompréhension,leursollicitudeet leurfidélité?
Un grand merciàmon éditeurS.Fischeretavant toutau
lecteurWilli Köhler, quim´a constamment encouragéetsans
quicelivre n´aurait pasexisté. Ma sœurRezwan Spengler et
monfrère Houchang Peseschkianm’ontdonné plusieurs
suggestions grâceàleurexpérience transculturelle.
Je citerais monépouse Manije, une aide très précieuse,
quis´est occupée desrecherches deshistoiresorientales, des
proverbesetdes méthodes psychothérapeutiques populaires,
observés de prèspar ma tante en Iran,Madame Berdjis.Mes
fils Hamid et Nawid sont entre-temps devenusexperts en
histoiresorientales.
NossratPeseschkian
Wiesbaden,
1979
15Avant-propos
Je suis ravideprésenter l’édition française de ce livre à
meslecteurs ; Le MarchandetlePerroquet:les Contes
orientaux en tant qu’instruments de la
psychothérapiepositive.Les considérations présentées iciont été davantage
développées, débouchant sur une approche pratiqueet
systématiquedelapsychothérapie.Cette méthode a été
appliquée de façonscientifique, parles membresde
l’Académieinternationale pourla psychothérapie positiveet
transculturelle et l’Association
mondialedelapsychothérapiepositivedans le traitement des patients dans lemonde
entier.
Bien quelapsychothérapiepositiveentant queméthode
soit surtout utilisée par les médecins,les psychologues et les
thérapeutes, mais aussientantquemodèled’auto-assistance,
elle s’est prouvée utile parles assistantes sociales, les
infirmiers et autres personnes travaillant dansle domaine de
la santé mentale,ainsiqueles autresprofessionsde santé.
En liaison avec le processusdeconsultation,cette
méthode est utilepourles enseignants, lesjuristes, les
parents, lesmanagers,les businessmen, leséducateurs et tous
ceuxquis’intéressentauxrapportshumains.
La réponse positivedes spécialistes, descollègues,des
journalistesetdes lecteurs atoujours été une sourcede
motivationpourmoi.
Le livre aété traduit en vingt-troislangues, et la
trentièmeéditionenlangueallemandeparaîten2009.
Lescontesetlasagesse populaire des autres cultures
nousrenseignent surles règles et lesconceptsimportants
dans cesculturesetillustrentdifférentesmanièresdepenser.En outre, ces contespermettent aux gens de développeret
d’élargir leurrépertoire de concepts, de valeurs etleur
habiletéàrésoudredesconflits.
Atravers lescontestransculturels, les préjudices et les
ressentiments pourraient diminuer. Parconséquent, les
contes et la sagessepopulaire pourraientêtre des facteurs
décisifs dans la tentatived’obtenirde vasteschangements
dans lesconsciences–cequi, après tout, est le fondement du
changementenpolitique, en économie et en politique
écologique.
Je voudraisremercier le Dr K. Agir et monsieurA.H.
Eshragh, tousles deux àParis, et moncollègueDrR.
Werringloer de Sttutgart en Allemagne, pourleurnoble
soutien,leurengagementetleurencouragement.
Je voudraisremerciermadameLea YaunerPessac,
Franceetmadame Céline Gallois Stuttgart,enAllemagne,
ainsiquemasecrétaire en Allemagne madame Constanze
Rottleuthner.
Wiesbaden, juillet2009
NossratPeseschkian
18Lemarchandetleperroquet
Un marchand oriental possédait unperroquet.Unjour,
l´oiseau renversa une bouteille d´huiled´olivepar terre.Le
commerçant se mit en colère et frappa le perroquet avec un
bâton surl´occiput.Apartirdecet instant,leperroquet,qui
autrefoiss´étaitmontré fort intelligent, ne prononçaplus u n
mot.Ilperdit peuàpeu sesplumes ducrâne et devintbientôt
chauve. Un beau jour, alors qu´il étaitperché sur la
bibliothèquedelaboutiquedes onmaître, il vit entrer u n
client chauve. La vuedecet hommerendit le perro quet très
agité.Battant desailes, il sautilladanstousles sens,croass a
et retrouva,àlasurprisedeto utlemonde, la parole et dit :
«As-tu toi aussirenversé une bouteille d´huiled´oliveet
reçu en retour uncoupsurlatête? Est-ce pourcelaquetu
n´as plusdecheveux?»
(D´aprèsMowlana)Premièrepartie
Introductionàlathéoriedeshistoires

Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.