La Chaconne

De
Publié par

Roman existentiel, La Chaconne est l'histoire d'une quête spirituelle. C'est le roman d'un premier amour déchiré entre les convictions profondes d'une foi naissante et la crise humaine d'un monde égoïste et éclaté. Mais sensibilité exacerbée et recherche intérieure peuvent-elles vivre en harmonie dans le même individu?
Publié le : lundi 1 novembre 2010
Lecture(s) : 229
EAN13 : 9782296709577
Nombre de pages : 144
Prix de location à la page : 0,0079€ (en savoir plus)
Voir plus Voir moins
7 jours d'essai offerts
Ce livre et des milliers d'autres sont disponibles en abonnement pour 8,99€/mois
La Chaconne
© L’Harmattan, 2010 5-7, rue de l’Ecole polytechnique, 75005 Paris http://www.librairieharmattan.com diffusion.harmattan@wanadoo.fr harmattan1@wanadoo.fr ISBN : 978-2-296-13118-7 EAN : 9782296131187
José Ogab
La Chaconne Roman
L’Harmattan
Le salut humain - félicité, éternité -ne sera jamais possible que sur fond de crise. (La pommeraie) Michel Potay
Chapitre premier
Abracadabra
e 10 octobre 1989 alors qu'il venait de recevoir une L cassette de son cousin comprenant la chanson de Steve MillerAbracadabra, Henri sortait avenue du Général Leclerc pour acheter des affaires de toilette, lorsqu'un type longiligne d'une trentaine d'années l'arrêta en lui disant : – Est-ce que tu trouves qu'il faut humaniser la terre ? – Oui, il y a du progrès à faire, répondit-il ouvertement. Il y a Gorbatchev bien sûr avec sa Perestroïka… – Est-ce que tu désires faire quelque chose dans ce sens ? – Oui, mais quand ? – Tout de suite ! – Ah ? Oui ! – Ok, suis-moi ! Il conduisit Henri dans un café non loin de là, à l'angle de la rue Daguerre et le présenta à David en discussion avec deux ou trois jeunes gens de style plutôt anar. Henri l'observa parler. David semblait doux, il avait les cheveux longs et un
10 LACHACONNE
manteau blanc très simple. Henri se souvint qu'il avait fait un rêve cette nuit-là, dans lequel une voix lui criait « Christ, Christ, Christ ! » Il avait observé le visage de Jésus dessiné sur le sol à la craie de couleur peu avant sa rencontre avec l'homme qui l'avait arrêté et concluait qu'il s'agissait d'un groupe de foi chrétien. Il se sentait « appelé», c'est pourquoi il écouta David sans aucune réticence. David lui téléphona quelques jours plus tard et passa le voir avec sa façon de penser qui le fascinait. Henri lui disait qu'il croyait en Dieu et David bien qu'athée respectait la croyance des autres. Beaucoup de membres duMouvementhumaniste croyaient dans la réincarnation. Henri et David passaient parfois plusieurs après-midi à parler de l'humanisation de la terre dans les squares, les rues et les jardins publics. Lorsqu'Henri parlait trop, David s'arrêtait de marcher et questionnait un passant. Henri sentait parfois que ce qu'il disait n'avait pas d'importance pour David, qu'il ne le prenait pas vraiment au sérieux et cela le blessait. David avait son idée fixe : parler et faire parler duMouvementautour de soi, à des gens susceptibles d'y entrer à leur tour. Henri appréciait l'héroïsme de ce type. Il avait découvert le livre de la Révélation d'Arèsquelques jours plus tôt à la librairie Joseph-Gibert à Saint-Michel. Il réfléchissait encore à l'action qu'il pourrait mener dans la société pour changer les choses. Il était étudiant et n'avait pas de gros moyens. Néanmoins, Henri entra dans le groupe de David et commença avec lui le « contact » de rue afin de rassembler le plus grand nombre de
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.