La communauté du Sud (Tome 5) - La morsure de la panthère

De
Publié par

« Moi, Sookie, 26 ans, je suis toujours serveuse Chez Merlotte et, à mon grand désespoir, à nouveau célibataire. Non contente d'être aux prises avec des mutants - dont mon frère Jason ! -, me voilà confrontée à un tueur de mutants ! Et j'ai jusqu'à la prochaine lune pour trouver le vrai coupable... »
Alors qu'un sniper bien décidé à éliminer les non-humains fait régner la terreur dans la petite ville sudiste de Sookie Stackhouse, elle est appelée à l'aide par le séduisant Alcide... et se retrouve plongée au cœur d'imbroglios politiques, mêlant vampires, loups-garous et autres créatures ! Et ses sentiments aussi sont mis à rude épreuve, avec le beau vampire-pirate qui a investi son bar...
Publié le : mercredi 9 juillet 2014
Lecture(s) : 7
Licence : Tous droits réservés
EAN13 : 9782290090589
Nombre de pages : 379
Voir plus Voir moins
Cette publication est uniquement disponible à l'achat
5 LA COMMUNAUTÉ DU SUD La morsure de la panthère ® LA SÉRIE ÉVÉNEMENT AUX USA DIFFUSÉE PAR
NOUVELLE ÉDITION
Note de 'édteur
Parce que l'œuvre de CharlaIne HarrIs est plus que jamaIsÀ'hon­ neur chez J'aI lu; parce que nous avonsÀcœur de satIsfaIre les fans de SookIe, BI et ErIc, les mordus des vampIres, des loups-garous ou des ménades es amoureux de Bon Temps, duMerlotteet de La NouveleORéans, nous avons décIdé de revoIr a traductIon de ce cInquIèMe tome deacommunauté du SudaInsI que des neuf autres tomes parUs.
La narratIon a été strIctement respectée, et chaque nom a été restItué fIdèlement au texte orIgInalFangtasia,e faMeux barÀ vampIres, a aInsI retrouvé son nom. Nos ecteurs auront donc le plaIsIr de découvrIr ou redécouvrIr les aventures de SookIe Stackhouse dans un style au plus près de ceuI de CharlaIne HarrIs et de la sérIeV.
Nous vous remercIons d'être aussI idèles et vous souhaItons une bonne lecture.
La morsure de la panthère
TItRe oRIgINaL : DEAD AS A DOORNAlL Ace New York PublisHed by he Berkley PublisHing Group, A division of the Penguin PUtnam Inc.
©Caaîe Harris SchUz2005
PouR La tàductIo1 fâçaIŝe:
©Éditions J'ai U2006;
édition2011
Je déde ce vre à une femme merveeuse que je ne vos pas auss souvent que je e voudras Janet Hutchngs  Devenue rédactrce en chefD'ELey Queenŝ MYstey Magazine ee état à 'époque édtrce chez WaKer Ee a eu e courage de mser sur mo  ya des années, au terme d'un ong congé sabbatque, une mse en parenthèse du méter d'écrvan Que Deu a bénsse
Remerciements
J'a oublé de remercer PatrcK Schuz de m'avor prêté son Benell pour mon derner roman. Désolée, îston. Mon am, on L. P. elner, qu a relevé quelques problèmes dans la premère moté de ce lvre, mérte un grand coup de chapeau. Merc à mon ame Paula Woldan, qu m'a soutenue moralement, m'a fou de préceux rensegnements sur les prates et a accepté de me suvre toute une jour née dans mon délre « Aujourd'hu, on parlÉ prate » . Merc auss à s a îlle, Jennfer, qu m'a sauvé la ve en m'adant à préparer mon manuscrt. Merc également à ShaY, touj ours fdèle, qu a eu l'excellente dée du calendrer. Enîn, je remerce la famlle Woldan, sans oubler JaY, pomper volontare pendant de longues années. Grâce à lu, je n'gnore plus ren des îcelles du méte
1
J'ai su avant mon ère qu'il allait se transformer en pantère. Je conduisais en direction de Hotsot. Jason regar dait le soleil se coucer en silence. ïl porait de vieilles ingues informes et avait emporté quelques aFaires dans un sac en plastique  une brosse à dents et des sousvêtements de recange . Emmitoué dans son épaisse parka camouage, il s'était rencogné dans son siège et regardait droit devant lui. Son visage trais­ sait une tension manifeste. ïl essayait de contrôler sa peur. Sa peur et son excitation. - u as ton portable ? À peine avaisje ouver la bouce que je me mordais la lèvre  je lui avais déjà posé la question. Mais, au lieu de me reprendre, Jason s'est contenté de ocer la tête sans broncer  il n'était vraiment pas dans son état normal. On était encore en plein aprèsmidi, mais la lumi­ nosité baisse vite à la în du mois de janvier. Pouant, cette nuitlà, le ciel serait clair  c'était la première pleine lune de l'année. Quand j'ai arrêté la voiture, Jason s'est tourné vers moi. Même dans la pénombre, j 'aiUque ses yeux avaient cangé, non seulement de couleur  ils n'étaient
1 1
plus bleus, comme les miens, et tiraient sur le jaune , mais aussi de forme.  Je me sens bizarre. ïl se tâtait la îgure sans comprendre. ïl navait pas encore fait le rapprochement. Le modeste hameau de Hotshot, silencieux et immobile, se recroquevillait autour de son carrefour dans le j our finissant. Un vent mordant balayait les champs déserts . Les arbres frissonnaient sous les assauts des bourrasques glacées . Seul un home avait osé braver le Roid. ïl se tenait devant une des maisonnettes que sa façade Rachement repeinte distinguait du lot. ïl avait les yeux fermés, la tête levée vers le ciel. Calvin Norris a attendu que Jason descende de ma vieille Nova pour sapprocher de ma portière . Jai baissé la vitre . Ses yeux étranges  entre le vert et lor  avaient quelque chose de fascinant, mais le reste de sa per sonne était dune aigeante banalité. Solide, trapu et grisonnant, il ressemblait à des centaines de types que je voyais tous les jours auMerlo tte .  Je vais bien moccuper de lui. Derrière Calvin se dressait la silhouette de mon Rère. ïl me touait le dos. air autour de lui semblait vibrer. Calvin Norris ny était pour rien. Ce nétait pas lui qui avait mordu mon Rère et lavait changé à jamais. Calvin était panthèregarou, mais il était né comme ça. Cétait sa nature profonde. Jai dû me forcer pour le remercier.  Je le ramènerai chez lui demain matin, atil ajouté.  Chez moi, sil vous plat. ïl a laissé son pickup Ŀ à la maison.  Daccord. Bonne nuit.
1 2
Soyez le premier à déposer un commentaire !

17/1000 caractères maximum.

Diffusez cette publication

Vous aimerez aussi