//img.uscri.be/pth/9e1801d25bf6b1e6224aa730be7a6681e369eb94
Cet ouvrage fait partie de la bibliothèque YouScribe
Obtenez un accès à la bibliothèque pour le lire en ligne
En savoir plus

La danse de l'aube

De
262 pages
Ce roman raconte l'histoire d'un Québécois qui se souvient de sa jeunesse. À 23 ans, il fait la rencontre en Camargue d'une jeune Américaine qui rêvait de devenir danseuse de flamenco et qui bouleversera sa vie. L'auteur nous conte ici une bouleversante histoire de passion et de nostalgie, se déroulant au Québec, en Provence ou encore en Afrique, et où voisinent l'exubérance, la tragédie, l'émerveillement de la jeunesse et la tristesse du vieillissement.
Voir plus Voir moins
daŶseuse de laŵeŶĐo. CeTe ƌeŶĐoŶtƌe a tƌaŶsfoƌŵé sa
vieiisseŵeŶt. Le ďiaŶ d’uŶe vie exĐepIoŶŶee. UŶ ivƌe Ƌui daŶse et Ƌui laŵďe.
Pierre ChaIllon
MoŶtƌéal et à QuéďeĐ. Il a fait ĐoŶstƌuiƌe deux paƌĐs liTéƌaiƌes Ƌu’oŶ peut ǀisiteƌ suƌ soŶ site : ǁǁǁ.pieƌƌeĐhaîlloŶ.Đoŵ.
Pierre Chatillon
La danse de l’aube Roman
La danse de l’aube
Écritures Collection fondée par Maguy Albet Gontard (Marc),Fractales, 2017. Pisetta (Jean-Pierre),Hostilités, 2016. Toubiana (Line) et Point (Marie-Christine),De porte en porte. Histoires parisiennes, 2016. Pain (Laurence),Selon Gabrielle, 2016. Seigneur (Pauline),Augusta mouille-cailloux, 2016. Berkani (Derri),Les couveuses, 2016. Gaspin (René),Froideterre. Le roman d’un poilu, 2016. Galluzzo (Rosine),Toutes les larmes de mon corps, 2016. Rouet (Alain),Les incivilités du trapèze volant, 2016. Tanguy Taddonio (Anne),Le mariage, 2016. Le Boiteux (François),Le rêve grec, 2016. Sabourin (Jean-François),Le long chemin de l’exode. L’histoire d’un homme libre, 2016. Payet (Sylvie),À fleur de peau, 2016. e Bensimon (Jean),Le Hors-venu. Contes brefs, 2 édition, 2016. Aubert-Colombani (Éliane),La Guerre à six ans ou De la rue Béranger à la rue Danton, 2016. * ** Ces quinze derniers titres de la collection sont classés par ordre chronologique en commençant par le plus récent. La liste complète des parutions, avec une courte présentation du contenu des ouvrages, peut être consultée sur le site www.harmattan.fr
Pierre Chatillon La danse de l’aube Roman
Illustration de couverture : © Ekaterina Kolchenko/123RF Photo de l’auteur : Marie-Claire Boucher Mise en page : Copie Conception inc. © L’Harmattan, 2017 5-7, rue de l’Ecole-Polytechnique, 75005 Paris http://www.editions-harmattan.fr
ISBN : 978-2-343-11041-7 EAN : 9782343110417
À Maurice Leullieux
Le 14 août 1962, à Montréal, Félix Rousseau monta à bord du paquebotSS Homéric, majestueux bateau blanc à deux tuyaux jaune et bleu. Pendant huit jours, il fila sur les énormes vagues que fendait la proue, ses yeux contemplant les myriades d’étincelles embrasant l’écume sous le frottement des longs rayons du soleil pareils à d’interminables allumettes. Pendant plusieurs jours, il perdit de vue la terre. C’était la première fois qu’il vivait cette expérience de ne plus apercevoir de rives. Et cette disparition des continents, au lieu de l’inquiéter, le comblait d’une étrange plénitude. Il avait toujours vécu au bord d’un lac et d’un fleuve et ne pouvait pas concevoir sa vie sans la présence de l’eau. Il était né sur une île et ce vaste navire évoquait la magie d’une île. Il avait appris jeune à nager et aimait sentir sous lui l’ondulation liquide qui le soulevait. Si le sort l’eût fait marin, il eût aimé se laisser séduire par le chant des sirènes, au lieu de redouter leurs sortilèges. Enfant, il aimait toutes les légendes dans lesquelles des héros risquaient leur vie pour découvrir des îles lointaines. Et il était heureux que ses ancêtres aient franchi l’océan pour venir s’installer en Amérique. Il lui semblait que ce voyage interminable avait dû les nettoyer de leur passé, les obliger à se remettre au monde sur des terres nouvelles. Au fond, il aspirait constamment à une renaissance. Se pourrait-il que certains êtres ne soient pas complètement nés ? Qu’ils éprouvent le besoin de se remodeler eux-mêmes selon des critères individuels ? Que leur personnalité leur apparaisse comme une argile qu’ils ont le goût de pétrir ? Qu’ils portent en eux une insatisfaction si viscérale qu’aucune naissance ne peut les combler ? Qu’ils